• Le conservatisme n'a pas la vie facile. Il est confondu avec tout ce qu'il n'est pas : immobilisme, réaction, traditionalisme, voire contre-révolution. Sans compter l'influence trompeuse qu'a pu exercer le néo-conservatisme américain. Alors, en quoi consiste le conservatisme et garde-t-il une actualité ? Pour y répondre, l'auteur esquisse une histoire intellectuelle de la pensée conservatrice, de Cicéron à nos jours. Il souligne les lignes de force (autorité, liberté, bien commun, confiance) qui structurent la pensée conservatrice et lui donnent son authenticité et sa permanence. Politiquement, et cela ressort des travaux des penseurs conservateurs modernes (Strauss, Oakeshott, Kolnai, MacIntyre) le conservatisme est la doctrine politique de l'autorité et l'idéologie du courant anti-idéologique. Il est, d'une certaine façon, le complément naturel du libéralisme. Mais le conservatisme ne se résume pas à une doctrine. Il suffit de lire Jane Austen, Chateaubriand, Balzac ou Evelyn Waugh pour comprendre que le conservatisme est aussi un style de pensée, une façon d'appréhender la vie dans toutes ces dimensions : littérature, religion et vie morale, histoire, économie, vie en société. Doctrine et style, le conservatisme a-t-il un avenir ? Peut-il encore exercer une influence décisive sur la vie politique ? L'auteur estime que oui. S'appuyant sur les travaux de neuf grands penseurs conservateurs du xxe et du xxie siècles, il esquisse cet avenir. Il dépendra crucialement de la capacité à faire vivre une nouvelle alliance du libéralisme et du conservatisme. Et ce conservatisme libéral pourrait constituer une idée neuve en Europe et en France. Jean-Philippe Vincent est ancien élève de l'ENA et économiste. Il a travaillé à la Direction de la Prévision, au Fonds Monétaire International et chez McKinsey & Co. Il est l'auteur de plusieurs livres d'économie. Il enseigne l'économie des questions de société à Sciences-Po Paris. Il est membre du comité de rédaction de la revue Commentaire.

  • La famille Vaillant se remet à peine du vide laissé par la disparition de Jean-Pierre. Finalement innocenté, Michel reprend la tête de l'écurie et compte bien la mener au rang qu'elle a connu par le passé. Il contacte Renault pour équiper les futures Vaillante d'un moteur français mais, en pleine réunion, le directeur général de Renault F1 apprend qu'un de ses pilotes lui fait faux-bond pour le Grand Prix de France de Formule 1. Il propose alors à Michel de prendre part à la course et de renouer avec le monde de la F1. Prenant peur devant l'ampleur de la tâche, d'autant qu'il ne dispose que de treize jours pour se préparer physiquement et mentalement, Michel refuse... avant de se laisser convaincre par Françoise et de démarrer un entraînement intensif. Entre deux séances dans le simulateur F1, Michel va devoir battre des records d'apnée, nager des kilomètres, s'exercer à contrôler sa peur et ses émotions. Car c'est sur ce Grand Prix que l'avenir de l'écurie Vaillante se jouera. En cas de victoire, le retour sera légitime et la revanche éclatante, mais en cas de défaite...

  • En s'appuyant sur une sélection d'oeuvres cinématographiques, Philippe Guedj et Vincent Thabourey démontrent comment les réalisateurs vont rendre visible les sentiments qui ne se voient pas, à travers les scénarios, les images, les sons et le jeu des acteurs. Ils abordent une problématique faussement simple dont la critique s'est jusque-là tenue éloignée, tant il est vrai qu'aborder intellectuellement la question des sentiments et des émotions est complexe.
    Les auteurs partagent avec nous leur amour du cinéma pour parler de l'amour au cinéma et de ses corollaires : la rencontre amoureuse, les dimensions d'impossibilité, de secret, le rapport amour/désir, mais aussi la manipulation, la tromperie autant que le don de soi qu'implique l'amour. ... rappelons, dit Philippe Guedj, que le don implique l'échange et qu'il est parfois débordement de générosité. L'amour nous sort de notre narcissisme.

  • Un ouvrage essentiel pour aborder cette discipline dans tous ses aspects et ses avancées.
    La psychologie sociale s'intéresse à autrui d'un triple point de vue : sa connaissance, les influences réciproques entre soi et autrui, et les interactions sociales. Pour chacun, le présent ouvrage fait le point sur les faits expérimentaux les mieux établis à ce jour.
    La première partie du livre traite de sociabilité, de formation d'impressions, de jugements sociaux et d'inférences causales à propos du comportement d'autrui. La deuxième partie envisage notamment les attitudes et leur changement, l'impact des normes et des rôles, le conformisme et l'innovation. La troisième partie est consacrée à l'attraction et à l'altruisme, à l'agression et aux relations entre groupes.
    Chaque chapitre est émaillé d'exemples concrets, de faits divers, pour montrer la pertinence des recherches en psychologie sociale par rapport aux événements, grands et petits, auxquels tout le monde est journellement confronté.
    Une nouvelle édition augmentée destinée aux professionnels comme aux étudiants de premier et second cycle en sciences humaines.
    À PROPOS DES AUTEURS
    Vincent Yzerbyt est professeur de psychologie à l'Université de Louvain. Ses travaux ont principalement pour objet les émotions et les relations intergroupes, la cognition sociale ainsi que la méthodologie et les statistiques en sciences du comportement. Il s'est vu décerner en 2008 le Kurt Lewin Award de l'Association européenne de Psychologie sociale expérimentale, après la distinction reçue en 2007 de la Society of Eperimental Social Psychologie aux États-Unis. Il est actuellement prorecteur à la recherche à l'Université de Louvain (Louvain-la-neuve) et éditeur en chef de la revue internationale Social Psychological and Personality Science.
    Il dirige la collection PSY-Individus, groupes, cultures.
    Jacques-Philippe Leyens était professeur émérite de l'UCL à Louvain-la-Neuve. Il a reçu en 2002 la plus importante distinction européenne en psychologie sociale, le prix Henri Tajfel, pour la qualité de ses travaux et sa contribution à la discipline. Il a notamment publié aux Éditions Mardaga Psychologie sociale et Sommes-nous tous des psychologues ?

  • Lesdoigts sont l'endroit où aboutissent les méridiens énergétiques du corps, décrits et utilisés par l"acupuncture. Il est donc possible, par de simples positions des mains, d'agir sur tel ou tel aspect de notre état physique ou émotionnel. Cette connaissance, issue d'une longue tradition indienne (les mudrâs), est proposée ici de manière claire et accesible, grâce à des photographies très précises. Elle constitue une voie d'équilibration au même titre que le Taï Chi Chuan ou le Qi Gong.

  • Philippe Croizon roi de l'humour !

    Philippe Croizon n'est pas un être comme les autres ! Son histoire dramatique est devenue sa force, son moteur, sa raison de vivre. Amputé des bras et des jambes, il a pourtant décidé de rire de tout, et tout le temps ! Si ses exploits sont régulièrement les "Unes" de la presse (Dakar, traversée de la manche...), Philippe est connu pour son humour sans limite et sans filtre ! Cet humour, il nous le livre pour la première fois dans ce livre qui va mettre à rude épreuve vos zygomatiques...

    Ceux qui le connaissent peuvent témoigner : Philippe ne fait jamais rien à moitié ! Blagues, jeux de mots, anecdotes... tout y passe et chaque ligne de cet ouvrage est une pilule d'énergie anti-déprime.

    Avec l'aide du journaliste Vincent Mongaillard, Philippe Croizon réunit ici une ordonnance anti-blues qui vous mettra forcément la banane et vous apprendra à prendre la vie du bon côté.

  • Les étranges souffrances d'un directeur de théâtre ont été écrites par E.T.A. Hoffmann. De cette oeuvre, nous n'avons gardé que le titre car il nous a semblé que c'était la part la plus précieuse du trésor. Celle qui allait nous conduire vers le visage pâle du burlesque et ce, non par un goût immodéré de la légèreté, mais pour le plaisir de la lucidité. L'histoire peut se résumer ainsi : l'homme et l'obstacle. Un directeur et ses deux assistants, comédiens, balayeurs, bruiteurs, pendant une journée de répétition. Que font-ils ? Ils s'acharnent contre le réel et Dieu sait si c'est un combat inégal qui ne peut avoir qu'une issue : la chute. P.L.M.

  • L'installation de la puissance américaine au Moyen-Orient bouleverse l'environnement stratégique de nombre de régimes politiques arabes. Cela ne saurait dispenser d'une analyse des régimes politiques arabes qui se retrouvent sous le regard suspicieux de l'Amérique. Les pouvoirs arabes se singularisent par leur caractère autoritaire et le débat américain stigmatise désormais et menace d'intervention musclée au nom de son intérêt national (étendu aux dimensions du monde).
    La compréhension de l'autoritarisme dans le monde arabe, de ses capacités ou non de réforme, passe par une analyse du fonctionnement de ces pouvoirs. Comment des dirigeants se maintiennent-ils en place des années durant en niant toute place à une opposition ou en limitant la participation ? Comment arrivent-ils à organiser leur pérennité et à gérer des successions au sein d'un sérail restreint à l'heure où nombre de successions se profilent ? C'est là le coeur de l'ancrage de l'autoritarisme que cet ouvrage essaie de décrypter. Le pouvoir se matérialise dans des éléments sociaux précis et recouvre des enjeux de contrôle, des rapports de force, des logiques de survie.
    Cette analyse apporte, à partir de deux cas la Syrie et la Jordanie, des éléments de réponses : comment le pouvoir perdure ou est déstabilisé et comprendre la paradoxale continuité de ces régimes.

  • La perte, d'un enfant ou d'un amour, est au coeur des oeuvres de Philippe Forest et de Vincent
    Delecroix
    . L'écrivain
    Philippe Forest, dont toute l'oeuvre est construite autour de la perte de sa petite fille, et le philosophe Vincent
    Delecroix
    , spécialiste de Kierkegaard, remettent le deuil au coeur de l'existence humaine. Leur conversation part d'une colère commune contre l'expression galvaudée « faire son deuil ». Interrogeant la philosophie, la religion, la littérature, ils donnent, non des remèdes, mais des ressources pour penser « ce qui est perdu ». Dans ce beau dialogue, il s'agit au fond de se confronter à « l'impossible réel » et, tel ce personnage de Faulkner, « entre le chagrin et le néant », de préférer le chagrin.


    Philosophe et écrivain, Vincent Delecroix enseigne la philosophie de la religion à l'Ecole pratique des hautes études. Il a publié des fictions (Ce qui est perdu, Gallimard, 2006) et un très bel essai sur la musique. Il a reçu le Grand Prix de Littérature de l'Académie française pour Tombeau d'Achille.



    Philippe Forest
    est professeur de littérature. Il dirige aussi la Nouvelle Revue française. En 1997, il reçoit le prix Femina du premier roman pour
    L'Enfant éternel
    , inspiré par la mort de sa petite fille Pauline et publié chez Gallimard. Deuil qu'il ne cesse de creuser dans ses romans et ses essais.

  • Depuis une vingtaine d'années, les économistes du Massachusetts Institute of Technology ont tenté de refonder la macroéconomie keynésienne en apportant des fondements microéconomiques au postulat de rigidité des prix et des salaires. Ce courant est qualifié, en 1984, de « nouvelle macroéconomie keynésienne » par M. Parkin. L'objet de cet ouvrage est de présenter une synthèse des principaux apports de cette école de pensée à la macroéconomie.

  • Fruit de la collaboration de deux chercheurs et enseignants, ce livre est un guide d'apprentissage d'une nouvelle langue : celle du corps et de ses énergies. La pratique globale (mûdras et postures de yoga) permet d'éveiller, de régulariser l'énergie des

  • "Notre méthode pour aider les dirigeants à transformer leurs organisations est fondée sur une idée simple : on peut rendre le changement désirable. Pour cela, il faut faire du changement une aventure extraordinaire dont chacun est le héros." Voilà ce qu'entend Philippe Albertini, directeur général de Bramatech, entreprise industrielle devant affronter une crise grave, lors de sa première rencontre avec Mister Change.

    Tiré d'une histoire vraie, ce roman raconte comment les acteurs de terrain, Philippe, Frédéric, Anne et les autres ont réussi à reprendre la main et à conduire avec leurs collaborateurs toutes les transformations nécessaires au redressement puis au développement de leur entreprise.

    Le parti pris peu académique des auteurs met en valeur les doutes, parfois les peurs et les freins, de la même manière que le courage, l'audace et l'envie des protagonistes de l'action.

    Tout au long du récit, le lecteur découvrira de nombreux outils, méthodes et démarches lui permettant de conduire le changement de façon pratique et opérationnelle.

    Les auteurs, praticiens du changement depuis plus de 15 ans, dirigent le cabinet Alter&Go Groupe, spécialiste de l'accompagnement de la transformation des entreprises.

    Créé en 2004, Alter&Go Groupe accompagne de nombreuses entreprises de tous secteurs d'activité et de toutes tailles dans la mise en oeuvre du changement.

empty