• Mahler

    Marc Vignal

    " J'ai polémiqué, et j'ai eu des mots durs et sévères pour ses adversaires.
    Je sais que s'il m'entendait, il ferait en souriant un geste de dénégation. Car là où il est, on n'exerce plus de représailles. " Arnold Schönberg.

  • Né dans le comté du Gloucestershire, Ralph Vaughan Williams (1872-1958), fils d'un vicaire et petit-neveu de Darwin, apprend le piano et surtout le violon avant d'étudier au Royal College of Music, où il a Holst pour camarade.
    Ses rencontres avec Bruch en Allemagne et Ravel en France contribuent au perfectionnement de son écriture.
    Il s'impose rapidement en ardent défenseur de la musique anglaise traditionnelle alors soumise aux aléas de la tradition orale, notamment avec son célèbre English Hymnal. Il touche aussi à l'opéra, l'oratorio, la musique de chambre, 9 symphonies qui connaissent un formidable succès (dont la n°1 «A Sea symphony» avec voix et la n°2 «A London Symphony») et même des musiques de films.
    Marqué par la Première Guerre Mondiale durant laquelle il est brancardier en France, Vaughan Williams développe alors une veine plus mystique dans ses compositions.
    Universellement reconnu, il repose désormais aux côtés de Purcell à Westminster Abbey.
    Ce nouveau volume de la collection horizons vous propose de partir à la rencontre d'un maître de la musique anglaise de la première partie du XXème siècle dans cette étude inédite illustrée et complétée de nombreuses annexes.

  • Joseph haydn (edition brochee)

    Marc Vignal

    • Fayard
    • 21 November 2001

    Considéré à son époque dans toute l'Europe comme le plus grand compositeur vivant, véritable figure de légende dans ses dernières années, Haydn laissa à la postérité une oeuvre gigantesque (106 symphonies, 62 sonates, 68 quatuors, 13 opéras), d'une constante et exceptionnelle qualité.
    Maître incontesté des grandes formes musicales auxquelles il sut donner leurs véritables lettres de noblesse, ce créateur compte parmi les plus géniaux de toute l'histoire de la musique, d'une stature égale à celle de ses cadets Mozart et Beethoven avec lesquels il forma ce qu'on a coutume d'appeler la trinité classique viennoise .
    La longue et fructueuse carrière de ce personnage pétri d'humour est ici retracée année par année au cours d'un récit truffé de très nombreux documents longtemps inédits en France : les récits de son enfance rapportés par ses trois premiers biographes à partir de son propre témoignage, les savoureux Carnets de ses séjours à Londres, sa correspondance et bien d'autres écrits de l'époque parmi lesquels ceux évoquant les fastes de la Cour des Esterhazy ou encore le bouillonnement de la vie sociale et artistique londonienne et viennoise.
    Quant à l'oeuvre, elle est traitée dans son intégralité à partir d'un découpage par grandes périodes esthétiques, tout à la fois en de larges synthèses stylistiques, puis opus par opus, selon une approche analytique mettant en évidence le déroulement et l'originalité de chaque composition.

    Prix Orphée 1989 Prix de la critique 1989 (Meilleur livre sur la musique) Prix de l'Académie française 1990 Né en 1933, Marc Vignal est producteur et collaborateur de très nombreuses émissions radiophoniques. Auteur de livres sur Mahler et les fils Bach, il a assuré la direction du Larousse de la musique.

  • Antonio Salieri

    Marc Vignal

    Trop souvent résumé à l'image de grand rival de Mozart depuis la pièce et le film Amadeus, Antonio Salieri (1750-1825) n'est reste pas moins une figure importante de la musique classique. Né à Legnago dans la province de Véronne, il étudie à Vienne quand son maître l'emmène à Vienne en 1766 et le présente à Metastase et Gluck. Obtenant d'importants postes officiels dans la capitale autrichienne, il se rend aussi à Milan, Venise, Rome et Paris pour les représentations de ses pièces lyriques. Personnalité incontournable de la vie musicale viennoise de son époque, compositeur de très nombreux opéras, dont certains à succès, Salieri est l'ami de Gluck et de Haydn et entretient des relations avec de nombreux autres compositeurs et musiciens importants. Certains de ses élèves deviennent plus tard célèbres : Beethoven, Schubert, Giacomo Meyerbeer mais aussi le tout jeune Liszt ; d'autres marquent plus ou moins leur époque comme Hummel, Antoine Reicha, Ignaz Moscheles, Carl Czerny, Franz Xaver Süßmayr et Franz Xaver Wolfgang Mozart (le second fils de Mozart).
    Ce nouveau volume de la collection horizons vous propose de (re)découvrir la vie et l'oeuvre d'un illustre représentant de la période classique.

  • Michael Haydn

    Marc Vignal

    Frère cadet de Joseph Haydn, violoniste, pianiste et compositeur, Michael Haydn (1737-1806) reste encore trop méconnu. Pourtant ce contemporain et ami proche de Wolfgang Amadeus Mozart est rapidement devenu un compositeur de renom dans les pays germanophiles, même s'il n'a pas connu un succès aussi évident que son frère dans le reste de l'Europe. De ses nombreuses compositions, on peut retenir une trentaine de symphonies mais aussi un célèbre Requiem et un beau Concerto pour alto, orgue et orchestre.

  • Bach ne s'est pas contenté d'être l'immense génie que l'on sait; il est également parvenu à transmettre à ses quatre fils ayant mené une existence adulte cette fibre musicale qui fit d'eux quatre compositeurs importants. Exemple unique dans toute l'histoire de la musique de semblable continuité, d'autant plus remarquable que chacun d'eux sut développer une personnalité artistique propre qui, si elle dut beaucoup à l'enseignement du père, ne s'affranchit pas moins très vite, sur le plan stylistique, de sa puissance emprise.Ces quatre individualités de tempérament fort différent dont la vie et le parcours musical empruntèrent des chemins non moins divers connurent des destins très variés qui ne se croisèrent qu'en de rares occasions.A l'aîné Wilhelm Friedemann (le Bach de Dresde), au caractère fantasque et instable, formidable organiste qui termina sa vie presque dans la misère, s'oppose son cadet de quatre ans, Carl Philipp Emanuel (le Bach de Berlin), musicien au contraire très en vue à son époque, lié aux écrivains et aux philosophes d'Allemagne du Nord, pionnier de la musique pour clavier, et à ce titre admiré par Haydn et Beethoven.Les deux suivants, issus du second mariage de leur père, et donc considérablement plus jeunes que leurs aînés, présentent ce même profil contrasté: le discret et sédentaire Johann Christoph Friedrich (le Bach de Bückeburg), auteur d'une oeuvre abondante aux frontières du baroque et du classicisme, a peu à voir avec son puîné, le très mondain et voyageur Johann Christian (le Bach de Londres), qui fut le seul des quatre à composer des opéras et à cultiver assidûment le style galant: raisons pour lesquelles Mozart l'appréciait tant.Injustement tombés dans l'oubli, au fur et à mesure que grandissait la gloire de leur père et que Haydn, Mozart et Beethoven devenaient des références incontournables, les fils Bach font l'objet d'un intérêt croissant. Ce livre, le premier à leur être entièrement consacré, rend compte tout à la fois de leur carrière, de leur entourage et de leur production.Auteur d'un livre somme sur Haydn couronné de nombreux prix, ainsi que d'ouvrages sur Mahler et Sibelius, Marc Vignal a par ailleurs assuré la direction du Larousse de la musique et participé à de nombreux ouvrages collectifs.

  • Coffret Michael Haydn

    Marc Vignal

    Frère cadet de Joseph Haydn, violoniste, pianiste et compositeur, Michael Haydn (1737-1806) reste encore trop méconnu. Pourtant ce contemporain et ami proche de Wolfgang Amadeus Mozart est rapidement devenu un compositeur de renom dans les pays germanophiles, même s'il n'a pas connu un succès aussi évident que son frère dans le reste de l'Europe. De ses nombreuses compositions, on peut retenir une trentaine de symphonies mais aussi un célèbre Requiem et un beau Concerto pour alto, orgue et orchestre.

  • L'univers et la vie de la musique à toutes les époques et dans le monde entier, à travers plus de 4 700 articles .

  • Muzio clementi

    Marc Vignal

    • Fayard
    • 8 January 2003

    Originaire d'une famille d'artisans italiens, Muzio Clementi mourut à quatre-vingts ans dans l'aisance, en gentleman anglais. Contrairement à la plupart de ses compatriotes compositeurs, il se consacra essentiellement à la musique instrumentale.
    L'Angleterre fut son lieu de résidence principal dès son adolescence, ce qui ne l'empêcha pas de voyager sur le continent à sept reprises, y rencontrant les plus grands : Mozart, à qui l'opposa un duel pianistique organisé à Vienne par Joseph II, et Beethoven. Compositeur et pianiste, éditeur de musique et facteur de pianos, artiste mais aussi commerçant, Clementi fut appelé de son vivant le « père du pianoforte ». S'il arrêta assez tôt de se produire en soliste en public, sa longue carrière servit de modèle aux innombrables pianistes virtuoses itinérants des premières décennies du XIXe siècle.
    Certaines de ses pièces furent travaillées depuis deux siècles par tous les apprentis pianistes, mais ce n'est pas là que se limita son talent. Leur intérêt dépasse leur aspect didactique et concerne la musique à proprement parler : Clementi fut le principal créateur du style pianistique moderne, tant au plan technique que sonore, ce dont s'inspirèrent aussi bien ses élèves (John Field entre autres) que les compositeurs de la génération suivante, avec à leur tête Beethoven.

    Par son ouvrage-somme consacré à Haydn, Marc Vignal est l'un des meilleurs spécialistes du classicisme viennois. Il est également l'auteur d'un Mahler, des Fils Bach et de Mozart et Haydn.

    Sur commande
  • Beethoven et vienne, vol 2

    Marc Vignal

    • Fayard
    • 24 November 2004

    Beethoven, né à Bonn, est considéré par l'histoire comme un compositeur viennois, tant il a été attaché à cette ville dont il s'est rarement éloigné après s'y être installé en 1792.


    C'est dans la capitale de l'empire qu'il compléta sa formation, auprès de Haydn en particulier, qu'il écrivit et fit jouer ses oeuvres, qu'il noua et entretint des amitiés parfois traversées d'orages.


    C'est le tableau des rapports de Beethoven avec cette ville que brosse ici Marc Vignal, inscrivant le compositeur dans l'histoire et dans une tradition esthétique. Il montre comment la société, en particulier l'aristocratie, accueillit Beethoven et comment, tout en contribuant à les faire évoluer, il s'adapta à une vie musicale en pleine transformation. Dans cette période qui voit la fin des chapelles princières, les conditions matérielles imposent de nouveaux rapports entre les musiciens et leur public. Recréant et dépassant les formes dont il hérite, Beethoven est aussi le compositeur en qui s'incarnent de nouveaux rapports sociaux.

  • Haydn et mozart

    Marc Vignal

    • Fayard
    • 12 December 2001

    L'histoire de l'amitié ainsi que de la fascination et de la fécondation réciproques de deux des plus grands génies de l'histoire de la musique, en même temps que la mise en perspective de leur vie et de leur carrière.

  • Jean sibelius

    Marc Vignal

    • Fayard
    • 22 September 2004

    Jean Sibelius (1865-1957) bénéficie actuellement de la faveur qui s'attache aux grands symphonistes de la fin du XIXe et du XXe siècle : Bruckner, Mahler. L'ouvrage de Marc Vignal, le premier de cette envergure consacré en français au compositeur finlandais, traite de sa vie et de son oeuvre, et, point essentiel, de sa place dans le XXe siècle musical, jusque-là peu abordée dans les ouvrages de référence. De nombreux compositeurs, et particulièrement des représentants de la musique française la plus récente, s'intéressent fortement à sa production.


    Musicien universel, Sibelius n'en est pas moins un musicien national ; il fut certainement, dans les milieux internationaux « cultivés », le plus célèbre des Finlandais. Il est donc capital pour le comprendre de retracer le passé de la Finlande. Une grande place est ainsi accordée aux interférences entre la vie et l'oeuvre de Sibelius et l'histoire politique et culturelle agitée de sa patrie, à laquelle certaines pièces (Karelia, Scènes historiques, Finlandia) font directement référence.


    La biographie détaillée s'appuie sur des documents de première main et tient compte des découvertes les plus récentes. L'étude de l'oeuvre (qui comprend sept symphonies, quelque dix poèmes symphoniques, des musiques de scène et des mélodies) insiste sur les partitions majeures, qui bénéficient d'analyses approfondies soulignant l'originalité de l'écriture de Sibelius. Une attention particulière est réservée à ses rapports avec ses contemporains et successeurs (Mahler, Debussy, Strauss, Schönberg).


    Mettant en relief les contradictions et les doutes du personnage mais aussi la conscience qu'il avait de son propre génie, cette étude s'interroge sur les trente années de silence musical qu'a vécues le compositeur après la publication de son poème symphonique Tapiola (1926), hymne cataclysmique à la forêt nordique sur lequel se clôt sa carrière créatrice.

    Sur commande
  • Le Dictionnaire de la musique rend compte de l'histoire musicale des origines à nos jours. Privilégiant la musique classique occidentale, il présente en plus de 5 000 entrées :

    - le compositeur, les interprètes, les facteurs d'instruments mais aussi les musicologues et les éditeurs ;
    - les grands genres musicaux et les formes ;
    - les instruments, les orchestres et les ensembles ;
    - les termes de techniques musicales ;
    - les grandes institutions (opéras, salles de spectacles...) - les festivals, les grandes manifestations musicales.


    Une édition revue et actualisée d'un ouvrage de référence en musique.

empty