• Sur commande
  • Ô Bonne Mère ! Marseille, deuxième ville de Corse, refuge de nombreux insulaires, qui se sont installés en toute sérénité, retrouvera-t-elle un jour la joie de vivre à la Pagnol ? De la Canebière au Vieux Port, Marseille, ville de toutes les convoitises, verra-t-elle un jour souffler un autre vent que celui des Guérini ? Les truands sont morts, les politiques tout autant célèbres ont pris la relève. Marseille n'avait pas besoin d'être recouverte de tant d'immondices nauséabondes. Sous l'oeil du défunt Gaston Deferre, rien n'a changé. Ce n'est pas « Plus Belle la Vie », mais « Poubelle la Vie ».

    Sur commande
  • Le suicide ? Il faut en parler.
    Il nous fait peur, il nous dérange. Une réalité qui nous dépasse. Pour beaucoup d'entre nous, la mort, c'est la vie. Pour d'autres un simple passage à l'acte. Cet ouvrage pourrait s'intituler Le suicide dans tous ses états. En effet, il va nous mener dans l'enfer de la solitude, du désarroi, de l'oubli, de l'absence... Le suicide rôde autour des actifs, des jeunes, des personnes âgées. Que dire de ces morts au nom des sectes.
    De ces morts au nom d'une idéologie. De ces morts au nom de la précarité, du chômage... Que dire de l'euthanasie et de l'aide au suicide ? Tous nous sommes concernés par ce terrible fléau, par cette spirale infernale. Pas un jour où on ne nous annonce un suicide en prison, des suicides en entreprise, un jeune qui s'est suicidé par pendaison. Combien de morts par suicide ? Difficilement chiffrable. Oui, il faut en parler.
    Cet ouvrage n'est pas un document pédagogique ni une thèse universitaire, il n'est pas exhaustif. Il nous mène dans tous les arcanes du suicide. Un ouvrage de vulgarisation pour tout public. Surtout, il se présente comme une grande enquête menée par une journaliste au plus profond du fléau. Un document qui colle à l'actualité avec un maximum de mises en situation.

    Sur commande
  • Le Président a-t-il encore sa connaissance? Oh! Non Monsieur le Curé, elle est sortie par la petite porte.
    Cette question devenue célèbre, nous rappelle la mort mystérieuse de Félix Faure.
    Empoisonné? Mort naturelle?
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès un beau soir d'été dans le quartier de la rue Montmartre à Paris? Pourquoi a-t-on tué cet homme de paix?
    Meurtre politique, crime mafieux? La mort de Jean de Broglie n'a jamais été élucidée. La Ve République découvre son premier mort et ce, à la veille de Noël, le 26 décembre 1996.
    Se noyer dans cinquante centimètres d'eau relève de l'exploit, surtout que Robert Boulin n'était pas malingre. Drame personnel ou politique? Encore aujourd'hui, sa fille Fabienne se bat pour connaître la vérité.
    Et que penser du "suicide" à l'Élysée de François Durand de Grossouvre. Mystérieux?
    Et puis, il y a les autres: Casimir Périer, Paul Doumer, Jean Fontanet, Pierre Bérégovoy, Claude Érignac.
    Des morts à jamais élucidées? Que de points d'interrogations.

    Sur commande
empty