• Vous avez sans doute encore le souvenir ému des centaines de visages de Desvroises et de Desvrois qui ont défilé sous vos yeux à la lecture du troisième volume de Joël Rochoy, publié en 2007. Eh bien, vous ne serez pas déçus par ce dernier opus ! L'auteur, photographe et correspondant local de presse, a sélectionné ses plus beaux clichés sur les trois dernières décennies du XXe siècle. Alors, au détour d'une photo de classe, d'une manifestation sportive ou d'une fête, c'est peut-être vous qui serez au centre de l'image ! Avec ce quatrième album sur l'histoire du canton de Desvres, l'auteur rend un vibrant hommage au pays de son coeur.

    Sur commande
  • Desvres

    Joël Rochoy

    Passionné depuis toujours par l'histoire de son pays natal, Joël Rochoy, déjà auteur de cinq ouvrages sur la « cité des potiers », s'est replongé dans son incroyable collection d'archives puis a repris en main son appareil photo, ceci pour nous concocter une comparaison croisée entre les clichés des premières décennies du XXe siècle et ceux d'aujourd'hui. Beaucoup de bâtiments et de sites ont disparu ou ont été transformés et reconvertis comme l'hôtel de ville, la gare, l'étang de la Fosse aux Chiens, etc. Mais le marché a toujours eu lieu le mardi matin, il y a toujours autant de monde aux fêtes locales et la Concorde fait toujours entendre ses concerts ! Plusieurs générations de Desvroises et Desvrois se retrouvent au fil des pages devant la même école, sur la Grand-Place ou le mont Pelé.

    L'émotion est au rendez-vous. Joël Rochoy nous offre ici une magnifique saga illustrée !

    Sur commande
  • Le cheval boulonnais est une des races chevalines françaises de trait les plus renommées. Sa facilité d'adaptation à toutes les situations, sa puissance et sa douceur sont légendaires. Autrefois, le boulonnais était utilisé pour les travaux agricoles, les « chasse-marée », ce fameux charroi des produits de la mer de Boulogne à Paris, le transport des hommes, etc. Aujourd'hui, ce cheval est devenu un « animal de plaisir » pour les éleveurs ou les particuliers. Il fait les beaux jours des concours équins, mais aussi des fêtes locales où il montre sa force et sa beauté dans des démonstrations de travaux de la ferme.
    Correspondant local de presse depuis près de quarante ans, le photographe et journaliste Joël Rochoy a été un témoin privilégié de l'inexorable évolution de la race boulonnaise. De la carte postale du cheval boulonnais travaillant aux champs aux concours de la race dans les années trente, en passant par les plus beaux spécimens d'élevage locaux photographiés jusqu'aux premières années du XXIe siècle, l'auteur rend un bel hommage à ce cheval d'exception.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Alors que la fanfare Sainte-Cécile de Desvres vole de succès en succès et qu'à Samer on inaugure la statue d'un peintre local, la déclaration de guerre à l'Allemagne en septembre 1939 vient briser une certaine insouciance... Très vite, l'on croise les soldats des 21e et 65e régiments d'infanterie, et l'on assiste à l'incroyable fête militaire du 21 avril 1940... à quelques jours des dramatiques journées de combat des 22 et 23 mai. A Noël 1940, Hitler est déjà en visite à Desvres !
    Puis commence la vie sous l'Occupation. Le bruit des chasseurs Messerschmitt envahit le ciel desvrois. Les Allemands expérimentent les missiles V1 à Lottinghen et un radar à Courset, qui sont bientôt les cibles des bombardements alliés avec leurs inévitables victimes civiles.

    Mais des femmes et des hommes résistent à l'occupant et perdent leur vie pour la liberté, enfin, en septembre 1944, les soldats canadiens apportent la délivrance.
    Joël Rochoy reconstitue avec précision les heures sombres de la seconde guerre mondiale à Desvres et à Samer. L'auteur n'a ici qu'une seule volonté : entretenir la flamme du souvenir.

    Sur commande
  • « Mai 1940, c'est l'heure de l'exode pour, de nombreuses personnes. Ici, des particuliers chargent un camion de quelques biens personnels avec l'espoir d'échapper à la nasse où ils sont enfermés. » C'est avec ces quelques lignes que Joël Rochoy introduit son évocation des heures sombres de la seconde guerre mondiale dans le Boulonnais.

    Dans son édition du 27 décembre 1940, Le Télégramme titrait : « Le Führer a inspecté à Boulogne une escadre aérienne ». Une visite bien dérangeante, mais ce n'est que le début de quatre longues années d'occupation et d'épreuves, d'arrestations et de déportations, de souffrances et de mort. La ville est aussi la cible des bombardements alliés. Le 1er avril 1942, c'est un déluge de feu qui s'abat au milieu de la Grande rue et, le 15 juin 1944, la ville est rasée !

    Nombreux sont les actes de résistance aux occupants ; des dizaines de femmes et d'hommes luttent pour la paix et la liberté.
    Le 22 septembre 1944 cesse le cauchemar et, le 12 août 1945, le général de Gaulle est en visite. La population revit, commémore, reconstruit...

    Sur commande
  • Dès le début de la conquête de l'air, la traversée du détroit du Pas de Calais a tenté les pionniers. C'est un concours lancé par le journal anglais Daily Mail qui provoqua l'effervescence dans le petit monde des aviateurs. Mais c'est à un duel entre deux hommes, Hubert Latham et Louis Blériot, que se résuma l'aventure, qui atteignit son apogée le 25 juillet 1909 avec la victoire du second.
    La Côte d'Opale, avec ses immenses plages de sable, était alors le théâtre de tous les exploits. Berck, Le Touquet, mais aussi Boulogne, Hardelot, Wimereux, Rue et Le Crotoy virent défiler, dès l'aube du XXe siècle, « ces merveilleux fous volants dans leurs drôles de machines ».
    Que de bricolages de génie et de prouesses techniques, que d'heures d'entraînement, que d'essais et d'accidents, de courage et de folies furent nécessaires avant de réussir un tel exploit !
    Amoureux de sa région, l'historien local Joël Rochoy ne pouvait manquer de commémorer en images les 100 ans de la première traversée de la Manche.
    Bon vol !

    Sur commande
  • Sur commande
empty