• La paternité de ce roman fut l'enjeu de nombreuses spéculations. On a évoqué Alexandre Dumas - père et fils -, Théophile Gautier ou encore Guy de Maupassant. Mais, n'en déplaise à ces messieurs, l'oeuvre est aujourd'hui attribuée à une dame, la marquise de Mannoury (même s'il ne s'agit là que d'un pseudonyme), le premier auteur féminin de clandestins érotiques.
    Nous apprécierons particulièrement, dans l'éveil aux plaisirs des sens de Violette, les scènes d'amour saphiques, d'une finesse extrême, et le fait que la charmante héroïne apparaisse avant tout comme une femme libre et un personnage d'une modernité incroyable, en lutte contre le sexuellement correct et les bonnes moeurs de son temps.

  • La paternité de ce roman fut l'enjeu de nombreuses spéculations. On a évoqué Alexandre Dumas - père et fils -, Théophile Gautier ou encore Guy de Maupassant. Mais, n'en déplaise à ces messieurs, l'ouvre est aujourd'hui attribuée à une dame, la marquise de Mannoury (même s'il ne s'agit là que d'un pseudonyme), le premier auteur féminin de clandestins érotiques.
    Nous apprécierons particulièrement, dans l'éveil aux plaisirs des sens de Violette, les scènes d'amour saphiques, d'une finesse extrême, et le fait que la charmante héroïne apparaisse avant tout comme une femme libre et un personnage d'une modernité incroyable, en lutte contre le sexuellement correct et les bonnes mours de son temps.

  • Le roman licencieux d'une femme du monde raffinée et lettrée qui permet d'expérimenter le plaisir d'une lecture libertine, tout en découvrant un versant méconnu de la littérature française. Sa dernière édition datant de 1880, tirée à 300 exemplaires, en fait presque un inédit.

empty