• Dieu n'a pas que ça à faire Nouv.

    David ne s'attendait pas à une telle demande en acceptant le rendez-vous d'Alexia. La séduisante millionnaire lui propose, moyennant finances, de se rendre au chevet d'Elena, un de ses flirts de jeunesse, hospitalisée à Palma où elle souffre d'un cancer incurable. Alexia veut offrir un sursaut de bonheur à sa cousine, accablée depuis des révélations sulfureuses sur sa vie sentimentale. Mais entre jeux de séduction et non-dits, mensonges et trahisons, le huis clos se referme autour du trio, d'où chacun devra démêler le vrai du faux.

    Aussi drôle que corrosif, Dieu n'a pas que ça à faire passe au crible les paradoxes des rapports hommes-femmes. Lucía Etxebarria plante ses banderilles avec délectation et s'amuse à explorer les aventures de ces coeurs brisés par la duplicité du sentiment amoureux.

  • Et si l'on en finissait avec la tyrannie des sentiments ? Décidée à ne plus souffrir par amour, Lucía Extebarría vole dans les plumes de Cupidon et tord le cou, avec un enthousiasme communicatif, à la dépendance émotionnelle et au grand mythe occidental de l'Amour Éternel ! D'Anna Karénine à Carrie Bradshaw, d'oedipe aux héros de sitcoms, aucun stéréotype, aucune idée reçue ne résiste à l'humour dévastateur de cette impertinente magicienne du coeur. Bien plus qu'un essai féministe et engagé, Lucía Extebarría signe un livre-thérapie décapant où l'on apprend enfin à ne plus souffrir inutilement par amour.

  • Le désir a ses caprices que la raison ignore. Tour à tour dominatrices, libertines et passionnées, les amazones modernes de ces nouvelles libèrent la parole et les sens, revisitant avec humour l'Éros et ses alentours. Toujours aussi pétillante, la plume d'Etxebarria s'associe à celles, acérées, de complices - artiste, comédienne, photographe -, héritières de Schéhérazade et d'Anaïs Nin, pour démonter la conception souvent machiste du désir. Le sexe est avant tout une affaire d'imagination, et donc de femmes !

  • loin des clichés, lucía etxebarria livre, à travers cette longue lettre d'une jeune mère à sa fille, une réflexion jubilatoire sur la féminité actuelle.
    tour à tour drôle, piquante et poétique, elle lui parle des désirs multiples et parfois contraires qui tiraillent le coeur de la femme moderne : être indépendante, attirante, active, aimante exemplaire, l'une après l'autre ou toutes à la fois. elle lui parle aussi de ses doutes d'écrivain, de l'inspiration capricieuse et de la cavalcade impatiente des idées et des mots. ce roman bourré d'humour et d'émotion a reçu le prestigieux prix planeta, équivalent espagnol du prix goncourt.

  • Sa soeur, qu'il n'a pas vue depuis dix ans, est-elle l'une des victimes du suicide collectif de la secte Thule Solaris ? Délaissant sa vie londonienne millimétrée, Daniel s'envole pour les Canaries dans l'espoir d'établir la vérité. Sur les traces des disparus, son enquête le conduit au coeur des tabous familiaux, là où la liberté de chacun reste à conquérir...

    Variation sur le mensonge, l'amour et l'aliénation, ce thriller psychologique traque la part d'ombre des hommes pour mieux saisir leur vérité. Palpitant.

  • Lavapiès. Un quartier populaire en plein Madrid, mosaïque de cultures et de couleurs. En son coeur, un centre associatif, avec ludothèque et garderie. Jeunes et vieux s'y croisent. Téléopératrice fauchée, dealer, éducatrice végétarienne, clandestin, môme hyperactif sont autant de personnages en quête d'identité qui s'aiment, virevoltent, se ratent, sans jamais se mélanger. Comédie humaine survoltée et tendre à la fois, Cosmofobia capte l'essence même de notre société métissée et fragmentée.

  • Madrid, décor branché.
    Pumuky, leader des Sex & Love Addicts, est découvert une balle dans la tête. Suicide ? Meurtre ? Ses proches donnent leur version des faits... Et dessinent le portrait d'un être hors normes, excessif et dangereux. Mais pour qui ? A coups de confessions maladroites, chacun apporte sa part de vérité. Et affronte ses propres mensonges inavoués...

  • « Trois soeurs - sortes de Brontë d'Almodovar - carburent aux antidépresseurs. Cristina, la nympho "affamée de tendresse", croque les hommes et avale de l'ecstasy avec la boulimie du désespoir. Rosa, la directrice financière, ressemble aux personnages de Bret Easton Ellis : bardée de marques de luxe, le vice et la folie en moins. Ana, enfin, la mère de famille rangée, ne supporte son existence naphtalinée qu'en somnambule de la vie, droguée aux somnifères. Pas de quoi se tordre de rire. Et pourtant. Dans un style où l'humour se déguste comme un sushi, cru et épicé, la signora Etxebarría, encensée par la critique hispanique, réalise une radioscopie sardoniquement pessimiste mais émouvante de la société de l'après-movida. On s'amuse comme dans un Dorothy Parker, on s'enthousiasme toujours de suivre les aventures de ce trio "brétéchien". Ça vous touche avec la justesse de banderilles plantées là où ça fait mal. »

  • Comment savoir que nous sommes engagés dans une relation toxique ? Comment en sortir et la surmonter ? Avec humour et lucidité, Lucía Etxebarria partage ses expériences pour nous délivrer de ces liens envahissants qui trop souvent nous dévorent. Nourri des conseils d'un psychologue, Ton coeur perd la tête donne les clés pour reprendre les rênes de sa vie et en finir avec la dépendance affective. À partir d'histoires de couples au bord de l'implosion, Lucía livre un guide littéraire indispensable pour comprendre ce qui nous piège et apprendre à retrouver confiance en soi.

  • fou, impossible, fusionnel, contre nature, examiné dans tous ses états mais toujours du point de vue des femmes, l'amour est le fil secret qui traverse ces histoires.
    d'un bout à l'autre du spectre social, ces quinze instantanés dressent un bilan choc de la condition féminine au xxie siècle. impertinente, lucia etxebarria croque sans concession et avec un humour cru les relations homme-femme, femme-femme, et plus si affinités... sa morale, " plutôt seule que mal accompagnée ", touche aux nerfs de nos existences chaotiques et retrouve la densité d'amour, prozac et autres curiosités.
    une virée speed au coeur de la féminité vraie et émouvante.

  • " beatriz tente de faire son chemin amoureux, et son chemin tout court, entre deux lieux, madrid, sa ville d'origine, et edimbourg, sa ville d'adoption, et entre deux amies aux corps célestes, monica, la mangeuse d'hommes compulsive, et cat, une lesbienne convaincue.
    A edimbourg, beatriz croisera ralph, et... et bientôt beatriz, qui rêvait d'incendies, et qui se brûlait aux grands feux de l'amour, renaîtra de ses cendres, et pourra enfin vivre de quelques braises de passion partagée. en paix avec elle-même et avec les autres, lucia etxebarria épingle la comédie humaine, écrit entre le tendre et le cru, et fait superbement rimer amour avec humour. " nord eclair " on retrouve l'auteur d'amour, prozac et autres curiosités dans un roman plus dense et émouvant encore qui lui a valu le prestigieux prix nadal.
    " 24 heures

  • Des contes de fées dépoussiérés par Lucía Etxebarria et sa fille !
    Des princesses rock n'roll, voire carrément punk !

    Cendrillon est une princesse punk ? Le Petit Chaperon noir s'éclate en concert avec le loup ? Blanche-Neige et les Sept Nains sont un groupe de rock ? Lucía Etxebarria, avec l'aide de sa fille, brise les codes des contes classiques pour transformer ces héroïnes trop sages en jeunes filles fortes, intelligentes et bien ancrées dans leur temps.

  • Tres mujeres: Cat, lesbiana convencida; Mónica, devorahombres compulsiva, y Beatriz, que considera que el amor no tiene género, y dos ciudades, Edimburgo y Madrid, para una novela única sobre el amor a los amigos, a la familia y a los amantes.

    Grand format N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Indisponible
  • Le sexe est le fil secret qui court de l'une à l'autre de ces onze nouvelles qui dressent un bilan choc de la sexualité féminine au XXIè siècle et dessinent les contours du désir et des accessoires de l'Ève moderne. Toujours aussi pétillante, la plume de la reine madrilène s'associe à celles de complices - une journaliste, une artiste et une comédienne - pour dévoiler l'érotisme vu par les femmes.

    Sur commande
  • A Londres, Gabriel prépare son mariage. Elle reçoit un appel : sa soeur, dont elle n'a plus de nouvelles depuis longtemps a disparu aux Canaries. Tout porte à croire que c'était un suicide rituel. En Londres, ultimando los preparativos de su boda, Gabriel recibe una llamada. Su hermana Cordelia, de la que no sabe nada desde hace años, ha desaparecido en Canarias en lo que parece ser un suicidio ritual. Acompañado por Helena, la que fuera la mejor amiga de su hermana -y por la que se siente, a su pesar, irremediablemente atraído- Gabriel inicia un viaje por Tenerife y Fuerteventura siguiendo la pista de su hermana, y uno hacia sí mismo, hacia la verdadera historia de su madre, las razones de la huida de Cordelia y las conexiones de una secta con los nazis refugiados en Canarias tras la segunda guerra mundial. Gracias a la maestría narrativa de Lucía Etxebarria, El contenido del silencio es una indagación sagaz sobre el abandono y la pérdida a través del amor.

    Grand format N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Indisponible
  • Poche N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Épuisé
  • Lucía a eu une jeunesse tumultueuse et a beaucoup essayé, dans tous les domaines. Elle dit avoir dépensé chez les psys de quoi s'acheter une Porsche. Finalement, sa famille et elle-même se convainquent qu'elle est folle. Jusqu'au jour où elle découvre, à 48 ans, qu'elle est zèbre, c'est-à-dire qu'elle fait partie des 0,5 % de personnes dotées d'un QI supérieur à 140. Quand on est zèbre, on est hypersensible - aux situations, aux personnes, mais aussi aux bruits, aux odeurs...
    Ce qui est un don, mais aussi une souffrance. Surtout quand on aime. Ce texte aurait pu s'appeler La Vie sexuelle de Lucía E. Mais "ça n'a jamais ressemblé à un film porno", dit-elle. Il y a dans ce récit quelque chose d'un journal intime à la sincérité sans fard. C'est l'histoire d'une femme de sa génération dans un monde désenchanté, une femme très libre, à fleur de peau, qui ne ment pas, ni à elle-même ni à son lecteur.
    Lucía Etxebarria de Asteinza est née à Valence en 1966. Elle a connu un succès international avec Amour, Prozac et autres curiosités, a reçu le prix Nadal en 1998 pour Beatriz et les corps célestes et le prix Planeta en 2004 pour Un miracle en équilibre. Elle est aussi journaliste et militante féministe.

    Sur commande
  • La célébrité est une déesse capricieuse, elle échappe à ceux qui la poursuivent et s'offre à ceux qui ne la désirent pas. Ruth, fillette fragile de trente-trois ans, yeux verts et chevelure rougeoyante, est une icône médiatique. Happée par le monde de l'image, cette jeune réalisatrice fait grimper les ventes de la presse people. Dans ce monde fébrile et truqué du show-business espagnol, elle rencontre Juan, jeune écrivain provincial en quête de notoriété. Entre ces deux êtres que tout sépare naît un amour sauvage et possessif.

    « Lucía Etxebarría, auteur d'Amour, Prozac et autres curiosités, nous entraîne dans une fresque flamboyante qui mêle tragédie amoureuse et comédie. Un roman attachant comme un film de Pedro Almodóvar. » Fémina « Un saisissant portrait de femme, d'une beauté dénuée d'artifices, à l'image de cette héroïne atypique.» Valeurs Actuelles

empty