• Ecrite par un moine irlandais en 1149, reprise au siècle suivant par Vincent de Beauvais dans son Speculum historiale puis par l'auteur anonyme du Speculum morale, la Vision de Tondale a connu un succès extraordinaire jusqu'à la fin du Moyen Âge. Le présent ouvrage propose une analyse comparée des trois rédactions latines ainsi qu'un classement et une étude de toutes les traductions françaises dont une partie - cinq sur onze - demeurent inédites. L'analyse de la Visio Tungdali latine fait ressortir une tension entre le respect d'une tradition littéraire bien enracinée - celle des voyages de l'âme dans l'au-delà - et les innovations insérées par l'auteur, comme la laïcisation du protagoniste et la dramatisation du voyage qui se charge d'une dimension pénitentielle. Les versions françaises, elles, se prêtent à différents modes et niveaux de lecture. Dans le contexte de la prédication, la Vision est utilisée en tant que récit exemplaire ; dans celui de la dévotion privée, elle constitue le support pour la méditation sur les peines d'enfer ; dans le milieu laïque et courtois, le récit s'offre à une réception esthétique, voire politique, où l'expérience du grant seigneur Tondale se trouve assimilée à une aventure chevaleresque transposée dans l'au-delà. En dehors de l'histoire littéraire, la Vision de Tondale constitue aussi un témoignage précieux pour l'histoire de la pensée eschatologique et notamment pour la genèse du Purgatoire.

    Sur commande
  • Les contributions à ce volume explorent la réception médiévale d'Ovide dans les domaines latin, catalan, français et italien. Elles invitent à nuancer l'opposition entre latin et vernaculaire au profit d'une vision plus complexe des rapports entre texte, traduction et glose.

    Sur commande
empty