• Ces ouvrages sont le fruit d'une étroite collaboration entre Belin Education et le CNED (Centre national d'enseignement à distance).
    Belin Education apporte son savoir-faire au CNED dans la publication des ouvrages d'anglais et espagnol afin de fournir aux préparationnaires des cours clairs, ordonnés et approfondis sur des sujets précis.

  • Cet ouvrage offre une analyse détaillée et problématisée du roman de Ian McEwan Atonement (2001) et de son adaptation filmique par Joe Wright (2007).
    Les deux oeuvres sont replacées dans leur contexte et étudiées notamment à travers le prisme de la métafiction.
    Un rappel des principaux enjeux de la théorie de l'adaptation est proposé en introduction.
    L'ouvrage met ensuite en lumière les modalités de questionnement des chronologies de la création dans le roman et dans le film, propose une interprétation des distorsions génériques, linguistiques et esthétiques au coeur de Atonement, et met au jour les ambiguïtés éthiques et esthétiques de la démarche artistique de Briony, entre réalisme et esthétique du faux, manipulation et (faux) indices.
    Cet ouvrage est au programme du concours d'agrégation d'anglais 2018.

  • Cet ouvrage étudie les modalités de la politique de l'esthétique à l'oeuvre chez Jonathan Coe, qui n'est pas qu'un satiriste politique : en politisant tout ce qui relève de l'intime dans la création de ses personnages, dans ses intrigues, dans ses jeux narratifs, dans la réception intime de son écriture et de ses images, il construit une oeuvre autrement politique que celle que l'on croit lire de prime abord.
    La réflexion sur l'intime semble s'imposer tant le politique s'éloigne toujours du thématique ou du référentiel, pour s'ancrer dans l'intimité des personnages, leurs erreurs et leurs échecs. C'est bien au coeur de l'intime que peut se constituer un espace pour le politique. D'un roman à l'autre, Coe choisit de politiser la sphère de l'intime pour écrire des personnages à nul autre pareil. Les coïncidences narratives se multiplient, tandis qu'il convient de mesurer la portée politique et stylistique du dissensus et de l'alternative : loin de proposer une troisième voie littéraire, Coe présente l'alternative comme étant elle-même inévitable dans les politiques de l'intime.
    Chaque roman apporte un éclairage spécifique à cette nouvelle esthétique du chaos ordonné. Par un subtil jeu d'écart, les intimités du texte prennent forme pour faire de l'espace narratif le seul espace viable entre politique et intimité. Enfin, à partir des ultimes dissensus formels de ces romans, dans leur ouverture répétée à la musique, à l'image fixe et au medium filmique, un dernier glissement de l'excès à l'absence et de l'écart au vide est mis au jour, puisque cette nouvelle intimité textuelle est pour Coe la meilleure promesse d'intimité démocratique que la littérature puisse se permettre de formuler.

    Sur commande
empty