• Treize récits par lesquels Jean-Philippe de Garate revisite sa mission de juge des enfants. Un parcours difficile, dur, éprouvant, commencé - il y a bien des années - au coeur de l'antique palais de justice de Paris et continué dans les tribunaux les plus sombres du Nord de la France.
    Appelés à protéger les mineurs démunis, désarmés, maltraités...
    Parfois délinquants, voire criminels, « les juges des enfants doivent décider, mais parfois aussi ne pas décider, et laisser faire selon les circonstances », car l'âge tendre est riche de ressources insoupçonnées.
    La résilience se joue des tragédies les plus cruelles, la résistance à la bêtise bureaucratique peut l'emporter, la fuite face aux parents toxiques s'organiser, le mensonge que l'amour d'un père rend nécessaire, tomber... En toile de fond, l'Afrique, Neuilly, Lille ou Cambrai, une palette infinie. En fin de course une fleur, piétinée, mais aussi renaissante, celle d'une vie qui commence.

  • Ceci n'est pas un essai ni une biographie, ce livre est une promenade du côté de chez Céline. D'une écriture élégante et selon un tempo, lent ou saccadé, l'auteur trace, à l'aide de touches de couleur, un portrait original de Céline. L'esprit de procès est banni pour cette oeuvre controversée. Le lecteur suit Céline le long d'une vie menée telle celle d'un baladin.

  • La mer encourage bien des songes, quel que soit le type du navire sur lequel on navigue. Sur un bâtiment de croisière, le conférencier, ce membre d'équipage un peu particulier, mêle aux rêves des passagers nombre d'histoires nées des escales. Pour autant, raconter ne dure qu'un temps. La mer impose ses rythmes, les rencontres se multiplient, et on s'aperçoit en terminant ces treize récits que le vrai voyage demeure celui qu'on invente : touriste, fuyard ou amoureux, chacun transportait un bagage mais rapportera... l'imprévisible. Telle cantatrice avait perdu la voix, mais les chants- et les blessures - d'un oiseau redonneront vie à ce qui demeure le monde singulier des « gens de mer ».

  • En vingt quatre lettres et cinq mille mots, Jean-Philippe de Garate, vieux routier du monde judiciaire mais d'abord esprit libre, nous livre son Manuel de survie en milieu judiciaire Abécédaire égrenant les définitions non conformes, ce vade-mecum aux vérités dérangeantes a pour but de permettre à celle ou celui confronté à un procès de comprendre ce monde bizarre, costumé et parlant une langue étrange, insensible et précieux, maniéré et brutal, inhumain mais satisfait.
    Et surtout, en sortir ! Libre ! Vivant !

  • L'avocat

    Jean-Philippe de Garate

    Treize récits un peu décalés de la vie d'un avocat, de la première cliente aux plaidoiries d'assises, des incidents méconnus du public à l'assistance des trafiquants internationaux de drogue avec leurs ramifications souterraines... Enfin, comment cet avocat sort de ce métier.

    Sur commande
  • Qui peut croire que Maurice Couve de Murville a bien été en situation de succéder au Général de Gaulle, rivalisant avec Pompidou dans un combat sans merci ? Maurice Couve de Murville, pour avoir représenté la France pendant 30 ans, demeure le plus durable mais aussi le plus impénétrable des ministres des Affaires étrangères que la France s'est donnée depuis Talleyrand. Fondé sur l'exploitation d'archives et d'entretiens, cet ouvrage fait revivre un homme exceptionnel, singulier, et avec lui, un pan de l'histoire contemporaine banalisé et en réalité méconnu.

empty