• Jim Woodring nous prévient qu'il ne s'agit pas d'une suite de Fran ni de Frank et le congrès des bêtes (prix spécial du jury au FIBD 2012), mais il ne fait aucun doute que c'est dans le même univers psychédélique que Poochytown va nous replonger.

    D'ailleurs, on retrouve très rapidement Frank et ses deux compagnons, Pupshaw et Pushpaw, sur le seuil de leur maison. Un mystérieux instrument tombé du ciel permet au petit couple de rejoindre un monde orgiaque fait à leur image, mais Frank, incapable de les suivre, reste seul. Il se lie alors d'une amitié improbable avec L'Homme-porc. S'ensuit une succession de découvertes excitantes ou effrayantes, de festins douteux et de courses folles.

    Le graphisme si particulier de Jim Woodring, nous emporte tout au long de ces 100 pages muettes, nous laissant ivres de vertige, de surprise et d'émerveillement.

  • En 2009, Jim Woodring a renoué avec les aventures psychédéliques de Frank, réalisant Weathercraft dont la version française est parue à L'Association en janvier 2010, livre qui mettait principalement en scène Manhog, alias l'Homme -Porc. Woodring a décidé de ne pas s'arrêter en si bon chemin, et a enchaîné avec ce Frank et le Congrès des Bêtes (the Congress of the Animals) qui pousse toujours un cran plus loin l'exploration méthodique de cet univers intérieur visionnaire si particulier. Avec ce nouvel opus, c'est de nouveau Frank qui est au coeur du récit : voyant sa maison s'engloutir dans le sol, celui-ci va se retrouver à accomplir un étrange travail d'usine pour en payer la reconstruction, puis subir une longue dérive, subaquatique ou souterraine, faite de métamorphoses et de menaces en tous genres.

    Cinquième volume de Frank à paraître à L'Association, Le Congrès des Bêtes montre une fois de plus, et avec une maestria toujours plus impressionnante, l'aptitude de Jim Woodring à concrétiser avec une prégnance et une cohérence inégalables son univers imaginaire et hallucinatoire, "cadeau énigmatique d'un homme à un monde énigmatique", selon les termes de Francis Ford Coppola (préface à Frank 2).

  • Frank 2

    Jim Woodring

    Ce très attendu second recueil de Frank réunira l'ensemble des pages encore inédites en livre du chat le plus psychédélique de la bande dessinée, parues en France dans Lapin et aux USA chez Fantagraphics ; notamment toutes les histoires en quadrichromie, ainsi que des histoires inédites. Jim Woodring, l'un des auteurs américains les plus importants des deux dernières décennies, sera par ailleurs invité et exposé au prochain Festival d'Angoulême.

  • Fran

    Jim Woodring

    Frank et le congrès des bêtes, prix spécial du jury d'Angoulême 2012, s'achevait sur Frank enlaçant tendrement Fran, son âme soeur fraîchement rencontrée, sous un ciel d'étoiles hallucinées.
    Fran, la deuxième partie, s'ouvre sur leur couple désormais en ménage. Mais le parfait amour ne peut se filer dans le monde faussement paisible du chat psychédé-lique. Tout s'enraille à la découverte d'un étrange casque-projecteur qui projette le passé de celui qui le porte, Fran refusant de le porter, s'enfuit. Voilà Frank éploré qui part à sa recherche. Intrus fantasques et inquiétants, saillies du bizarre surgissent alors et brèches ouvrant sur des dimensions parallèles s'enchâssent dans le chassé-croisé des amoureux brouillés. À n'en pas douter, les meilleurs ressorts du cartoon, feront comme toujours régner l'éphémère dans le monde de Frank, personnage au destin immuable.

empty