• A jour des évolutions multiples sur le plan des textes internationaux, nationaux et de la jurisprudence cette nouvelle édition regroupe en dix parties l'étude des différentes disciplines du droit et de la mer. Cette approche transversale correspond à la pluridisciplinarité du monde océanique tout à la fois milieu physique, producteur de ressources et vecteur du commerce. L'océan étant un espace à polyrégimes et à pluriactivités, les auteurs répondent à un ensemble de questions issues de cette nature juridique hybride : Quelles sont les sources, souvent fort lointaines de ces droits, quelles influences ont-elles produit sur les autres branches du droit ? Quelle est la nature juridique des espaces marins et quelles compétences les Etats peuvent-ils y exercer ? Comment le droit a-t-il organisé le transport de marchandises par mer.
    Qu'est-ce qu'un navire et quel est le régime juridique des équipages qui arment les navires ? Le littoral est un espace remarquable à de nombreux points de vue : comment l'Etat va-t-il gérer cet espace fragile, rare et convoité, par une planification des usages et par des mesures de protection. Le port est le poumon économique de l'Etat : son régime juridique doit permettre une gestion souple tout en permettant à l'Etat de contrôler son développement.
    Quel est le régime de l'utilisation de ses ouvrages et celui de la manutention ? L'océan est une importante source de ressources naturelles, mais les ressources halieutiques sont menacées, leur exploitation aussi rationnelle que possible suppose un important corps de règles internationales, communautaires et nationales pour assurer une activité durable des pêches maritimes et de l'aquaculture. Quel régime juridique peut-on proposer à l'industrie pour l'extraction des ressources minérales ou fossiles du sous-sol de l'océan ? Enfin, toutes les activités humaines génèrent des dommages à l'environnement.
    Malgré les diverses utilisations de l'espace marin, quelles solutions le droit propose-t-il pour tenter d'assurer la protection de l'environnement marin ? L'ouvrage, tout en analysant les différentes branches du droit concernées cherche à avoir une vue de synthèse sur le droit et la mer tant ces branches sont complémentaires du fait de l'ensemble où elles s'interpénètrent. Riche en références bibliographiques et en jurisprudence, cette nouvelle édition refondue assure un accès direct à l'information et permet une compréhension rapide de phénomènes complexes.
    Les développements sont destinés aux praticiens du monde de la mer tant navigants qu'à terre dans les entreprises maritimes et les administrations de terrain. Il pourra aider les professions liées à l'urbanisme, les avocats et les magistrats comme les élus du littoral confrontés à des situations juridiques délicates. Il est également destiné aux étudiants de master 1 et 2, et aux doctorants des disciplines de la mer.

  • L'ensemble des disciplines du droit de la mer est étudié sous une approche transversale qui correspond à la pluridisciplinarité du monde océanique, tout à la fois milieu physique, producteur de ressources et vecteur du commerce.
    Les auteurs répondent aux questions issues de la nature juridique hybride de l'océan.

  • Galilée conteste avec force les vérités enseignées par l'Eglise catholique depuis des siècles. Il exige que les religieux laissent les scientifiques faire leur travail librement. "La science d'un côté, la croyance de l'autre !" demande Galilée. Il finit par être condamné : il n'a plus le droit de dire que la Terre est en mouvement, il n'a plus le droit de dire que la Terre n'est pas au centre de l'Univers. Mais Galilée avait vu juste : un homme peut avoir raison seul contre tous, et personne ne peut arrêter les progrès de la science.

  • Cette collection de 26 titres propose aux enfants, à partir de 10 ans, de rencontrer les hommes et les femmes qui ont marqué l'histoire et changé le monde. Des vies faites de projets, d'actions, d'oeuvres, mais aussi d'erreurs et d'échecs.
    Des millions de personnes, dans le monde entier, ont lu le journal intime qu'Anne Frank a écrit de 13 à 15 ans. La vie d'Anne Frank, depuis sa petite enfance en Allemagne jusqu'à son arrestation par les nazis aux Pays-Bas, nous permet de comprendre, mieux que toutes les leçons d'histoire, que tuer six millions de Juifs, c'est tuer un être humain, un être unique, six millions de fois.

  • Ce « De vie en vie » retrace le parcours de Louis XIV. Son règne de 54 ans, l'un des plus longs que la France ait connu, a fait de lui le symbole de l'absolutisme royal de droit divin : « L'État, c'est moi », déclarait-il. C'est en 1638 que la France voit naître l'héritier tant attendu depuis le mariage de Louis XIII et Anne d'Autriche. Louis n'a pas 5 ans quand son père meurt. Anne d'Autriche fait appel au cardinal Mazarin pour éduquer le futur roi et tenir les fonctions de Premier ministre jusqu'en 1661, année de sa mort. Louis XIV prend alors véritablement le pouvoir, seul. En choisissant scrupuleusement les personnalités qui l'entourent, il ne cessera d'étendre son pouvoir de monarque, essayant d'accomplir au mieux son « métier de roi ». Le Roi - Soleil s'attache à calmer les révoltes nobiliaires, parlementaires, protestantes et paysannes qui grondaient depuis longtemps. Le territoire français s'agrandit, les nouvelles frontières sont fortifiées. En 1682, il s'installe dans le somptueux château de Versailles, qui devient l'emblème d'une France puissante. Le pays jouit d'une stabilité économique, militaire et culturelle qui ne sera pas troublée avant la fin du XVIIe siècle et dont héritera le successeur de Louis XIV, à sa mort, en 1715. Quel est donc ce personnage qui a su teinter l'histoire de France de ses propres ambitions et l'entraîner dans son entreprise d'absolutisme ?

  • Le droit international de l'environnement a connu un développement rapide à partir de la deuxième moitié du XXe siècle. Au cours des cinquante dernières années, des centaines de textes internationaux et communautaires ont vu le jour, aussi bien pour préserver les éléments de la biosphère - sols, eaux continentales, océans, atmosphère et biodiversité - que pour résoudre les problèmes affectant plusieurs éléments, posés par les substances et déchets toxiques, les radiations et le transport de ces produits. Ces différentes sources sont à l'origine des nuisances et des pollutions transfrontières.
    Cet ouvrage a pour but la présentation et l'étude de l'importante somme de dispositions juridiques cherchant à limiter les conséquences des activités humaines sur l'environnement.
    En effet, la coopération entre États s'impose conduisant à la réglementation de ces activités y compris des normes relatives à la responsabilité internationale et au commerce international, sans oublier le devoir de respecter l'environnement en temps de conflits armés.
    L'ouvrage des professeurs Alexandre Kiss et Jean-Pierre Beurier apporte des informations précises, une synthèse des principes fondamentaux et des réflexions sur l'essence et l'évolution de cet ensemble complexe de normes et institutions. Par sa richesse et son importance, le droit international de l'environnement est devenu une branche incontournable du droit international public. Cette nouvelle édition modifiée et enrichie en est l'illustration.


    Sur commande
empty