• Un voyage initiatique "Trente cinq ans durant, Michel Morice a été, pour les courses de chevaux, la plume la plus acérée de la presse française. Lundi après lundi, au grand galop d'un style vif et joyeux, il a écrit la légende du turf. Lundi après lundi, il en a dit de belles, dans Le Figaro, sur les héros de nos dimanches, de Saint-Martin à André Fabre, de François Mathet aux frères Maktoum, d'Allez France à Olivier Peslier et Christophe Soumillon... Humour et humeur ! La belle aventure revit ici et se mue, insensiblement, en un voyage initiatique. Chemin faisant, mine de rien, au jour le jour, en s'amusant, on découvre toutes les ficelles du métier de turfiste !" Extrait de la préface d'Omar Sharif

    Sur commande
  • Cette réflexion d'ensemble sur le travail de l'éducateur est devenue un ouvrage de référence pour tous ceux qui s'engagent auprès d'enfants ou d'adultes en difficulté. À partir d'un regard critique sur un demi-siècle d'éducation spécialisée, les auteurs relient dans une même perspective tradition et modernité, pour dresser un large panorama des pratiques éducatives.

    Alors qu'aujourd'hui le terme générique de travail social ou d'intervention sociale a tendance à s'imposer, les auteurs réaffirment la pertinence de distinguer la place de l'éducation spécialisée et d'en définir les enjeux.
    Plus que jamais les compétences pour accompagner les personnes, enfants, adolescents ou adultes, dans le moindre des actes d'une vie quotidienne, requièrent des éducateurs formés, responsables, conscients de leur action. Maurice Capul et Michel Lemay leur offrent un outil de premier plan auquel ils peuvent recourir pour fonder leurs interventions. À la fois théoriciens et praticiens, les deux auteurs échappent à tout enfermement idéologique ou toute querelle de chapelle qui viendraient priver les professionnels d'un accès à des matériaux conceptuels ou des outils pratiques adaptés à leurs métiers. À l'heure où d'inutiles tensions entre champs disciplinaires ou pratiques éducatives et soignantes freinent l'entrée dans cette complexité, l'esprit d'ouverture dont font preuve les auteurs fait à la fois la force et l'originalité de cet ouvrage.

    L'éducation spécialisée est « spécialisée » dans l'accompagnement de personnes, enfants, adolescents ou adultes, dont la trajectoire de vie a été impactée par des événements de nature traumatique. C'est donc à juste titre qu'elle se revendique comme relevant de la clinique éducative.
    Permettre aux personnes accompagnées de trouver les ressources nécessaires pour dépasser les difficultés liées à des traumatismes ou autres accidents de la vie, requiert des professionnels un savoir-être et un savoir-faire spécifiques élaborés à la fois à partir de l'appropriation de savoirs théoriques et de connaissances pratiques.
    Tous les thèmes abordés sont traités de manière claire et didactique et s'accompagnent d'une importante bibliographie. Ils ont pour objectif d'aider le lecteur à construire sa propre éthique professionnelle.
    L'ouvrage original a été augmenté d'un important entretien où Philippe Gaberan donne à Michel Lemay la possibilité de commenter et d'analyser l'évolution des différents métiers du social en lien avec les politiques sociales, la place de la formation professionnelle, etc., à la lumière de ce qui se passe au Québec. Ils abordent notamment le changement de la nature de la relation éducative sous l'impulsion d'un discours prônant la fin de l'engagement de l'éducateur au profit de la « juste distance », d'une valorisation de la volonté de la personne à se sortir d'elle-même de ses situations problèmes et de tracer sa route, d'un abandon des supports éducatifs traditionnels (tels que les activités de médiation, les jeux de rôles, la psychothérapie) au profit de protocoles d'action, de référentiel de bonnes pratiques, etc.

  • Ce guide méthodologique propose d'initier les lecteurs et lectrices à toutesles méthodes d'amélioration de l'intelligence des affaires publiques. Après une introduction centrée sur les principes fondamentaux et les concepts-clés de l'évaluation suit une description des métiers de l'évaluation en France avec les acteurs qui y sont associés. Vient ensuite une description des méthodes et techniques mobilisables pour évaluer les politiques publiques, notamment ceux qui font l'objet de la plus grande attention aujourd'hui : théorie du programme avec arbre des objectifs, diagramme logique d'impact, sociogramme des acteurs ; évaluation expérimentale et quasi expérimentale ; évaluation d'efficience avec analyse coût-bénéfice, coût-efficacité ou multicritère. La présentation de ces méthodes et techniques est accompagnée d'arbres de décision et de tableaux comparatifs permettant de choisir, selon les besoins et les contraintes, la technique la plus appropriée. L'ouvrage comprend également sept études de cas illustrant les pratiques évaluatives en France. S'ajoute enfin une annexe introductive aux outils statistiques les plus fréquemment utilisés dans les évaluations publiques.

    Ce guide s'inscrit dans la continuité d'une étude qui a été réalisée par les trois auteurs en mars 2018 à la demande du Comité d'évaluation et de contrôle de l'Assemblée nationale en France qui a rendu et fait voter son rapport en séance le 15 mars 2018. Il s'adresse aux étudiants en économie et gestion, administration économique et sociale, droit public et administratif, science politique, et aménagement. Il est également destiné aux cadres de la fonction publique et aux élus souhaitant mieux comprendre les méthodes et résultats des évaluations qu'ils commanditent ou contribuent à réaliser. Il intéressera aussi tout citoyen souhaitant savoir comment on fabrique les évaluations publiques en pratique et quels sont les enjeux de cette activité de connaissance sur l'action publique, la qualité des services évalués, la satisfaction des usagers, etc.

  • Comprendre ce qu'il se passe dans la tête de votre interlocuteur et aussi dans la vôtre : voilà qui est essentiel lorsque vous entreprenez d'obtenir de lui quelque chose d'important pour vous.

    Négocier est un processus qui met en oeuvre - consciemment ou pas - de multiples dynamiques cérébrales, émotionnelles et comportementales. De nombreuses disciplines scientifiques - dont les récents développements des sciences cognitives - se sont attelées à les décrypter, permettant ainsi d'appréhender les mécanismes impliqués dans l'évolution d'une discussion.

    Les auteurs ont revisité ces travaux interdisciplinaires pour éclairer le praticien qui cherche à maîtriser sa négociation. Au final, si la négociation s'apparente à un "jeu de frictions intelligent", la réflexion préalable ainsi que l'investigation pour savoir comment "fonctionnent" ses interlocuteurs constituent le meilleur bouclier pour éviter que la discussion ne vire à l'affrontement destructeur de valeur.

  • Dans le Rit Français d'origine 1785 - dit Rit Primordial de France -, feu Maurice Bouchard et Philippe Michel nous proposent d'entrer dans l'enseignement et la logique symbolique du Rit Franc¸ais. Nous serions tente´s de dire la version «canonique» du Rit Franc¸ais !

    Maurice Bouchard en avait fait le principal objet de ses recherches et de sa vie. Ligne par ligne, il l'auscultait, tentait d'e´clairer un paragraphe par un document, mettait en rapport telle se´quence avec tel autre passage, reconstituait la manie`re dont devaient e^tre mis en place colonnes, tableaux, symboles, etc.
    Philippe Michel, par amitié pour Maurice, a d'abord commencé par relire et réécrire les premiers textes de ce qui allait devenir ce livre. Les discussions sont devenues plus fréquentes, sur un point du rituel, sur une incompréhension ou un désaccord... jusqu'à devenir quasi-quotidiennes. 2 ans d'échanges, de complicité, d'enrichissement mutuel ont permis à ce livre de voir le jour.

    Le Rit Français d'origine 1785 - dit Rit Primordial de France - est le produit de leur infatigable curiosite´ pour ce texte majeur de la tradition mac¸onnique franc¸aise. Ce bel ouvrage montre aussi ce que peut e^tre une approche « traditionnelle » de la Mac¸onnerie.

    Un guide pour un ve´ritable voyage au sein du « Re´gulateur du Mac¸on » qui est la version e´labore´e et fixe´e par le Grand Orient de France dans les anne´es 1780.

    Sur commande
  • En bord de mer, sans doute plus qu'ailleurs, le vent est un acteur incontournable de la vie quotidienne. Il a permis aux marins de se déplacer et aux ailes des moulins de tourner, avant que la mécanisation ne prenne le relais. Il a façonné les paysages, sculpté les arbres et arraché quelques toitures.
    Aujourd'hui il permet à de nombreux passionnés de s'adonner à leurs sports favoris.
    Mais y-aurait-il un lien particulier entre le vent et Notre-Dame-de-Monts ? Et pourquoi une complicité plus importante ici qu'ailleurs ?
    L'histoire locale et les traditions du pays apportent de nombreuses réponses à cette question.

  • Un auteur de thriller décide de mettre au point le faux meurtre d'une amie avec l'accord de celle-ci. Il pense avoir tout prévu, mais un sérieux problème va changer ses plans.

  • L'économie s'intellectualise : une part grandissante de la valeur ajoutée et de ce qui fait la qualité de vie est imputable à l'utilisation des connaissances.
    On pourrait résumer cela par un slogan : c'est ce que nous savons qui compte aujourd'hui et comptera encore plus demain. L'Europe est-elle bien armée de ce point de vue ? La question est d'actualité au moment où les chercheurs de la vieille Europe, les éducateurs mais aussi les employeurs se posent la question des " avantages comparatifs " de l'Union européenne. Le pôle européen Jean Monnet de l'Université de Rennes 1 a été le creuset des interrogations portées au projet européen de faire de l'Union européenne l'économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique du monde, capable d'une croissance économique durable accompagnée d'une amélioration quantitative et qualitative de l'emploi et d'une plus grande cohésion sociale.
    Les auteurs ont réalisé d'abord un constat des atouts et des faiblesses de l'Europe dans la compétition mondiale. Loin du pessimisme de quelques-uns, certains constats sont encourageants. On termine la lecture de l'ouvrage avec un peu d'optimisme. On peut observer et tester un lien de plus en plus étroit entre recherche, recherche fondamentale, recherche appliquée, enseignement supérieur, recherche-développement, innovation, éducation continue, connaissances, connaissance partagée et croissance de la production de biens et de services.
    On peut observer en Europe des bonnes pratiques et les succès qui s'ensuivent sont mesurables tant au plan des études de cas, que de secteurs entiers qu'au plan macro-économique. L'optimisme est plus grand pour l'Europe du Nord et il y a de grandes différences intra-européennes. Mais l'optimisme peut être raisonnable à certaines conditions : développement de l'effort en termes d'enseignement supérieur professionnel de qualité, dépenses publiques et privées soutenues pour la R/D, effort européen de recherche, mais aussi, plus " intellectuellement ", changement de culture économique et sociale, avec surtout l'amélioration de la compréhension de l'utilité des connaissances partagées du fonctionnement des marchés et de leurs,réglementations, la diffusion de l'esprit de performance des organisations, la diffusion du pragmatisme et de la démarche méthodique du suivi-évaluation-reconception des actions tant privées que publiques.
    Le besoin économique d'une véritable évolution culturelle en quelque sorte car la connaissance se conquiert chaque jour et ne fait capital social que si et seulement si chacun en a compris l'intérêt et la désire.

    Sur commande
  • Panorama de plus de 30 ans de recherches diverses sur quelques idées fortes, la photographie, le papier et ses transformations, l'emploi de la reprographie. 148 reliures présentées et commentées.

  • Et toi, pucelle bienheureuse, tant honorée de dieu, tu as dédié la corde qui enserrait la france.
    Te pourrait-on louer assez, toi qui, à cette terre humiliée par la guerre, as donné la paix ?.

  • Cet ouvrage remis à jour fait suite aux éditions précédentes épuisées. Plus connu en France sous le nom de chromothérapie, le terme de colorthérapie est tout à la fois plus proche du mot couleur et plus familier au monde anglo-saxon qui parle de "colortherapy". La thérapie par les couleurs connue depuis les temps anciens, de la Perse à l'Égypte jusqu'à l'Amérique précolombienne, répond par la voie " sensible" aux problèmes que la médecine conventionnelle ne maîtrise pas toujours. Les effets des couleurs ne s'arrêtent pas à la vision; elles portent sur les enveloppes sensibles de l'aura dont l'harmonie conditionne la santé. A travers le "ressenti" proche de l'auriculomédecine et de la radiesthésie, reconnue par le professeur Rocard dans son ouvrage La Science des sourciers, l'organisme répond de manière "sensible" aux questions du thérapeute. Dans l'espace, la Nasa traite les cosmonautes par des interventions colorées ; en Russie et en Ukraine, le professeur Kolbun applique cette approche dans les hôpitaux, et, dans les A380, les couleurs seront utilisées pour détendre ou réveiller les passagers. Une approche que la Sécurité sociale, en Suisse, reconnaît et rembourse. Cet ouvrage, qui plonge ses racines dans les plus anciennes traditions, met l'accent sur les nouveaux apports de la technologie la plus contemporaine, telle que la diffraction de la lumière qui produit un spectre arc-en-ciel aux effets colorés rééquilibrants. Il nous guide pas à pas à travers l'infinie variété des nuances colorées en résonance avec les énergies qui animent le vivant. Des expériences de sensibilisation - grâce à un jeu de filtres et de planches en couleurs contenues dans l'ouvrage - ainsi qu'un exposé théorique et pratique complet sur le spectre coloré et ses effets psychologiques et physiologiques permettront au lecteur de s'initier à ces techniques de soins. Un ouvrage en couleurs pour éviter de broyer du " noir ".

  • Sur commande
  • Sur commande
  • Sur commande
  • Le tourisme autrement

    Michel Maurice

    • Verone
    • 12 June 2017

    L'écriture de ce livre a débuté il y a plus de vingt ans, et pourtant son contenu n'a jamais été autant d'actualité. Née de déceptions accumulées au fil de voyages en France et dans les pays voisins, la réflexion de l'auteur révèle au fil des pages toutes les carences des différents acteurs du tourisme, tant privés que publics. Mais si la baisse de la fréquentation touristique à déplorer en France est significative, elle n'est pas une fatalité, et l'ambition de cet ouvrage est de convaincre le lecteur d'adopter dans ce domaine, au lieu de la résignation habituelle, une attitude de révolte, pour se sentir personnellement impliqué dans les améliorations multiples et souvent très simples que tout citoyen est susceptible d'apporter dans l'accueil des visiteurs qu'il a la chance de rencontrer.

empty