• La vie avec des ciseaux ou comment s'exercer à philosopher Poèmes, aphorismes, jeux de mots et d'esprit : Jymmi découpe et détourne les Unes des journaux qui construisent notre vision du monde, pour philosopher très sérieusement sur le caractère dérisoire des faits quotidiens. Souriez, vous êtes découpés !

  • Une découverte pour Vents d'ailleurs que ce poète-plasticien-réveur. Des scénettes en prose venues du tréfonds de l'homme annoncent la mise en pièces, la découpe, les morceaux. Morceaux du coeur plus que de bravoure, morceaux choisis dans la plus fine espérance et les amours charnels d'un jour nouveau.
    Prises au vif d'un regard à la recherche des humeurs du temps, de ses sécrétions, intimement ressenties par un être trouble, troublé et troublant, les images étincelantes, restituées par une voix musicale et rythmée qui fait briller leurs facettes hurlantes et inquiétantes, perdent volontiers le lecteur sur cette voie au sens incertain.
    Le souffle y est celui du texte de toutes les origines et l'aventure, celle de l'humain, de ses angoisses et de ses souffrances.

  • Les illusions perdues d'un jeune poète.

    En créole, Zing-zing signifie libellule. Un insecte léger, heureux... jusqu'au moment fatal où il est emporté par le tourbillon.
    Gabriel Montner, 25 ans, quitte Gwada, son île natale, pour Paris. Il rêve d'être écrivain. Faisant croire à ses parents qu'il suit des études pour devenir avocat, il envoie tout valser pour se consacrer à son seul rêve et suivre la trace un peu folle et fêlée de tous les écrivains.
    Ainsi commence une vie d'appétit, de partage et de solitude, où se mêlent des rencontres capitales :
    Janis, au visage de femme ambiguë, Grand- Velours, l'ami des bons et mauvais jours... et puis Mona. Elle lui ouvre la ville avec ses rues étroites, ses passages obscurs, et l'amour pour seule odeur.
    La vie et l'écriture se rencontrent, s'entrecroisent, se confondent. Et le livre achevé, c'est le héros tout entier qui aura achevé sa métamorphose.

empty