• Cet ouvrage de référence présente l'état actuel de la philosophie de l'esprit en introduisant les positions majeures dans un ordre systématique, en exposant les arguments principaux pour chaque position ainsi que les éléments de critique, et créant de cette manière un fil conducteur. S'y associent un appareil didactique fouillé avec résumés des points centraux, suggestions de lecture, questions de contrôle et propositions de travail.

  • Cet ouvrage plaide en faveur de deux revendications: (i) Le déterminisme en sciences n'entre pas en conflit avec le libre arbitre humain parce qu'il est descriptif plutôt que prescriptif (pas de prédétermination); (ii) la formulation, la vérification expérimentale et la justification des théories scientifiques présupposent le libre arbitre humain et, par là même, les personnes comme ontologiquement primitives (pas de réduction naturaliste). L'argument en faveur de (i) est essentiellement humien, tandis que celui pour (ii) est d'inspiration kantienne et s'enracine dans la pensée de Sellars sur l'image scientifique et l'image manifeste du monde. Ainsi le livre défend-il, d'une part, le réalisme scientifique contre la confusion entre fait et faux, et, d'autre part, explique-t-il pourquoi les théories, les lois et les explications scientifiques ne peuvent aller jusqu'à nous imposer des normes pour nos pensées et nos actions.

  • Cet ouvrage de référence présente l'état actuel de la philosophie de l'esprit en introduisant les positions majeures dans un ordre systématique, en exposant les arguments principaux pour chaque position ainsi que les éléments de critique, et créant de cette manière un fil conducteur. S'y associe un appareil didactique fouillé avec résumé des points centraux, suggestions de lecture, questions de contrôle et propositions de travail. Cette nouvelle édition introduit deux nouveaux chapitres, et actualise la bibliographie.

    Michaël Esfeld est titulaire de la chaire d´épistémologie et de philosophie des sciences à l´Université de Lausanne. Ses domaines de recherche sont la philosophie des sciences et la philosophie de l´esprit, et ses travaux visent particulièrement l´établissement de liens entre la philosophie des sciences humaines et la philosophie des sciences exactes.

  • Tout en dressant un bilan des recherches actuelles en philosophie de l'esprit, l'auteur de ce livre développe une réflexion claire et rigoureuse sur la causalité mentale qui constitue une voie d'accès privilégiée à ce domaine. Comment des états mentaux peuvent-ils avoir des effets physiques ? Cette question est en effet au coeur de la philosophie de l'esprit qui - selon Pascal Engel, spécialiste du sujet et auteur de la préface - « a un long passé et une courte histoire ». Michael Engel s'interroge dans le cadre de ce problème sur les limites et les implications de la position physicaliste, une position réductionniste qui permet de dégager de solutions, mais risque en permanence de faire oublier les traits caractéristiques des états mentaux. La conscience de cette tension nourrit une réflexion nouvelle qui s'ancre dans le courant physicaliste, tout en s'efforçant d'y intégrer les aspects de la pensée liés à l'interprétation mutuelle et la normativité.Conçu pour les étudiants et selon une démarche résolument pédagogique, enrichi de questions et de propositions d'exercices, cet ouvrage constitue une introduction fondamentale à un domaine important, d'accès aussi difficile que nécessaire et demandé de la philosophie.Michael Esfeld est titulaire de la chaire d'épistémologie et de philosophie des sciences à l'Université de Lausanne. Ses domaines de recherche sont la philosophie des sciences et la philosophie de l'esprit, et ses travaux visent particulièrement l'établissement de liens entre la philosophie des sciences humaines et la philosophie des sciences exactes.
    Corps et esprit : le problème philosophique de leur rapport.Le dualisme interactionniste. Le dualisme sans interaction. La survenance psycho-physique et le problème de la causalité mentale. Le libre arbitre. La théorie de l'identité psychophysique. Le fonctionnalisme. Le fonctionnalisme et le réductionnisme. La théorie de l'identité sans lois psychophysiques. L'interprétationnisme. L'externalisme. Le matérialisme éliminatif. Le défi de l'expérience vécue. Le fonctionnalisme eu égard à l'expérience vécue. Conclusion : La situation actuelle de la philosophie de l'esprit.

  • Ce livre est une introduction à la philosophie des sciences qui se veut accessible aux étudiants. Il résume l'état actuel de la connaissance, en présentant les différents concepts et en proposant une évaluation des résultats fondés et des questions majeures qui restent ouvertes. Il vise à contribuer au développement d'une nouvelle philosophie de la nature qui prend en considération les théories scientifiques, cherchant à élaborer sur leur base une vision de l'ensemble de la nature : il utilise à cet effet les outils conceptuels de la philosophie analytique. La première partie de 1'ouvrage dresse un bilan du débat entre l'empirisme logique et ses critiques. La deuxième partie, la partie principale, présente les principaux sujets de la métaphysique de la nature en se focalisant sur la philosophie de la physique. La troisième partie traite les thèmes de l'unité de la nature ainsi que l'unité des sciences. Cette deuxième édition intègre de nouvelles réflexions sur les Fondements physiques et la causalité. Elle ne considère pas la philosophie de la biologie, qui sera spécifiquement traitée dans un ouvrage à paraître prochainement chez le même éditeur. Chaque chapitre, contient un appareil pédagogique avec résumé, questions d'évaluations et propositions de travail, et l'ouvrage est complété d'un glossaire et d'une bibliographie exhaustive : il est donc particulièrement adapté à un support de cours.

empty