• Poème religieux, en 5 chants, suivi de diverses épîtres et d'une apparition miraculeuse, par Alexandre Leduc,...
    Date de l'édition originale : 1837 Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
  • Avez-vous déjà traversé des phases où vous vous sentez moche, fatiguée, où vous vous dévaloriser sans raison ? Avez-vous déjà craint de perdre votre beauté avec le temps ?

    Pour rester belle, il existe des gestes aussi simples qu'efficaces : marcher 5 kilomètres par jour, se crémer le soir avant de se coucher, prendre de la vitamine D tous les matins d'hiver, sortir un soir par semaine, jouir de la vie de toutes les façons...

    Le docteur Valérie Leduc a inventé une médecine qui prend en compte la globalité du patient et utilise toutes les dernières avancées de la science pour leur proposer des soins qui reposent sur le triptyque bien-être, beauté, santé. Dans La Médecine de la beauté, elle explique sa méthode, et offre mille conseils et astuces qu'elle a rassemblés au cours de sa pratique. Elle démontre comment nous sommes aux commandes de notre santé et de notre beauté.

    Alors, il est temps de choisir votre âge.

  • La bâtarde

    Violette Leduc

    Préface de simone de beauvoir " mon cas n'est pas unique : j'ai peur de mourir et je suis navrée d'être au monde.
    Je n'ai pas travaillé, je n'ai pas étudié. j'ai pleuré, j'ai crié. les larmes et les cris m'ont pris beaucoup de temps (...). le passé ne nourrit pas. je m'en irai comme je suis arrivée. intacte, chargée de mes défauts qui m'ont torturée. j'aurais voulu naître statue, je suis une limace sous mon fumier. "

  • Du recordman du 100 mètres Usain Bolt au judoka le plus titré de la planète Teddy Riner, en passant par le boxeur légendaire Mohamed Ali, la gymnaste triple médaillée d'or Nadia Comãneci ou encore le roi du ballon rond Pelé, cet ouvrage passionnant met à l'honneur plus de 40 athlètes qui ont accompli de véritables exploits dans leur discipline et marqué l'histoire du sport.

    Passionné d'actualité sportive depuis sa plus tendre enfance, Julien Leduc décide tout naturellement d'en faire son métier. Journaliste sportif depuis 2006, sa polyvalence l'amène à rédiger des articles sur des disciplines très diverses comme le cyclisme, l'athlétisme, le tennis, le football, le hockey ou encore les sports de combat. Aujourd'hui, Julien Leduc collabore avec de très nombreux titres de la presse régionale ainsi qu'avec le journal L'Équipe.

  • Therese et isabelle

    Violette Leduc

    «Isabelle allongée sur la nuit enrubannait mes pieds, déroulait la bandelette du trouble. Les mains à plat sur le matelas, je faisais le même travail de charme qu'elle. Elle embrassait ce qu'elle avait caressé puis, de sa main légère, elle ébouriffait et époussetait avec le plumeau de la perversité. La pieuvre dans mes entrailles frémissait, Isabelle buvait au sein droit, au sein gauche. Je buvais avec elle, je m'allaitais de ténèbres quand sa bouche s'éloignait. Les doigts revenaient, encerclaient, soupesaient la tiédeur du sein, les doigts finissaient dans mon ventre en épaves hypocrites.» Dans Thérèse et Isabelle, longtemps censuré, Violette Leduc tente de «rendre le plus minutieusement possible les sensations éprouvées dans l'amour physique». Voici des pages âpres et précieuses, d'une liberté de ton qu'aucune femme écrivain n'avait osé prendre en France avant elle.

  • L'affamée

    Violette Leduc

    «Elle est belle. Elle est en Italie. Elle ne pense pas à toi. Le jour de son arrivée, elle ne te verra pas. Tu le sais. Je lui donnerai ma vie. Elle s'en fout. Elle sera dans la ville mais tu ne le sauras pas. C'est abominable. Je la tuerai. J'embrasserai ses deux mains que je rapprocherai. Elles ne sont pas plus intelligentes que moi, ses mains. Je reviendrai devant son immeuble. Le garçon de café lui parle. Le coiffeur touche ses cheveux. Écrasez-moi, Madame...» L'affamée est la description de l'Amour.

  • Ravages

    Violette Leduc

    «- Thérèse... J'ai deviné, j'ai tout deviné. - Qu'est-ce que vous avez deviné ? - Vous... C'est le premier homme. - Vous avez bien deviné. C'est le premier homme. Il serra mes chevilles de toutes ses forces. L'idée qu'il me remerciait m'effleura. Marc se mit à songer par bribes à haute voix : - Le premier... Bien sûr le premier... Pourquoi... Il serra encore mes jambes : - Vous n'êtes pas de bois et vous n'aimez pas les hommes en particulier. - Je les aime, je les aime... Je le dis très vite parce que je me demandais si je mentais ou non.» Pour Thérèse qui aime Marc et Cécile d'une égale passion, tout sentiment est un couteau.

    1 autre édition :

  • Savoir quoi manger ; diabète nouvelle édition ; 21 jours de menus Nouv.

    Vous êtes diabétique et vous ne savez pas ce que vous pouvez manger sans risque pour votre santé ? Pour une personne diabétique, surveiller son alimentation est fondamental. De saines habitudes alimentaires peuvent non seulement aider à contrôler la glycémie, mais aussi prévenir l'apparition de complications liées au diabète. Ce guide vous permettra de :
    - comprendre le diabète et les mécanismes de régulation de la glycémie grâce à l'alimentation;
    - répondre efficacement à vos besoins énergétiques;
    - profiter de recommandations claires pour identifier facilement les bons et les mauvais ingrédients;
    - planifier vos repas et vos collations grâce à des menus quotidiens adaptés à votre état de santé.
    Découvrez des recettes savoureuses, faciles et rapides à préparer et retrouvez le plaisir de manger, sans crainte et sans complexe.
    Faites de votre alimentation votre alliée santé !

  • L'alimentation figure au premier rang parmi les facteurs qui ont une incidence sur la pression artérielle. Même si cet ouvrage s'adresse d'abord aux hypertendus, il est aussi recommandé à tous pour limiter les risques d'hypertension à long terme.
    Ce guide vous permettra de :
    - comprendre pourquoi l'hypertension est dangereuse pour la santé;
    - modifier votre hygiène de vie afin de réduire votre pression artérielle;
    - bénéficier de recommandations claires pour adopter dès aujourd'hui un régime alimentaire hypotenseur;
    - planifier et diversifier vos repas et collations grâce à des menus quotidiens spécialement conçus pour prévenir et traiter l'hypertension. Découvrez des recettes savoureuses, faciles et rapides à préparer : frittata au brocoli, pain de saumon, chili végétarien, brochettes de poulet à la moutarde, mini quiches, mijoté de boeuf, bâtonnets de poisson croustillants, délice aux fruits, biscuits à l'orange... et renforcez votre capital santé. Faites de votre alimentation votre alliée santé !

  • Savoir quoi manger ; syndrome de l'intestin irritable nouvelle édition ;- 21 jours de menus Nouv.

    Cette nouvelle édition, revue et augmentée, s'inspire de l'approche FODMAP, une méthode novatrice qui permet de soulager les symptômes gastro-intestinaux chez la plupart des personnes atteintes du syndrome de l'intestin irritable.
    Ce guide vous permettra de :
    - comprendre le symptôme de l'intestin irritable et savoir comment gérer les crises;
    - soulager vos symptômes, leur durée et leur fréquence pour avoir une meilleure qualité de vie;
    - profiter de recommandations claires pour identifier les ingrédients qui vous conviennent et ceux que vous tolérez moins bien en adoptant temporairement une alimentation pauvre en FODMAP;
    - planifier vos repas et vos collations grâce à des menus quotidiens adaptés à votre sensibilité digestive.
    Des recettes savoureuses pour retrouver le plaisir de manger sans appréhension.

  • « Malgré "les larmes et les cris", les livres de Violette Leduc sont "ravigotants" - elle aime ce mot - à cause de ce que j'appellerai son innocence dans le mal, et parce qu'ils arrachent à l'ombre tant de richesses. Des chambres étouffantes, des coeurs désolés ; les petites phrases haletantes nous prennent à la gorge : soudain un grand vent nous emporte sous le ciel sans fin et la gaieté bat dans nos veines. Le cri de l'alouette étincelle au-dessus de la plaine nue. Au fond du désespoir nous touchons la passion de vivre et la haine n'est qu'un des noms de l'amour. » Simone de Beauvoir.

  • Avec des conseils très concrets, des avis de pros (sage-femme, kiné, psy...) et des témoignages de mamans, ce guide visuel accompagne et rassure les jeunes mamans au fil des semaines afin de les aider à profiter des joies de la maternité.

  • « J'allais chercher le sac à main de mademoiselle Godfroy dans la bibliothèque sanctuaire. J'ouvrais la porte d'une fable. J'entrais, j'avançais, je pénétrais, j'avançais encore. Un parfum de cigarette orientale encanaillait l'atmosphère. (...) J'avais la jouissance un instant d'un endroit qui avait été abandonné dans le bavardage, la légèreté, l'étourderie. Des professeurs avaient vécu ici une demi-heure d'insouciance mais cette insouciance était interdite aux élèves. J'observais l'endroit. Observer, c'est fournir du mystère. Je ne cherchais pas le sac à main, je ne bougeais pas. J'étais unie à l'endroit et à sa nouveauté. La fumée de leurs cigarettes subsistait en haut d'un volet. Les volutes languissaient dans la lumière. Une poussée de plaisir dans un vague dessin aérien qui ne peut ni s'épanouir ni se contracter, ni s'évader ni se fixer. Je saisis le sac à main sur une table puis je refermai la porte avec beaucoup de déférence. Je n'ouvris pas tout de suite la chose de mademoiselle Godfroy. La voix des professeurs résonnait dans le couloir. L'attention des élèves qui les écoutaient et que je ne voyais pas était énorme. Une liberté grandissait en moi ».

    Pour la première fois, La main dans le sac donne à lire le début du manuscrit de Ravages, resté jusqu'alors inédit.
    Il s'agit du souvenir du premier émoi érotique de Thérèse (le prénom d'état civil de Violette Leduc) adolescente : lorsque mademoiselle Godfroy la désigne pour aller chercher son sac à main dans la bibliothèque des professeurs, Thérèse, en glissant sa main dans le sac, en l'explorant sans pouvoir résister à cette attirance, vit une véritable scène initiatique.
    Dans une lettre à Simone de Beauvoir, Violette Leduc affirme que cet épisode est l'un des trois événements les plus importants de sa vie. Il disparaît pourtant de Ravages, son roman autobiographique paru en 1955. Quand elle en propose le manuscrit à Gallimard, l'éditeur lui impose en effet la suppression pure et simple de toute la première partie qu'il juge « d'une obscénité énorme et précise ». Violette Leduc ne s'en remettra jamais vraiment, qui écrit des années plus tard : « Ils ont refusé le début de Ravages. C'est un assassinat. [...] La censure tranche vos feuillets. C'est une guillotine cachée ».

  • Grâce à cette formule décontractée, vous allez apprécier la convivialité des repas en famille et entre amis, où chacun mange ce qui lui convient et selon son appétit. Et côté cuisine, vous ne vous casserez pas la tête ! L'idée est simple : vous préparez rapidement une recette de base avec quelques ingrédients et proposez plusieurs garnitures sur la table pour compléter le plat et le repas. Ainsi, chacun peut se servir à sa guise en fonction de ses goûts et de son appétit. Les petits festins vous simplifieront la tâche, toute la famille se régalera et vous pourrez inculquer, dans une ambiance agréable, de bonnes habitudes alimentaires à vos enfants. 20 menus thématiques : Hamburgers originaux, Plateau maritime, À chacun sa pizza, Fondues à toutes les sauces, Bols de poké, Bols tortillas et burritos, Bar à soupes asiatiques, Tapas espagnoles, etc. Plus de 60 recettes rapides à préparer, nutritives et savoureuses : Tofu croustillant, Poulet effiloché rapide à la sauce barbecue, Houmous aux tomates séchées, Dahl aux lentilles corail, Rigatoni marinara, Tartare de saumon à l'orange, Boulettes végé au boulgour, etc.

  • « Les partis ne vous ont pas manquée. Vous avez toujours refusé. Pourquoi ? On ne le saura jamais » : ainsi parle à Mademoiselle Clarisse - cinquante-quatre ans - un client de son café-épicerie-mercerie de village. Nous non plus, nous ne saurons pas pourquoi Mademoiselle Clarisse - fort sociable pourtant, et qui entretient avec sa clientèle des relations harmonieuses - a vécu et vit solitaire. Mais nous comprenons qu'il y a en elle quelque chose de noué, et qui ne favorise pas les relations avec les hommes. Dans sa jeunesse elle fuyait les rencontres, maintenant elle rêve « d'un homme ne sachant pas se défendre ». Et voilà que survient un homme inattendu. Il s'est réfugié dans la salle du café, il y est mort. Aussitôt Mademoiselle Clarisse s'empare de ce mort. Une tempête de tendresse, d'amour et de dévouement la saisit devant ce corps qui lui est livré, et de qui elle prend soin comme si son activité terrestre n'était pas interrompue à jamais. Elle invente son histoire, s'invente une histoire avec lui, mais doit vite reconnaître que le mort ne pourra rien lui donner.

  • « S'arrêter pour rendre grâce à Dieu avant et après les repas est une expression de cette attitude [de coeur qui vit tout avec une attention sereine, qui sait être pleinement présent]. Je propose aux croyants de renouer avec cette belle habitude et de la vivre en profondeur. Ce moment de la bénédiction, bien qu'il soit très bref, nous rappelle notre dépendance de Dieu pour la vie, il fortifie notre sentiment de gratitude pour les dons de la création, reconnaît ceux qui par leur travail fournissent ces biens, et renforce la solidarité avec ceux qui sont le plus dans le besoin. ».

    Pape François, Laudato Si' n° 226-227.

  • Violette Leduc s'est peinte et a raconté le début de sa vie dans La Batârde : son enfance à Valenciennes, entre sa mère et sa grand-mère. Le pensionnat, puis le lycée à Paris. Son travail comme secrétaire dans une maison d'édition, puis comme journaliste. Son amitié avec Maurice Sachs.
    Dans La folie en tête, on la retrouve intacte, tout aussi entière dans ses réactions et dans ses défis.
    Mais ce sont, autour d'elle, les choses et les gens qui ont changé. Dans le Paris de l'immédiat après-guerre, la Bâtarde fait son entrée - et sans trop, d'abord, s'en apercevoir. Rien n'est modifié dans sa façon d'approcher, puis d'appréhender les êtres. Ses activités clandestines, un temps poursuivies, cèdent le pas à des activités littéraires, auxquelles elle ne se sentait guère destinée, et qui, sans l'éblouir, l'absorbent, et conditionnent enfin sa vie même.
    Cela nous vaut une étonnante galerie de portraits, où Sartre, Simone de Beauvoir, Jean Genet, Nathalie Sarraute, Colette Audry - entre bien d'autres - apparaissent tels qu'ils pouvaient sembler être aux yeux d'une «provinciale», nullement émerveillée, mais passionnée de comprendre et d'aimer.

  • La chasse a l'amour

    Violette Leduc

    Après avoir terminé la folie en tête violette leduc a poursuivi son autobiographie ; elle l'a arrêtée en 1964, à la veille de la publication de la bâtarde.
    Elle a soigneusement mis au net sur de grandes feuilles quadrillées ses brouillons couverts de ratures et elle s'apprêtait à revoir avec moi son manuscrit quand la mort l'a saisie.
    Elle avait l'intention de donner une suite à ce livre ; et ses lecteurs auraient aimé savoir comment elle avait accueilli le succès, la célébrité. elle en a parlé, très bien, dans quelques interviews, mais brièvement et nous restons sur notre faim.
    Ces pages sont les dernières qu'elle ait écrites.
    Simone de beauvoir.

  • "Je hais mon dormeur qui peut se créer, avec de l'inconscience, une paix qui m'est étrangère. Je hais son front de miel. Il a un visage d'ange mais si je le secoue c'est une bête écartée d'un os." Lire l'oeuvre de Violette Leduc, participe toujours de l'expérience : expérimentation des mots, de leur sens, de leur contre-sens, de l'obsession de l'écriture, de la face charnelle du texte. Ce récit court et touffu, publié en 1948 et jamais réédité depuis, nous emporte dans la nuit insomniaque d'une femme que l'on imagine entre la réalité, l'homme assoupi à ses côtés et le fantasme, les méandres des souvenirs obsessionnels de l'écrivain.
    Béatrice Cussol s'est emparée de ce texte pour en imager les sinuosités. C'est avec une évidente connivence qu'elle nous livre sa vision sans concession du texte et le puzzle se reconstruit au fil des pages en une image entière où l'oeil s'égare sans jamais trouver le repos, comme dans les nuits de Violette Leduc.

  • Alice est une brillante critique gastronomique parisienne, mariée à un écrivain célèbre et mère de famille épanouie, à qui tout semble sourire. Jusqu'au jour où, sans raison apparente, son corps commence à montrer des stigmates d'automutilation. Des marques progressives, apparaissant principalement durant son sommeil et allant jusqu'à des brûlures très importantes, qu'aucun médecin, psychiatre ou marabout ne semble pouvoir arrêter.
    Lors d'une première séance de psychanalyse sous hypnose avec le professeur François Strootman, neuropsychiatre et sommité internationale aux méthodes parfois expéditives, Alice est victime d'un effroyable cauchemar : elle semble revivre le calvaire d'une adolescente allemande, Lisa, disparue dans des conditions étranges 80 ans plus tôt, dans une Allemagne sur le point de basculer dans la Seconde Guerre mondiale.
    Qui est cette mystérieuse Lisa ? Alice n'en a aucune idée. Personne dans sa généalogie où ses souvenirs ne correspond à cette description. Alors, est-elle réelle ou imaginaire ? Quel secret la mémoire d'Alice lui cache-t-elle? Pourquoi son subconcient deviendrait-il hostile ?
    C'est le point de départ d'une intrigue hors du commun, où les deux personnages verront basculer à de nombreuses reprises l'édifice de leurs certitudes !

  • Tout commence quand Arthur, dix ans, trouve de la crème glacée dans la neige, et que trois petits voyous, les RJ, lui cassent la gueule. Arthur se sauve et se réfugie dans une école désaffectée, où il tombe sur Choukri, alias Barbe bleue, dandy schizophrène et premier citoyen de la commune d'Hochelaga. Là vit du monde qui veut changer le monde. Arthur se met à revendre ses médicaments dans la cour d'école ; avec son ami Styve, il se lance dans le trafic de pilules pour financer la révolution. La vie se transforme : le mois de mars rallonge, des barricades de neige hautes comme des maisons apparaissent dans les rues du quartier, on creuse des tunnels sous la ville et on joue au golf sur les glaces du fleuve. La police va finir par s'en mêler, c'est sûr, mais rien ne peut plus les arrêter.

  • Les conditions de travail se sont globalement aggravées en France et en Europe. Rançon des logiques gestionnaires mises en oeuvre au sein des organisations, la souffrance au travail a aussi changé de nature : stress, harcèlement sexuel et/ou moral, violence entre les personnels, violence externe (exercée par des personnes extérieures à l'entreprise à l'encontre de salariés), burn-out, addictions, etc. sont de nouveaux maux du travail.
    Depuis le milieu des années 2000, cette réalité est appréhendée sous le terme de « risques psychosociaux » ou RPS. Des recherches et interventions de plus en plus nombreuses sur les situations de travail qui génèrent ces souffrances ont permis l'émergence de concepts et d'outils pour analyser, évaluer et surtout prévenir ces risques ; cet ouvrage en dresse un panorama unique à ce jour, aussi éclairant qu'utile.

empty