• Louise Dormienne, alias Renée Dunan, femme de lettres connue de l'entre-deux-guerres, débuta comme critique littéraire. En plein dadaïsme, elle écrivit dans des revues aux côtés de Soupault, Éluard, Aragon, Breton, Picabia.
    Ce roman érotique féminin fut publié clandestinement en 1928. Pour beaucoup, il dépasse en puissance, en crudité et en audace tous ceux qui ont été écrits par des femmes.
    Louise de Bescé, châtelaine vivant en bord de Loire, déçue de ses premières expériences sexuelles, monte à Paris pour courir d'aventure en aventure et se comporter en perverse souveraine.
    Cette histoire retrace le parcours d'une jeune femme à la sexualité débridée et parfaitement assumée ; d'une jeune femme libre et non conformiste.

  • Une jeune femme indépendante réalise le pouvoir que lui confère son corps auprès des hommes.POUR UN PUBLIC AVERTI. C'est lors d'un soir d'été que Louise, fille du marquis de Bescé, surprend les ébats d'un couple de paysans. Inspirée par ce spectacle, elle tente l'expérience avec son fiancé. Insatisfaite mais forte de ses découvertes sexuelles, Louise s'enfuit alors pour Paris où elle mène une vie débridée et rythmée par les petits boulots. Publié clandestinement en 1928, le roman dénonce avec humour la suffisance de la morale bourgeoise de l'époque à l'égard du sexe féminin. Le texte est composé en trois parties dont les titres parlent d'eux-mêmes : « S'offrir », « Se vendre » et « Aimer ».Un roman érotique et féminin, devenu un classique !EXTRAITLouise de Bescé revenait en méditant vers le château. Le spectacle amoureux dont elle venait d¿être le témoin ne lui avait causé que de courtes révoltes intimes. Elle se tenait trop au-dessus de la plèbe paysanne pour que les actes de tels rustres pussent l¿offusquer. Elle était chaste aussi, c¿est-à-dire dépourvue de tout vice secret. À dix-huit ans, elle ignorait encore les attouchements sexuels par lesquels bien des adolescentes apaisent une fièvre inavouée et des désirs développés par la puberté. Elle prenait peu de plaisir à se voir nue et rien ne l¿incitait à ces caresses que les filles s¿accordent seules, en imaginant qu¿un amant invisible passe une paume précautionneuse sur les seins naissants, sur le ventre lisse, sur la croupe déjà forte, sur les aisselles dont l¿odeur est enivrante pour les voluptueuses, et aux connexions des cuisses, le long du périnée où la peau fine recèle des frissons si ravissants.À PROPOS DE L'AUTEURLouise Dormienne est le pseudonyme de Renée Dunan (Avignon, 1892-1936), une femme de lettres et poétesse française, anarchiste et assurément féministe. Appartenant au mouvement intellectuel et littéraire du dadaïsme, elle a publié dans la revue anarchiste de L'En-dehors « Le nudisme, revendication révolutionnaire ? » et « Le nudisme et la moralité ». Ses romans s'inscrivent dans des genres variés mais elle s'illustre principalement dans l'érotisme féminin.À PROPOS DE LA COLLECTIONRetrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces ¿uvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement. Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

    Sur commande
empty