• Si le mot « flâneur » évoque immédiatement Baudelaire, les grands boulevards et la vie de bohème, - qu'en est-il de « flâneuse » ? Dans ce livre jubilatoire, ode piquante à la déambulation au féminin, Lauren Elkin la présente comme une femme « déterminée et pleine de ressources, profondément en phase avec le potentiel créatif de la ville et le pouvoir émancipateur d'une bonne balade ». Mais elle nous montre aussi que revendiquer d'occuper ainsi l'espace urbain reste pour les femmes un acte subversif.

    De New York à Paris, de Tokyo à Londres et Venise, Lauren Elkin croise en chemin les flâneuses qui y vécurent - de la réalisatrice Agnès Varda à la correspondante de guerre Martha Gellhorn, en passant par les romancières George Sand et Virginia Woolf. L'auteure s'attache à mettre au jour ce qui se joue chaque fois qu'une femme au pied léger sort à la rencontre de la ville, comment chacun de ses pas contribuera à transformer son existence.

  • Partie à Venise pour y mener à bien ses recherches, laissant derrière elle son fiancé à New York, Catherine Parrish ne s'attendait pas à s'attacher autant à la vie quotidienne de la « cité flottante ». C'est du Dorsoduro, ce quartier bohême et authentique, qu'elle va particulièrement tomber amoureuse. On y croise Marco, un jeune gondolier rebelle et anéanti par la mort de son père, qui fait ce métier tant méprisé des autres Vénitiens. On y rencontre aussi Neva, venue là en quête de réponses après la mort de sa fille.
    Cette femme croate cherche la vérité sur une vielle légende familiale, une synagogue secrète que ses ancêtres auraient construite dans le Dorsoduro alors qu'ils fuyaient le Portugal à la fin du XVe siècle.
    Fabuleux hommage à la cité des doges, ce roman de la découverte de soi fait l'apologie d'un art de vivre où la déambulation et l'inattendu trouvent leur place. Sous la plume élégante et poétique de Lauren Elkin, il est aussi et avant tout la preuve que les relations humaines sont, comme Venise, sinueuses et énigmatiques.

  • Anglais Flaneuse

    Lauren Elkin

    'Flâneuse [flanne-euhze], noun, from the French. Feminine form of flâneur [flanne-euhr], an idler, a dawdling observer, usually found in cities. That is an imaginary definition.'If the word flâneur conjures up visions of Baudelaire, boulevards and bohemia - then what exactly is a flâneuse? In this gloriously provocative and celebratory book, Lauren Elkin defines her as 'a determined resourceful woman keenly attuned to the creative potential of the city, and the liberating possibilities of a good walk'. Part cultural meander, part memoir, Flâneuse traces the relationship between the city and creativity through a journey that begins in New York and moves us to Paris, via Venice, Tokyo and London, exploring along the way the paths taken by the flâneuses who have lived and walked in those cities.From nineteenth-century novelist George Sand to artist Sophie Calle, from war correspondent Martha Gellhorn to film-maker Agnes Varda, Flâneuse considers what is at stake when a certain kind of light-footed woman encounters the city and changes her life, one step at a time.

  • Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
    Sur commande
empty