• Un art de la rencontre

    Lee Ufan

    Une coédition Musée national des arts asiatiques - Guimet. Ces texte de Lee Ufan témoignent de plus de trente ans de pratique de la peinture, de la sculpture, mais aussi de l'écriture. Ils s'engagent dans un parti pris artistique et s'ouvrent sur un univers quotidien d'une grande sensibilité.
    Il s'agit d'une nouvelle édition augmentée d'une introduction de Philippe Dagen.

  • Lee ufan traces

    Lee Ufan

    Ce livre en forme de leporello accompagne la double exposition de gouaches et gravures de Lee Ufan chez Cahiers d'art, Paris. En plus des reproductions de ces oeuvres récentes, le livre inclut un texte inédit dans lequel l'artiste explicite sa démarche.

  • Né en 1936 à Kyongnam (Corée du Sud), Lee Ufan est initié dès son plus jeune âge à la calligraphie, à la poésie et à la peinture dans la tradition des lettrés coréens. Après ses études aux Beaux-arts de Séoul, il suit des cours de philosophie à l'université Nihon de Tokyo (1958-1961).En 1968 il devient co-fondateur du mouvement Monoha (« école des choses », 1968-1971), puis publie "Des choses à l'existence", texte qui fédère les artistes de ce groupe. Lee Ufan travaille aujourd'hui à Paris, en Corée et au Japon. Les textes publiés ici, qui ont trouvé au Japon et en Grande-Bretagne une large audience, révèlent les conceptions d'un artiste dont la pensée hybride mêle l'Orient et l'Occident.

  • La respiration de l'infini

    Lee Ufan

    • Dilecta
    • 16 November 2016
    Sur commande
  • Les oeuvres de l'artiste coréen Lee Ufan ont la propriété, exceptionnelle aujourd'hui, d'appeler à une contemplation hors du temps. Ses formes sont épurées à l'extrême.
    Ses peintures, larges ponctuations colorées, leurs proportions par rapport à la toile, leur densité et les nuances suscitent des sensations diverses, mais demandent que l'on prenne le temps de les regarder, de se laisser toucher par elles et découvrir ainsi l'équilibre qui s'établit entre les formes et le vide de la toile. Tout est silence, lumière, immobilité dans ses oeuvres. Ses sculptures offrent les mêmes sensations, mêlant le métal, le verre et la pierre.
    Lee Ufan ne cherche pas à opposer les matériaux mais, à l'inverse, désire créer une entente entre eux. Ces oeuvres portent le terme générique de Relatum, cette relation qu'il veut établir entre les matériaux, au-delà de leurs différences, et avec le monde extérieur.
    L'artiste invite le spectateur à engager un dialogue silencieux et serein avec ses oeuvres. Après un séjour au Couvent de la Tourette, l'artiste s'est imprégné de l'esprit de ce lieu habité et de l'architecture de Le Corbusier. Il propose un ensemble d'oeuvres qu'il met en relation avec l'architecture du couvent, suscitant un nouveau dialogue dans la continuité des ceux créés par les précédents artistes invités à La Tourette, dont François Morellet et Anish Kapoor.

  • Dessins

    Lee Ufan

    • Dilecta
    • 4 June 2016

    Né en 1936 en Corée du Sud, dans un village de montagne, Lee Ufan est à la fois artiste, écrivain et philosophe. Sa formation, ancrée dans la tradition extrême-orientale, l'a en un premier temps dirigé vers la littérature et la calligraphie. Il étudie la philosophie, s'engage politiquement en faveur d'une réunification des deux Corée. Il entame à la même époque des études d'art. Également critique et théoricien, il prend part au mouvement artistique Mono-Ha (« l'École des choses »), dont le principe était « d'utiliser une chose sans rien y ajouter ».
    En France, ses sculptures exposées dans les jardins du château de Versailles ont attiré des dizaines de milliers de visiteurs en 2014 et remporté un succès critique. Un musée, oeuvre de l'architecte Tadao Ando, lui est par ailleurs consacré sur l'île de Naoshima (Japon). En 2001, Lee Ufan a reçu prestigieux Praemium Imperiale (peinture), équivalent du prix Nobel en arts. Ses oeuvres appartiennent à de grandes collections, comme celles du Centre Pompidou, du MoMA et du Brooklyn Museum (New York), de la Galerie nationale de Prague, du Hara Museum (Tokyo), du Guggenheim Museum de New York, ou encore de la collection Pinault.
    Pour ce livre, Lee Ufan est tout à la fois artiste et auteur. Il présente ses dessins épurés, faits de points et de lignes, suivant ses influences orientales, dans la lignée de ses peintures et oeuvres sur papier, depuis le début de sa carrière. Il les ponctue de poèmes inédits.
    « L'Univers, Parti d'un point Qui continue en trait Et qui revient en un point, Est une merveille spectaculaire. » (Lee Ufan, extrait) Aujourd'hui, Lee Ufan vit à Kamakura, au Japon. Il travaille également à Paris, où il possède un atelier. Il est représenté par la galerie Kamel Mennour.

  • Créant des passerelles entre la réflexion philosophique et les arts visuels, ce livre propose un entretien entre Lee Ufan, artiste, théoricien, sculpteur et poète, et Jérôme Sans, directeur artistique. De son enfance et son éducation traditionnelle confucéenne à sa quête d'équilibre entre ses racines coréennes, ses attaches japonaises et parisiennes, l'artiste revient sur les moments clés qui l'ont mené à une riche carrière internationale. Mise à plat de tout son vocabulaire, elle s'immisce dans la démarche de l'homme et de l'artiste afin de saisir les positions morales, intellectuelles et esthétiques derrière ses gestes infléchis par les traditions minimales, conceptuelles et extrême-orientales. Cet ouvrage accompagne l'ouverture de la Fondation Lee Ufan à Arles en septembre 2021.

    awaiting publication
empty