• Ce livre revient sur un «?débat?» de plus en plus brûlant?: il faudrait défaire le programme du Conseil national de la Résistance et, en particulier, démanteler le système de protection sociale créé en 1945.
    Cela fait plusieurs décennies que les réformes menées en la matière consistent en effet à remplacer la logique universelle de satisfaction des besoins sociaux pour des objectifs de réduction des dépenses publiques. Cette vision dominante est largement relayée par les médias, selon lesquels la Sécurité sociale serait menacée de faillite par un déficit abyssal. Pour faire face à l'augmentation des dépenses et au vieillissement de la population, le système de protection sociale serait condamné à se réformer sans cesse?: déremboursements, réduction des prestations, hausse des cotisations, voire privatisation.

    Chercheur au CNRS, Julien Duval renverse les termes du problème?: il n'y a pas de «?déficit de la Sécu?» mais «?un besoin de financement?» que les gouvernements successifs ont décidé de ne pas satisfaire en multipliant depuis 1993 les exonérations de charges sociales. L'affaiblissement de la protection sociale découle non pas d'arbitrages techniques mais d'un choix politique?: le transfert généralisé des «?risques?» du capital vers le travail.

    Ce livre a reçu le prix Prescrire en 2008. Il a été actualisé et augmenté pour la présente édition.

  • Cinéma commercial contre films d'auteur ? Cinéma populaire contre cinéma élitiste ? Loi du marché contre règles de l'art ? La dualité entre superproductions hollywoodiennes et films d'art européens semble traverser toute l'histoire du cinéma depuis les années 1920. Mais les frontières entre ces deux espaces n'ont jamais été figées, comme l'explique Julien Duval dans cette sociologie novatrice du champ cinématographique au XXe siècle. Ainsi, le cinéma populaire a su se parer de certains traits des arts savants. Quant au cinéma d'auteur, il n'est pas tout à fait devenu « l'égal des autres arts » : les cinéastes doivent toujours composer avec les contraintes économiques propres à leur mode d'expression. Examinant à nouveaux frais ces jeux de transferts et ces oppositions, Julien Duval éclaire également les débats récents sur « l'exception culturelle » et sur les priorités des politiques publiques en matière cinématographique.

  • Le livre traite des relations entre le journalisme et l'économie, un sujet qui connaît aujourd'hui une nouvelle actualité mais qui reste la plupart du temps traité de façon très restrictive. Il met en évidence un phénomène plus important que les pressions et censures auxquelles on s'attache ordinairement : le champ journalistique est très fortement subordonné au monde économique et il tend, de ce fait, à relayer une vision du monde conforme aux principes de l'économie libérale. Le livre commence par une évocation des transformations des relations du journalisme et de l'économie en France depuis le XIXe siècle, mais il porte, pour l'essentiel, sur le traitement que les médias réservent aujourd'hui à l'actualité économique. L'analyse concerne à la fois la
    presse écrite et les médias audiovisuels. Elle porte au jour quelques-unes des transformations majeures du journalisme en France. En montrant comment le journalisme participe aujourd'hui à la diffusion d'une vision économique, elle contribue, plus largement, à une meilleure compréhension de transformations importantes de notre société.

  • A travers une sélection de ses textes les plus évocateurs, choisis et présentés par Eric et Julien Magamootoo, Lacaussade ne nous fait pas seulement découvrir l'exotisme et la richesse de sa terre natale, mais également son histoire, marquée par le sceau outrageant de l'esclavage qui y aura subsisté jusqu'en 1848.

    Les photographies de Thomas Duval, mêlant galerie de portraits et paysages, viennent au fil de cet ouvrage accompagner et illustrer le message à la fois engagé et humaniste du poète, dont le sens n'a aujourd'hui rien perdu de sa puissance.

    Sur commande
  • Paru en 1979, et rapidement publié dans d'autres langues, le livre de Pierre Bourdieu La Distinction s'est imposé, à l'échelle internationale, comme l'un des ouvrages les plus cités en sciences sociales ces dernières décennies. Quel bilan tirer, trente ans après sa parution, de la postérité de ce livre ? C'est ce que propose le présent ouvrage qui réunit les contributions d'une trentaine de chercheurs contemporains.

empty