• Se dire oui, « pour le meilleur et pour le pire »... Pour les uns, le mariage est le plus beau jour de la vie. Pour les autres, c'est le début de la fin. Faut-il ou ne faut-il pas se marier ? Vieille querelle qui dure depuis des siècles, sans cesse rejouée ! Jean-Paul Morel nous raconte l'imaginaire du mariage à travers les sentences de la sagesse populaire et les bons mots d'auteurs. Préparatifs, cérémonie, contrat, sentiments, fidélité, vie quotidienne... La plus vieille institution est passée au crible. Que l'on soit pour ou contre le mariage, l'amour a toujours le dernier mot.

  •  Depuis la publication du Dossier Camille Claudel en 1987 (fruit de quinze années de recherches de Jacques Cassar, mais resté inachevé du fait de son décès), jusqu'à sa rétrospective au musée Rodin au printemps 2008, Camille Claudel (1864-1943) a connu une véritable réhabilitation. Celle que les dictionnaires les plus officiels donnèrent longtemps pour morte en 1920 a fait l'objet de biographies romancées, cinématographiées, théâtralisées et chorégraphiées. Sur le plan scientifique, le catalogue raisonné de son oeuvre de sculpteur a enfin pu être établi.
    Reste le « cas Camille ». Internée - séquestrée ? - en asile psychiatrique sur « placement volontaire » en 1913, elle y finira ses jours, trente ans plus tard, dans un abandon quasi total. Malgré un « secret de famille » bien gardé et le mystère toujours embrouillé de ses relations avec Auguste Rodin, des éléments du « dossier » avaient pu percer çà et là, mais ils n'avaient jamais été rassemblés. C'est à la reconstitution du puzzle que s'est attaché Jean-Paul Morel, pour tenter de comprendre cette interminable mise au tombeau.

  • Une biographie critique du Lyonnais Pierre Poivre, missionnaire en Extrême-Orient, puis agent de la Compagnie des Indes, puis encore administrateur pour le roi des Isles de France et de Bourbon. Une vie romanesque, un nom attaché à la conquête de deux épices fameuses : la muscade et le girofle. Un récit au plus près des documents d'archives qui, au-delà de la vie d'un homme à la destinée exceptionnelle, rend compte de quelques pages de l'Histoire coloniale, et plus particulièrement des six premières années de l'administration royale à l'île Maurice et à l'île de la Réunion. (1767-1772)

    Sur commande
  • En nous offrant de petites histoires issues de la grande, l'auteur nous invite à se remémorer l'histoire de France de façon plaisante. Il présente un ancien temps rempli de passions, complètement différent de celui traditionnellement présenté dans sa froideur officielle.

    Avec cet ouvrage, Jean-Paul Morel nous livre une réflexion originale sur notre passé.

  • Fernand Léger (1881-1955), artiste aujourd'hui mondialement reconnu, mais dont la reconnaissance fut tardive, parce que trop moderne pour son temps, parce que fondamentalement inclassable.
    Proche de l'avant-garde, tant littéraire, musicale, picturale que cinématographique, il ne fut ni futuriste, ni cubiste, ni non plus " réaliste socialiste ", catégorie dans laquelle on aurait voulu l'enfermer - il fut avant tout Léger, n'hésitant pas à proclamer, contre les canons de l'époque : " Oui, je suis un "hors-la-loi" du goût ", avec une oeuvre multiforme, allant de la traditionnelle peinture de chevalet - à des fins de recherches personnelles - à la fresque murale - à vocation, elle, publique, au même titre que ses affiches, décors et costumes de spectacles.
    Car la vraie mission qu'il s'était fixée était de communier avec le public, cela par un extraordinaire amour de la rue, de la foule, de la vie. D'où sa collaboration active, de 1922 à 1952, à des réalisations sur la scène et aussi à l'écran qui ont compté, malgré les bouderies de la critique de l'époque : depuis Skating Rink, créé par les Ballets suédois à Paris en 1922, à l'Homme qui voulait voler, créé en 1952 pour le 500e anniversaire de la naissance de Léonard de Vinci, en passant par la Création du monde, créé aussi par les Ballets suédois à Paris en 1923, son propre film, Le Ballet mécanique, réalisé en 1924, ou Naissance d'une Cité, monté au palais des Sports à Paris sous le Front populaire, en parallèle avec la fameuse Exposition internationale des arts et des techniques dans la vie moderne, de 1937.
    Au lendemain de la grande déflagration que représenta la Première Guerre mondiale, il ne s'agissait plus seulement pour lui de contempler le monde, mais d'aider à le transformer. De le reconstruire, et pourquoi pas, en couleurs.

  • Que puis-je connaître ?
    Que dois-je faire?
    Que m'est-il permis d'espérer ?
    À Königsberg, le sévère professeur Kant répondit à ces questions, et à quelques autres, au cours d'une journée si folle qu'il devait en manquer sa promenade...

  • Pendant quatre décennies, l'auteur, médecin biologiste pasteurien, luttera contre les grandes endémies tropicales en collaborant avec les autorités et les populations locales qu'il a toujours su estimer et dont il a toujours su se faire apprécier. Il affrontera des épidémies (fièvre jaune, choléra, dengue hémorragique...) et conduira des recherches dans les domaines de la parasitologie, l'arbovirologie et la rétrovirologie. Il a sillonné l'Afrique de l'Ouest, de Dakar au Ténéré et de Tombouctou à Cotonou, et fut Président de l'Institut Pasteur à Nouméa et à Cayenne.

  • CE CATALOGUE des Tiques du monde dresse la liste raisonnée et hiérarchisée de tous les noms valides et invalides de tiques rencontrés dans la littérature.
    Il traite ainsi des 4 210 noms scientifiques différents qui correspondent aux 869 espèces ou sous-espèces reconnues au 1er janvier 1996. Il ne se contente pas d'établir toutes les synonymies, dont certaines sont inédites, mais précise aussi, pour chaque espèce, les stades décrits, les hôtes majeurs des stades immatures et adultes et la répartition par zones biogéographiques. Il est par ailleurs l'occasion, pour les auteurs, de formaliser leur conception de la classification des Ixodida et de fournir une bibliographie prenant la suite de celle de Hoogstraal arrêtée au 31 décembre 1984.
    Au plan pratique, un index à 5 148 entrées renvoie, pour chaque nom scientifique, à la ligne du catalogue où il apparaît dans la classification. Cet accès immédiat permet d'en déduire son statut et de consulter toutes les informations bio-écologiques qui s'y rapportent. Cette somme, sans équivalent actuel, intéressera tous les scientifiques concernés par l'acarologie - zoologistes, vétérinaires ou médecins - qui éprouvent des difficultés à interpréter les noms de tiques utilisés dans les publications anciennes et récentes.
    Cet ouvrage trouve donc sa place dans le domaine de l'épidémiologie des nombreuses maladies causées par les tiques, telles que, chez l'animal, la paralysie à tiques, les babesioses, les theilerioses, la cowdriose, le Louping ill du mouton et des bovins, la maladie du mouton de Nairobi et la peste porcine africaine, et chez l'homme, la maladie de Lyme, la fièvre pourprée des Montagnes Rocheuses, la fièvre boutonneuse, l'encéphalite à tiques, la maladie de la forêt de Kyasanur et la fièvre hémorragique de Crimée-Congo.
    THIS CATALOGUE of the Ticks of the world offers an annotated and hierarchical list of all the valid and invalid latin tick names occurring in the literature. It deals with 4,210 names for 869 recognized species and subspecies described up to 1/1/1996. Besides giving all the accepted synonymies - some of them hitherto unpublished -, it specifies, for each species, the described stages, the main hosts for the immature and adult stages, and the biogeographical distribution.
    It follows the classification currently chosen by the authors. Moreover it contains an updated bibliography continuing Hoogstraal's which ended 31/12/1984. An efficient tool is given by an index of 5,148 entrances referring to the proper line of the catalogue where the name appears in the classification of the Ixodida. This allows the reader to be immediately aware of its status and of all the related bioecological data.
    This comprehensive book on tick nomenclature, hosts and biogeographil, concerns all scientists involved in acaralogy - zoologists as well as veterinarians and doctors - who have difficulties in interpreting the tick names used in old or recent publications. It can thus be useful in the field of the epidemiology of numerous tickborne diseases in animals such as Tick Paralysis, Babesiosis, East Coast Fever, Heartwater, Louping ill, Nairobi Sheep Disease, African Swine Fever, or in humans such as Lyme Disease, Rocky Mountain Spotted Fever, Boutonneuse Fever, Tick Borne Encephalitis, Kyasanur Forest Disease and Crimean-Congo Haemorrhagic Fever.

    Sur commande
  • Comment devenir musicien quand on est doué mais sans un sou ? Comment échapper aux leçons de musique quand on est un enfant riche et choyé mais qui déteste la musique ?
    Une histoire pleine de rires et d'aventures entre deux enfants issus de milieux différents mais à la recherche de leurs rêves ? Une histoire d'amitié entre Mario, le petit garçon des rues de Montemare, Pépino le guitariste aux doigts magiques et Giacomo l'enfant en quête de liberté.
    Faut-il, comme eux, croire à ses rêves jusqu'au bout ?...

  • De l'an 28 à la fin du Moyen-Age, les victimes qui périrent au nom de leurs convictions religieuses ne sont pas dénombrables. Paradoxe et scandale, les héritiers spirituels des premiers martyrs chrétiens se sont mués en bourreaux à l'encontre de soi-disant hérétiques, coupables d'interpréter différemment un message doctrinal complexe dont les mystères sont une source inépuisable de controverses théologiques. Des querelles de préséance aboutirent à la rupture entre l'Eglise latine et celle de Byzance, rupture que les croisades allaient aggraver...

    Sur commande
  • Luther et Calvin ont réussi là où les pré-réformateurs avaient échoué. En Angleterre, ce ne sont pas des théologiens dogmatiques mais des politiques pragmatiques, monarques, parlementaires qui ont conduit la réforme protestante. Les guerres de religion y ont opposé les anglicans aux puritains et en Ulster la haine antipapiste, allumée par les bûchers de Marie Tudor (bloody Mary), bouillonne encore de nos jours, anachroniquement, lors des commémorations d'une certaine bataille de la Boyne.

    Sur commande
  • OLIVIER MOREL DE LA DURANTAYE fut capitaine dans les troupes du régiment de Carignan, commandant du poste militaire et commercial de Michillimakinac, seigneur-fondateur de deux seigneuries, actif dans le commerce de la fourrure, membre du Conseil supérieur de la Nouvelle-France

  • En 1723, Louis-Joseph Morel de La Durantaye achète la seigneurie de Kamouraska. Il en est le cinquième propriétaire. À sa mort, en 1756, il l'a toujours en sa possession. Cette célèbre seigneurie avait d'abord été concédée à son père, Olivier Morel de La Durantaye, par le comte de Frontenac, en 1674. Autant dire que la famille Morel de La Durantaye est intimement liée au territoire de Kamouraska, au temps du régime français.     C'est à la fois l'histoire de ce seigneur campagnard et de la seigneurie qu'il administre qui est, ici, racontée. Jean-Paul Morel de La Durantaye relate des événements de la vie privée et publique du seigneur, montre l'encadrement et le développement de la seigneurie sous le règne de cette famille, observe les comportements domestiques et publics des censitaires, expose l'épreuve de force entre les de La Durantaye et les religieuses de l'Hôpital Général de Québec, tout en tenant compte du contexte socio-économique des soixante dernières années du régime français. 

    Indisponible
  • Avec ce troisième ouvrage, l'auteur achève une histoire des disputes théologiques et des conflits armés du christianisme de l'an 30 à l'an 2007. Depuis le XVI° siècle, le pluralisme confessionnel n'a cessé de s'accroître, jusqu'à la déferlante évangélique du XX° siècle, qui fit émerger des centaines de dénominations confessionnelles concurrentielles plus préoccupées à séduire qu'à convaincre, au prix parfois de dérives extravagantes ou scandaleuses.

    Sur commande
empty