• Les bonnes gens

    Laird Hunt

    Dans une ferme isolée du Kentucky, quelques années avant la guerre civile, une femme et deux domestiques se livrent à une surenchère de violence autour du cadavre du tyran domestique qui exerçait sur elles son abominable férule. Écrit après la première élection de Barack Obama, ce récit d'une rare intensité sur la sauvagerie des rapports de force aux États-Unis constitue une impressionnante plongée dans l'inconscient de l'Amérique profonde.

  • Neverhome

    Laird Hunt

    Pendant la guerre de Sécession, une jeune femme se travestit en homme pour aller combattre à la place de son trop fragile compagnon. Un roman magistral qui plonge dans la noirceur du chaos pour délivrer une leçon bouleversante sur les eaux troubles et tourmentées dans lesquelles la guerre immerge ses victimes.

  • La route de nuit

    Laird Hunt

    Deux femmes, deux secrets, que fait entrer en collision une journée très particulière, placée sous le signe du désespoir et de l'exception : à Marvel, dans l'Indiana, en cette journée d'août 1930, l'on se presse pour assister au lynchage de trois jeunes Noirs. Deux femmes remarquables, impatientes de fuir les secrets qu'elles ont laissés derrière elles, traversent une Amérique déchirée par la peur et la haine. Un oppressant huis-clos à ciel ouvert.

  • New York t.2

    Laird Hunt

    Au lendemain du 11 Septembre, Henry, psychiquement fracassé par les événements, tombe entre les mains d'une organisation criminelle très particulière. En forme de dissection subtile du corps complexe et monstrueux que forme une réalité mise en pièces par un traumatisme, un roman noir décalé où Chandler rencontrerait Escher pour donner une interprétation inédite de l'après «11 Septembre».

  • Une impossibilite

    Laird Hunt

    Un homme opère, ici ou ailleurs, pour le compte d'une vaste et nébuleuse organisation criminelle internationale.
    Apparemment coupable d'avoir échoué clans la mission qui lui avait été confiée, cet improbable agent secret à la vocation chancelante a choisi d'attendre le châtiment qui ne saurait manquer de le frapper et dont il a tout lieu de croire qu'il sera mortel. Dérivant dans un monde peuplé de personnages à l'identité instable, vaguement ou ouvertement menaçants, cet "exilé" dont la dernière mission consistera à identifier son propre assassin, s'intéresse, semble-t-il, davantage à l'amour qu'au crime.
    Il ne manifeste pourtant de dispositions particulières ni pour l'une ni pour l'autre de ces activités qu'il pratique à la lisière de l'absurde voire du comique, s'entretenant avec le monde-qui lui répond de même - dans un langage dont la grammaire souterraine, éliminant la causalité au bénéfice de l'hypothèse, la justification au profit du doute, et la logique au profit de la sensation, autorise l'impossible à prendre le pas sur le possible.
    Crépusculaire et profondément excentrique, cette fiction en forme de faux roman noir, sur laquelle plane l'ombre de Kafka ou de Beckett, fait du réel cet intrus inopportun assiégeant opiniâtrement le vaste royaume des mondes intérieurs hantés d'affects problématiques et de questions sans réponse. Elle convie à pénétrer dans un paysage inversé dont le lecteur, en proie à un puissant sentiment d'imminence, ne peut que reconnaître le caractère d'intime étrangeté qu'il sait être celui de ce double qui, en tout lieu, l'accompagne...

  • Dans sa ferme au fin fond de l'Indiana, Noé Summer, obsédé par le souvenir d'une femme aux penchants pyromanes, tente de faire coïncider une vie placée sous le signe d'illuminations psychiques avec l'existence tumultueuse que mena sa famille dans l'exploitation agricole ancestrale. Une saga surréelle profondément enracinée au coeur des paysages d'un état peuplé de fermiers, de vagabonds, de shérifs, de pasteurs et d'étonnants conteurs...
    Au fin fond de l'Indiana, Noé Summers, un homme simple qui a mené une vie qui fut loin de l'être, est assis devant l'âtre de sa cheminée. Oscillant, par cette sombre et délicieuse nuit d'hiver, entre veille et sommeil, son esprit divague de souvenirs en souvenirs, pour tenter de faire coïncider une vie placée tout entière sous le signe de visions et d'illuminations psychiques avec la vie tumultueuse, et bien plus "réelle", que mena sa famille dans une exploitation agricole de l'Indiana.
    Des années ont passé depuis que Noé est tombé amoureux d'Opal, une brillante jeune femme animée d'un étrange penchant pour le feu. Tous deux ont vécu ensemble pendant quarante-deux jours idylliques avant qu'Opal, ayant succombé à ses inclinations pyromanes, ne soit contrainte de s'enfuir. Pour se soutenir, il ne reste plus à Noé, dont l'amour est resté intact durant les longues années qui ont suivi, que quelques lettres de sa bien-aimée, quelques souvenirs et un environnement familial très présent.
    Se développant sur un mode élégiaque où se retrouvent certains accents de Faulkner et de Steinbeck, la méditation de Noé élabore une envoûtante et surréelle saga américaine, profondément enracinée au coeur des paysages de l'Indiana peuplés de fermiers, de vagabonds, de shérifs, de pasteurs et d'étonnants conteurs déambulant parmi les sépultures indiennes et des ustensiles rouillant dans les champs...
    Le deuxième roman d'un écrivain dont Paul Auster a pu écrire : "Insolite, original et véritablement brillant, Laird Hunt est l'un des jeunes écrivains les plus talentueux de la scène littéraire américaine d'aujourd'hui."


  • Meet Ottie Lee Henshaw. Quick of mind and pleasing to the eye, she navigates a stifling marriage, a lecherous boss, and on one day in the summer of 1920, an odyssey across the countryside to witness a dark and fearful celebration.

    Grand format N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
  • Anglais Neverhome

    Laird Hunt

    I was strong and he was not so it was me went to war to defend the Republic. I stepped across the border out of Indiana into Ohio. Twenty dollars, two salt-pork sandwiches, and I took jerky, biscuits, six old apples, fresh underthings and a blanket too.



    There was a conflagration to come; I wanted to lend it my spark.



    Meet Gallant Ash: hero, folk legend and master of war. Ash is a leader of men and a brutal and fearless soldier. Will look you dead in the eye and kill for no reason. But Ash has a secret. Gallant Ash is a woman. This is her story.

  • Anglais Kind One

    Laird Hunt

    An unforgettable tale of slavery in the American South
    Once I lived in a place where demons dwelled. I was one of them. Ginny lives on her husband's pig farm ninety miles from nowhere. Far from the paradise she was promised, this is a bleak place and her husband, Linus, a cruel master. His girls, Cleome and Zinnia, are Ginny's only friends, but when Linus' attentions turn to them, Ginny is torn. When Linus dies, things change for everyone. They helped me, but I never helped them.

  • 'A strange, dazzling novel, as audacious as it is lyrical, that hauls up insight, sorrow, and even - somehow - wit from the well of American history.' EMMA DONOGHUE 'A vivid, disturbing book, able to subvert itself in half a line, constantly challenging the reader's expectations. Its ghost map is quickly established in the reader's head, and as the characters fade into the margin of the final page, it is as if an inner landscape has altered. It is mature, accomplished, impressive.' HILARY MANTEL'You can't tell me you haven't heard.' 'Heard what?' 'About the lynching over in Marvel.' 'The what?'Meet Ottie Lee Henshaw. Quick of mind and pleasing to the eye, she navigates a stifling marriage, a lecherous boss, and on one day in the summer of 1920, an odyssey across the countryside to witness a dark and fearful celebration.Meet Calla Destry. A young black woman desperate to escape a place where the stench of violence hangs heavy in the air, and to find the lover who has promised her a new life.Every road leads to the bedlam of Marvel. There are buses laid on and Klan members gathering. On the road lives will collide and be changed forever. The Evening Road is the story of two remarkable women on the move through an America riven by fear and hatred, eager to flee the secrets they have left behind.

empty