• « Que ne suis-je pas né ailleurs ! Que ne suis-je pas fils d'instituteur ! Hélas non ! De cette enfance considérée, pour certains, comme difficile, il me reste des souvenirs merveilleux passés avec mes copains. De mon père qui n'était qu'un ouvrier issu de la petite bourgeoisie désargentée ; cherchant la promotion comme « Joseph » les palmes, il me reste du savoir qu'il m'a transmis, le goût de la lecture, ce moyen simple de s'évader, de rêver et aussi de vivre des aventures.
    Dans mon pays, les montagnes s'appellent « mont », les rivières « canal » mais la nature est identique et, possède aussi ses mystères que seuls les enfants connaissent. » L'enfance d'un gamin du Nord qui aurait voulu être un enfant du Sud. Un homme qui aurait voulu son enfance fille de Marcel Pagnol.

    Sur commande
  • Albert Lalland vivait dans une ville rendue triste et morne à cause, selon son opinion, d'une mauvaise administration. Il rencontrait chaque mercredi soir, ses trois seuls amis. Ensemble, ils conspiraient afin de se présenter aux prochaines élections, voulant ainsi remplacer le maire. Mais, n'étant pas armés pour ce genre de combat et plutôt utopistes, ils se décidèrent de refaire le monde en paroles. Or, un soir de pluie, alors qu'il rentrait tardivement, il fit une étrange rencontre. En effet, un individu déguisé en clown sortait de la mairie. Ce dernier ne pouvant se dissimuler, lui fit face, puis disparut. Se seraient-ils reconnus ? Le lendemain, Lalland apprit que monsieur le maire venait d'être assassiné dans son bureau. Avait-il rencontré l'assassin ? Son témoignage bouleversera sa vie et entraînera son meilleur ami dans une machination lourde de conséquences. Mais qui donc était ce clown ? Et pourquoi ce geste ?

    Sur commande
  • Les habitants d'Armentville, petit bourg de deux cents âmes, disaient du château qui dominait la commune, que c'était la maison du diable. Depuis toujours, une légende circulait. En effet, au Moyen-Age, le seigneur des lieux, sans se préoccuper des avertissements d'un moine ermite, l'avait construit sur un site druidique où l'on pratiquait des sacrifices humains, déclenchant ainsi la malédiction de celui-ci. Le seigneur Robert 1er avait obtenu le titre de comte d'Aymery et le domaine pour service rendu au Royaume. Une redoute fut érigée et devint au fil du temps un magnifique château fort, jusqu'en 1815 où il fut détruit et reconstruit. On disait dans le village que le moine ermite avait lancé une malédiction contre la famille d'Aymery et que la paix ne reviendrait qu'après la mort du treizième comte. Or, presque mille ans s'étaient écoulés entre ces deux événements. C'est alors que Ramskine, héritier indirect, en prit possession.

    Sur commande
  • Jean Duval, a tout pour être heureux. Un métier qu'il aime, une femme qu'il adore, et bientôt un fils. Hélas, étant trop absorbé par une commande qui devrait lui apporter plus d'argent, il néglige son épouse qui meurt par accident, emportant avec elle son bébé. En quelques mois, il perd tout ce qu'il possède, et finalement, décide d'en finir avec la vie. Pourquoi, le soir de Noël, rencontre-t-il un clochard qui lui donne un billet de loto ? Pourquoi, ce soir-là, voit-il le spectre de sa femme qui l'emmène là où des gens l'aideront à revivre ? Pourquoi, quelques temps plus tard, à la tête d'une immense fortune, se trouve-t-il confronté à celui qui était à l'origine de son déclin ? Pourquoi rencontre-t-il Fallot, celui qui voudrait l'inciter à se venger comme lui de ce personnage ? Pourquoi ne fait-il rien ? Pourquoi, à chaque fois qu'il désire en finir, la providence l'enrichit ? Serait-il manipulé afin de prouver que l'amour est plus fort que tout ?

    Sur commande
empty