Langue française

  • Âgé de 52 ans et deux fois divorcé, David Lurie enseigne la poésie romantique et la communication à l'université du Cap. Encore jeune de corps et de cœur, ce Don Juan du campus se laisse aller à un dernier élan de désir, d'amour peut-être. Mais la petite étudiante se moque bien de Wordworth et de Byron et l'aventure tourne mal. Convaincu de harcèlement sexuel, David Lurie démissionne.
    Réfugié auprès de sa fille Lucy, dans une ferme isolée, il tente de retrouver un sens au seul lien qui compte encore à ses yeux. Mais les temps ont changé. La fracture sociale est arrivée jusqu'au cœur de ce pays et la violence n'épargne pas les campagnes. L'idylle pastorale tourne au cauchemar.
    Aussi sombre que magnifique, l'élégie cynique de J. M. Coetzee jette une lumière glacée et crépusculaire sur la nation arc-en-ciel et consigne l'avènement d'un nouvel âge de fer
    L'oeuvre de J. M. Coetzee a été récompensée par le prix Nobel de littérature en 2003.

  • Les bons leaders se posent les bonnes questions Nouv.

    SI VOUS VOULEZ AVOIR DU SUCCÈS ET ATTEINDRE VOTRE PLEIN POTENTIEL DE LEADER, VOUS DEVEZ PRENDRE L'HABITUDE DE POSER DES QUESTIONS.
    Si vous souhaitez faire des découvertes, sortir du statu quo et progresser dans votre leadership, vous devez poser les bonnes questions.
    Dr Maxwell répond aux problèmes les plus difficiles que des leaders lui ont présentés:
    - Comment puis-je découvrir mon but unique en tant que leader?
    - Quelle est la meilleure habitude journalière qu'un leader puisse développer?
    - Comment motiver une personne qui ne l'est pas?
    - Comment travailleriez-vous avec un leader qui n'a pas de vision?
    Ce livre répond de manière approfondie et perspicace à des questions que les leaders qui ont le sentiment d'avoir atteint un plateau dans le développement de leur potentiel se posent. Chaque dirigeant est appelé à grandir, et les conseils dans ces pages aideront les lecteurs à évaluer leur position actuelle pour leur permettre de structurer un plan efficace pour atteindre leurs objectifs.

  • L'age de fer

    John Maxwell Coetzee

    En 1986, au Cap, Elizabeth Curren se meurt d'un cancer. Si depuis toujours elle s'est opposée par conviction à l'apartheid, elle a su se préserver des atrocités perpétrées en son nom. À présent, elle est brutalement confrontée à l'explosion de rage que le système a engendrée.
    Dans une longue lettre adressée à sa fille qui, exilée en Amérique, ne devra la lire qu'après la mort de sa mère, Elizabeth relate les étranges péripéties qui jalonnent ses derniers jours.
    Témoin de l'émeute et de la répression dans un township voisin, elle découvre le corps criblé de balles du fils de sa domestique noire. Un autre adolescent qui trouve refuge dans sa propre maison est exécuté sous ses yeux par la police. Parvenue ainsi au terme de sa vie, avec pour Ange de la Mort, pour seul compagnon auquel elle puisse confier sa colère et son désespoir un clochard venu échouer devant sa porte, Elizabeth tentera de faire sa paix avec le monde. Avec ces quelques jours dans la vie d'une vieille dame qui prend conscience des revendications inévitables de la jeunesse noire, J. M. Coetzee nous offre à sa manière grave, lancinante, un chef-d'œuvre.
    L'oeuvre de J. M. Coetzee a été récompensée par le prix Nobel de littérature en 2003.

  • J.C., écrivain malade et désabusé, porte un regard acerbe sur le monde.
    Il confie la dactylographie de son essai à une jeune femme sensuelle et pragmatique, qui discute les opinions du maître. Son compagnon, un financier sans scrupule, y ajoute son grain de sel... Leurs voix se font écho dans une partition sur trois portées, tantôt en résonance, tantôt en contrepoint.

  • Octobre 1869. Un exilé revient à Pétersbourg. Son beau-fils Pavel vient d'y être victime d'un accident fatal : il doit reprendre les affaires du jeune mort. Le voyageur, un écrivain nommé Dostoïevski, a emprunté une fausse identité. La police le démasque et refuse de lui remettre les papiers de Pavel, mêlé aux activités d'un groupe terroriste. Dostoïevski s'installe dans la chambre de Pavel et noue une liaison érotique avec sa logeuse, une femme douce et sévère qui lui reproche son indécision. Il plonge dans un univers angoissant où les apparences sont trompeuses : Pavel s'est-il suicidé, a-t-il été tué par la police ou par ses camarades nihilistes ?
    Dérouté par les interrogatoires policiers, traqué par un indicateur qui pénètre dans son intimité, fasciné et écœuré par sa rencontre avec le fanatique Netchaïev, il s'égare sur les traces de Pavel, dont l'image idéalisée vole en éclats. La Russie est malade, rongée par la pauvreté, l'autorité stupide et la violence destructrice. L'écrivain, hanté par son impuissance, ne peut qu'écrire en se nourrissant des vies blessées qui l'entourent et de se propres échecs.
    Un ouvrage profond, subtil, grave, où l'on retrouve le style austère de Coetzee, mais aussi un univers intérieur trouble et émouvant, porté par des images fortes. Un récit captivant qui se lit d'une haleine.
    L'oeuvre de J. M. Coetzee a été récompensée par le prix Nobel de littérature en 2003.

  • Lotsaizuna

    John Maxwel Coetzee

    • Elkar
    • 19 November 2004
    Sur commande
empty