• Tous les climatologues de la planète constatent que depuis vint ans la terre
    se réchauffe plus rapidement qu'elle ne l'a jamais fait. C'est aujourd'hui admis, ce réchauffement est en partie dû à l'augmentation des gaz à effet de serre, liée à l'activité humaine. Pour comprendre, nous faisons le point : Quels sont les risques d'un tel phénomène pour l'Homme et la planète ? Est-il trop
    tard pour infléchir cette tendance ? La mobilisation internationale est-elle
    suffisantes ? A-t-on des solutions ? Existe-t-il des énergies de substitution
    moins nocives oe

  • Aussi longtemps que possible, on a refusé à la narratrice le droit de connaître la vérité. À la mort d'Anna, sa grand-mère, elle s'étonne du silence qui continue d'entourer la personnalité de celle-ci. Ce n'est que contrainte et forcée que Louise, sa mère, lui confiera un terrible secret : un crime a placé leur vie sous le signe de l'opacité et a jeté le trouble jusqu'au plus profond de leur intime.
    Dès lors comment vivre pleinement son existence, aimer un homme, délier enfin les noeuds de ce qui semble être la fatalité.
    C'est l'obsession de ce questionnement qui anime Marie-Odile Delacour dans ce roman qui est aussi intimement lié à son histoire familiale et qui redessine les frontières d'un nouveau désordre amoureux.

    Sur commande
  • "J'écris comme j'aime... " disait Isabelle Eberhardt (Genève, 1877 -Aïn Sefra, 1904) et, plus de cent ans après sa mort, ceux qui lisent les récits de son errance saharienne ressentent encore l'émotion qui accompagnait sa quête d'absolu. Charme particulier, ravissement du lecteur qui trouve sa source dans cette exigence d'une écriture du coeur pour dépeindre Ies personnages et les paysages de sa vie nomade, brutalement interrompue dans la crue d'un oued, à l'âge de vingt-sept ans. Première Européenne à vivre le soufisme au Maghreb et à en témoigner dans ses écrits, ce n'est pas la moindre des singularités de cette étrange jeune femme. Depuis un siècle, son oeuvre n'a cessé d'être redécouverte et republiée. Récits de vies, ses nouvelles ou ses notes de route permettent d'imaginer ce que fut le périple bref et intense qui l'amena très vite à rejoindre les zaouïas du Sud. Isabelle Eberhardt répond dans ses écrits, à sa manière libre et fervente, aux interrogations de notre temps. À travers Le voyage soufi d'Isabelle Eberhardt, Marie-Odile Delacour et Jean-René Huleu invitent le lecteur à suivre le tracé de son chemin spirituel au fil de son écriture.

  • MARIE ODILE DELACOUR JEAN RENE HULEU UN AMOUR D ALGERIE Pour reconstituer les itinéraires d'Isabelle Eberhardt, Marie-odile Delacour et Jean-René Huleu furent amenés à faire de nombreux voyages en Algérie, dans les villes, mais surtout à la découverte du désert.
    Ce fut d'abord comme un grand reportage qui leur fit traverser les heurs et les malheurs de l'Algérie contemporaine (1984 à 1992), et retrouver dans les mémoires de nombreux souvenirs vivants de leur héroïne. Perpétuellement hantés par la présence d'Isabelle Eberhardt, les deux auteurs s'acheminèrent lentement (sept ans pour écrire ce récit) vers une découverte d'eux-mêmes. Les auteurs sont deux anciens journalistes de Libération, que le personnage d'Isabelle Eberhardt est venu un jour visiter.
    Il les a habités à un tel point qu'ils décidèrent de partir sur ses traces. Ils sont les auteurs de nombreux ouvrages : Sables, le roman de la vie d'Isabelle Eberhardt aux éditions Liana Levi, Drôle de rapt etc. Par ailleurs, ils ont annoté et rassemblé les écrits intimes d'Isabelle Eberhardt aux éditions Payot.

    Sur commande
  • Rassemble des textes produits dans des ateliers d'écriture proposés au cours de l'année 2000 dans cinq bibliothèques de la ville de Paris. Ecrits par des Parisiens de tout âge et de tout milieu, ces récits, nouvelles, témoignages dévoilent une capitale porteuse de rêves, riche en surprises urbaines et humaines et reflètent la vie intense des acteurs de la ville.

empty