• Depuis plusieurs décennies, Joseph E. Stiglitz développe une critique forte du néolibéralisme. Dans ce livre, il analyse en finesse les grands problèmes actuels occidentaux : l'anémie de l'économie, le pouvoir des monopoles, la mondialisation mal gérée, la financiarisation abusive, le changement technologique mal maîtrisé et le rôle de l'État. Stiglitz propose un tournant radical, un programme économique et politique progressiste.

    Pour l'éminent économiste, il faut notamment instaurer une grande politique sociale autour d'une idée forte : « l'option publique ». Car c'est en s'attaquant de front au pouvoir et aux profits des grandes compagnies qui l'exploitent que le peuple pourra obtenir ce qu'il veut : vivre décemment.

  • Joseph Stiglitz, Prix Nobel d'économie 2001, revient dans son premier grand livre consacré à l'Europe sur les contradictions inhérentes à une monnaie qui a été conçue pour rapprocher les peuples et amener la prospérité mais qui a fini par les diviser et plomber son économie.

    Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Françoise et Paul Chemla.

  • Après le succès rencontré par Le Triomphe de la cupidité (Babel n° 1042), le célèbre prix Nobel d'économie Joseph Stiglitz montre combien les inégalités ont prospéré dans nos sociétés, combien elles sont néfastes à nos économies et dangereuses pour la paix sociale.

  • La crise mondiale, Joseph E. Stiglitz, prix Nobel d'économie, l'avait annoncée. Aujourd'hui il démontre qu'elle est au système néolibéral ce que la chute du mur de Berlin, en 1989, fut à l'économie soviétique. Il ne s'agit donc pas d'y répondre dans le cadre exigu de nos références mais de faire un pas de côté et de la considérer globalement, jusqu'à la remise en cause des fondations qui l'ont rendue possible. Un document d'une importance majeure, par l'auteur de La Grande Désillusion et de Quand le capitalisme perd la tête.

  • Après le grand succès du dernier livre de Joseph Stiglitz, Le Triomphe de la cupidité, voici le rapport sur la crise commandité par l'onu à l'auteur. Ecrit dans un souci pédagogique, il comporte un état des lieux passionnant et énonce de nombreuses propositions dans les domaines financier mais également social et économique. La longue introduction de Joseph Stiglitz lui permet de revenir sur le désastre annoncé des politiques de rigueur en Europe.
    Que faire après la crise ? Voici le rapport Stiglitz initié par l'ONU et qui, sous la présidence du prix Nobel, a réuni quelques-uns des économistes les plus émérites du monde. Selon les auteurs, la crise n'est pas un simple accident, quelque chose qu'on ne pouvait pas prévoir et encore moins éviter. La crise est due, au contraire, à l'action humaine : elle a été le résultat de fautes du secteur privé et de politiques mal orientées, vouées à l'échec des pouvoirs publics. Le Rapport préconise dès lors un audacieux programme de changement stratégique de l'économie mondiale :
    Ne pas considérer la crise financière isolément mais en conjonction avec les crises sociale, climatique, alimentaire, énergétique ;
    Inciter les Etats à agir ensemble afin d'éviter que les mesures prises par les uns aient des répercussions négatives sur les autres ;
    Réformer réellement le système financier et monétaire, plus inspiré par la défense d'intérêts privés que soucieux du bien public ;
    Infléchir nettement les politiques macroéconomiques responsables des déséquilibres et des inégalités ;
    Réformer les institutions internationales et considérer différemment l'aide apportée aux pays en voie de développement ;
    Désintoxiquer les responsables politiques d'une idéologie qui s'est révélée défaillante.
    Un rapport essentiel, donc, qui apporte à la fois des solutions à court et à long termes et dont nos dirigeants devraient largement s'inspirer s'ils veulent que le monde prenne le chemin d'une économie plus juste, plus stable, plus solidaire.

  • Joseph Stiglitz est prix Nobel d'conomie, ancien conomiste en chef de la Banque mondiale. Il s'intresse aux causes et consquences des ingalits et a publi de nombreux ouvrages parmi lesquels Le prix de l'ingalit (vendu plus de 35 000 exemplaires, hors dition de poche) et Le triomphe de la cupidit (50 000 ex, hors poche).

  • Que faire après la crise ? Voici le rapport Stiglitz initié par l'ONU et qui, sous la présidence du prix Nobel, a réuni quelques-uns des économistes les plus émérites du monde.
    Selon les auteurs, la crise n'est pas un simple accident, quelque chose qu'on ne pouvait pas prévoir et encore moins éviter. La crise est due, au contraire, à l'action humaine : elle a été le résultat de fautes du secteur privé et de politiques mal orientées, vouées à l'échec des pouvoirs publics. Le Rapport préconise dès lors un audacieux programme de changement stratégique de l'économie mondiale : en premier lieu, ne pas considérer la crise financière isolément mais en conjonction avec les crises sociale, climatique, alimentaire, énergétique ; inciter les Etats à agir ensemble afin d'éviter que les mesures prises par les uns aient des répercussions négatives sur les autres ; réformer réellement le système financier et monétaire, plus inspiré par la défense d'intérêts privés que soucieux du bien public ; infléchir nettement les politiques macroéconomiques responsables des déséquilibres et des inégalités ; Réformer les institutions internationales et considérer différemment l'aide apportée aux pays en voie de développement ; désintoxiquer les responsables politiques d'une idéologie qui s'est révélée défaillante...
    Un rapport essentiel donc, qui apporte à la fois des solutions à court et à long termes et dont nos dirigeants devraient largement s'inspirer s'ils veulent que le monde prenne le chemin d'une économie plus juste, plus stable, plus solidaire.

  • Poche N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Providing evidence that investment - not austerity - is for productivity, and offering realistic solutions for levelling the playing field and increasing social mobility, the author argues that reform of our economic and political systems is just fairer, and the only way to make markets work as they really should.

    Grand format N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Épuisé
  • Turning his attention to the United States, Stiglitz argues that much of what we understood about the free-market prosperity of the 1990s is wrong and that it actually laid the foundations for the economic problems we face today.

    Grand format N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Examines how the wealthy classes have contributed to growing inequality in society and explains how the quest to increase wealth has hindered the country's economic growth as well as its efforts to solve its most pressing economic problems.

    Grand format N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Grand format N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Freefall

    Joseph Eugene Stiglitz

    Grand format N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Épuisé
  • Un nouveau plan d'action audacieux, par l'un des observateurs les plus attentifs et des critiques les plus intransigeants de la mondialisation.
    Écrit dans un style très clair, illustré d'exemples saisissants, ce livre expose des politiques qui fonctionnent. Stiglitz livre ici une réflexion réellement neuve sur les questions qui font débat dans la mondialisation : un plan de restructuration du système financier mondial déstabilisé par la dette des États-Unis ; des idées qui permettraient aux pays de se développer sans dégrader l'environnement ; une organisation du commerce mondial qui le rendrait à la fois libre et équitable ; et bien d'autres choses.

    Sur commande
  • The Nobel Prize-winning economist and leading critic of globalization offers a fresh new approach to the issue that explains how to restructure an unstable global financial system, how nations can grow economically without damaging the environment, and how to devise a framework for free and fair global trade. Reprint. 25,000 first printing.

    Grand format N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Grand format N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Grand format N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Épuisé
  • Profondément remaniée, cette nouvelle édition présente les avancées les plus récentes de la science économique à l'aide d'exposés simples assortis d'une analyse rigoureuse. Elle offre une version électronique enrichie de compléments pédagogiques.

  • Quel sera le coût global de la guerre d'Irak ? Quel impact aura-t-il sur l'économie américaine et sur l'économie mondiale ? En réduisant le poids financier de la guerre aux dépenses présentes et passées, on a dissimulé ou sous-évalué ses coûts réels : il s'agit en grande partie de coûts futurs. C'est vrai des coûts directs pour l'État américain, c'est vrai des coûts « humanitaires », c'est vrai de l'impact de la guerre sur l'économie mondiale. Sans oublier les coûts des différents scénarios de sortie.

  • Cet ouvrage visionnaire nous invite à découvrir l'avenir de l'économie du développement à la lumière d'un demi-siècle de réflexion et d'expérience.
    Les représentants les plus éminents de deux dernières générations d'économistes du développement évaluent la pensée économique sur le développement au tournant de ce siècle, et abordent les questions non résolues auxquelles la prochaine génération devra se confronter.
    Le lecteur y découvrira une analyse approfondie de tout un ensemble de problèmes liés à l'économie du développement. Compte tenu des moyens aujourd'hui nécessaires du point de vue de la théorie comme de la pratique pour lutter contre la pauvreté, l'aspect critique de cette analyse est particulièrement d'actualité.
    Lune des grandes questions posées ici est de savoir s'il conviendra, à l'avenir, de considérer " l'économie du développement " comme une simple application de la science économique, ou si sa nature et son champ d'application appellent l'émergence d'une théorie particulière du développement qui viendrait en complément de la théorie économique générale.

  • Cette traduction de la 4e édition américaine est une synthèse exceptionnelle des développements récents de l'économie du secteur public, y compris ceux concernant « l'économie politique » au sens moderne.
    Le secteur public occupe une place croissante dans les économies nationales, notamment dans les pays européens, où il dépasse parfois 50 % du PIB. Pour cette raison, la science économique s'intéresse de plus en plus à la logique des décisions publiques. Comment l'État sélectionne-t-il les programmes à mettre en oeuvre ? Quel rôle joue-t-il dans la société ? Est-il capable de concevoir un système de taxes à la fois efficace et équitable ?

    Dans le secteur public, l'idéologie et la politique peuvent facilement prendre le pas sur le rationnel, sinon sur le raisonnable. Pour comprendre et prévoir les options retenues dans ce cadre, il a été nécessaire de construire une analyse fondée sur des bases scientifiques rigoureuses. C'est ainsi qu'a vu le jour, au cours du dernier demi-siècle, une économie publique nouvelle, au sein de laquelle l'étude des comportements politiques est devenue essentielle.

    Joseph Stiglitz (Prix Nobel 2001), Jean-Dominique Lafay et Jay Rosengard mettent à profit leur expertise pour faire partager au lecteur cette problématique clé de l'économie du secteur public. Claire et accessible, cette version française de la quatrième édition américaine s'adresse particulièrement aux étudiants en économie, de niveau Licence 2 à Master 2, mais encore à l'ensemble des économistes, ainsi qu'à tous ceux qui s'intéressent à cette discipline.

  • Reveals massive expenses associated with the Iraq War in a cautionary account that evaluates the war's long-term costs, both financial and human, as well as their consequences to taxpayers.

    Grand format N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
empty