Sciences humaines & sociales

  • « Presque tous les Anciens ont dit qu'on ne peut rien connaître, percevoir, ni savoir », écrit Cicéron. A quoi répond la formule de Sextus Empiricus, le meilleur historien du pyrrhonisme : « Le feu, qui par sa nature est chaud, paraît à tout le monde avoir la vertu d'échauffer ». Cherchez l'erreur, dirait-on aujourd'hui! A cette enquête est consacré l'essentiel de cet ouvrage.
    En réalité le scepticisme grec tient le phénomène pour critère. Tout est relatif, toute sensation est doublement relative, au sensible et au sens. Aucun objet ne peut être connu en soi. On est ici très proche du positivisme moderne. La méthode relativiste permet d'élaborer une histoire de l'histoire de la philosophie. On comprend enfin pourquoi l'image relative que, dans son développement, la philosophie s'est faite du scepticisme, a pu mêler contresens et variations. L'histoire du relativisme est elle-même relative.
    Cet ouvrage renouvelle profondément l'approche et la compréhension du scepticisme.

empty