Quebec Amerique

  • Juillet 1966. Dans l´avion qui la ramène à Montréal, Nicole Baumier se remémore avec un peu de nostalgie ses années toulousaines et ses étés passés à Carcassonne. Encore sous le coup d'une rupture qui l'a dévastée, elle appréhende le retour chez ses parents au Faubourg à mélasse. Pourtant, cela ne l'empêche pas d'aborder sa nouvelle vie avec de fortes résolutions : personne ne lui dictera sa conduite et rien ne la fera renoncer à une liberté chèrement acquise.

    Après trois ans d'absence, Nicole reprend contact avec un Québec qui a profondément changé. C´est avec les yeux de celle qui fut une expatriée que le lecteur pourra prendre le pouls d´une société en pleine mutation : émancipation de la femme, réformes politiques, mise à distance de la religion, élan vers la modernité.

    Maryse Rouy nous permet de revisiter une page pas si lointaine de notre histoire avec tout le savoir-faire et la rigueur historique qu´on lui connaît.

  • Retrouvez la plume délicate et attentionnée de Maryse Rouy dans Les Pavés de Carcassonne ! Vous suivrez le cheminement de Nicole, une jeune Québécoise qui, confrontée à l´inconnu européen, prend son envol et devient une femme affranchie et autonome.
    Alors qu´au Québec le FLQ est en plein essor, Nicole et Georges, deux Montréalais, s´installent à Toulouse pour permettre à Georges de poursuivre des études universitaires. Sous les recommandations de son mari et pour meubler son temps entre son travail de dactylo, ses entrainements de volleyball et ses pratiques de chorale, Nicole décide de s´inscrire comme étudiante en propédeutique en lettres. Mais après une première session bien réussie, un drame survient : dans un accident d´auto où ils sont tous deux impliqués, Georges meurt. Nicole, qui était habituée de prendre ses décisions en fonction des conseils de Georges, se trouve bien démunie. Elle est toutefois entourée de son amie Geneviève, qui l´aide à trouver un emploi d´été comme guide touristique à Carcassonne, où Nicole se découvre un intérêt pour le Moyen-Âge. Mais, plus le temps passe, et moins Nicole a envie de rentrer au Québec, où, elle le sait, sa famille et une vie toute planifiée l´attendent...

  • Pour son cinquième roman à Québec Amérique, Maryse Rouy nous parle d'une époque qu'elle connaît bien et affectionne particulièrement : le Moyen Âge. Grâce à sa plume savante, qui ne tombe pas dans le piège de la leçon d'histoire, l'auteure nous sert une intrigue policière dans un décor inusité : la route du pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Mais attention! Les pèlerins ne sont pas tous animés de la même piété. On pourrait même aller jusqu'à dire de chacun qu'il aurait pu commettre...
    Explorant plus précisément la période qui correspond au déclin du catharisme, Maryse Rouy sait habilement mettre en relief les enjeux historiques du moment dans un cadre romanesque enlevant. Plus que la simple parenté des titres, Au nom de Compostelle n'est pas sans rappeler le chef-d'oeuvre d'Umberto Eco, Au nom de la rose.
    Pour se rendre à Saint-Jacques-de-Compostelle, les pèlerins, que l'on appelle jacquaires, suivent une des multiples routes de pèlerinage jalonnées de monastères aménagés pour les accueillir. Au début de l'été 1240, une caravane de jacquaires part de Montpellier. Parmi eux se sont glissés deux cathares. Émissaires de Trencavel, le vicomte banni de Carcassonne, ils sont chargés d'avertir ses fidèles qu'il va lancer une campagne de reconquête avant les vendanges. Dès la première étape, par une nuit de pleine lune, un jacquaire périt de mort violente. Son cadavre porte des traces de griffes et de dents. Qui l'a tué ? Un compagnon de route ou un de ces loups-garous dont tout le monde parle ? Chez les pèlerins, qui ont presque tous quelque chose à cacher, un climat de peur s'installe : peur de la malédiction qui semble peser sur la caravane, peur aussi de l'Inquisition qui mène l'enquête.

  • Mary l irlandaise

    Maryse Rouy

    Après ses romans inspirés par le Moyen Âge français, Maryse Rouy nous raconte cette fois une histoire québécoise inspirée de faits vécus. Avec cette écriture vivante et directe qu´on lui connaît, l´auteure trace le portrait d´une jeune femme volontaire et généreuse qui prend place parmi les héroïnes les plus fortes et les plus attachantes du roman contemporain.
    Printemps 1833. À la suite de la décision de son père, Mary, à peine âgée de 14 ans, quitte l´Irlande pour les États-Unis. Une épouvantable tempête aggrave les conditions de voyage, déjà très difficiles. À Québec, où le bateau fait escale, son oncle et sa tante, qui s´étaient engagés à veiller sur elle, l´abandonnent.
    Seule dans un pays inconnu, Mary n´est pourtant pas de celles qui pleurent sur leur sort. Elle se bat pour survivre, travaille, s´engage dans la vie, mûrit au fil des épreuves. De l´île d´Orléans à Québec, puis à Berthier, en cette période troublée qui mène à la rébellion de 1837, elle côtoie la maladie et la mort, rencontre l´amitié, trouve l´amour.

  • Les jardins d auralie

    Maryse Rouy

    Inspirée d´un fait vécu, Maryse Rouy nous raconte ici l´histoire d´une jeune femme mûe par l´ardent désir de devenir médecin en France... au XIIIe siècle. Ce roman raconte donc un combat mené pour défier l´ordre établi et souligne l´étroitesse d´esprit de certains hommes confrontés à la nouveauté.
    Avec la même verve habile qui a fait le succès de ses précédentes publications, Maryse Rouy nous offre un roman aux multiples rebondissements. Dans un cadre historique savamment reconstitué, le personnage d´Auralie sera à la fois confronté au caractère rationnel de la science et à l´aspect insaisissable de l´amour.
    Sous le tutorat d´Esquieu, la jeune Auralie apprend tout ce qu´il y a à savoir sur la médecine mais, pour exercer la profession au grand jour, il lui faut les diplômes nécessaires. Voilà comment les ennuis commencent pour elle. Bien des obstacles se posent sur son chemin. Il y aura la jalousie des uns et la défense obstinée des principes en vogue à cette époque chez les autres. Bousculer les conventions dérange et c´est pourquoi elle devra même éventer un complot d´assassinat fomenté contre elle. Heureusement que son amour du métier sera soutenu par l´amour de Thibault...

  • Minerve, XIIIe siècle : la solidarité triomphe contre l´intégrisme religieux et l´intolérance idéologique. Un thriller médiéval pour mieux comprendre notre monde moderne et ses querelles fratricides.Avant que le cadavre du dominicain assassiné ne soit retrouvé à quelques pas de l´enceinte de la cathédrale, Minerve, petite ville languedocienne vivait des jours tranquilles en ce début de XIIIe siècle. Et pourtant y cohabitaient deux allégeances chrétiennes radicalement opposées, les catholiques et les parfaits ou bons hommes, ces cathares considérés comme hérétiques par l´Église officielle. La croisade fratricide des albigeois qui a semé la terreur sur tout le territoire semblait bien avoir épargné ce petit bourg. Mais l´arrivée de l´inquisiteur, suspicieux, accusateur et menaçant, mandaté par l´évêque, allait bouleverser la paisible routine minervoise. Cependant, malgré tous ses efforts pour découvrir les secrets du bourg en dressant les gens les uns contre les autres, il se heurtera à un monde où la solidarité prime tout, même la foi.Tout en poursuivant sa rigoureuse prospection de l´univers médiéval, Maryse Rouy nous offre ici, sous la forme du thriller, un roman d´une étonnante actualité. Le paradoxe minervois ne sera pas sans évoquer certaines situations politiques actuelles : l´Irlande, la Bosnie, la Palestine... Voici un livre d´un humanisme juste, sans complaisance, sans triomphalisme, non plus que sans « solution globale ».

  • Maryse Rouy sait comme nul autre montrer de quelle façon, dans un pays en guerre, les désirs intimes et les événements historiques s'entrechoquent, bousculant la vie quotidienne, les manières d'agir, de penser ou de rêver. Ce troisième tome, qui nous fait découvrir un aspect peu connu de la participation des Québécois à la Seconde Guerre mondiale, émeut profondément et l'intrigue policière qu'il renferme ne cesse de tenir en haleine.





    Alors qu'il avait servi jusque-là dans l'aviation canadienne, Jacques est recruté, au début de l'année 1944, par le Special operation executive. Formés par l'armée anglaise, ces agents spéciaux vont prêter main-forte aux résistants des pays européens occupés par l'Allemagne. C'est ainsi que Jacques, quelques jours avant le débarquement, est parachuté dans un village du sud de la France avec une cargaison d'armes dont il doit enseigner le maniement à un groupe de maquisards. Alors qu'il aurait dû repartir aussitôt après avoir rempli cette mission, un concours de circonstances l'en empêche et l'oblige à s'intégrer à la vie de ce village bouleversé par une enquête policière. Jacques fait la connaissance d'une jeune femme dont il s'éprend au point de faire avec elle des projets d'avenir...

  • Lorsque Lucie Bélanger embarque à Halifax sur un navire de guerre pour devenir correspondante de presse en Italie, elle désire avant tout quitter Montréal et mettre le plus de distance possible entre elle et un passé récent qui l'a profondément blessée. Mais très vite, elle se passionne pour son métier, qu'elle parvient à exercer malgré les embûches de ceux qui estiment qu'une femme n'est pas à sa place dans la zone des combats. De Naples à Rome jusqu'à l'Adriatique, elle découvre avec ses confrères journalistes tous les aspects de la guerre, de la folie et de l'horreur des batailles aux petites joies fragiles de la vie quotidienne des soldats. Quand survient la fin de la guerre, tellement attendue, le retour à la vie civile n'est pourtant pas aussi facile qu'espéré : les complications sont nombreuses, tant sur le front de l'amour que sur celui de la vie professionnelle.

empty