• Derrida, quel diable d'homme ! Preux de la pensée, partant en guerre contre tous et contre lui-même, chevalier de l'idéal comme Don Quichotte et politicien pragmatique comme Sancho Pança, il n'aura cessé de bouleverser de fond en comble nos idées reçues pour les relancer, accroître leur vélocité et en faire des armes concep­tuelles redoutables.
    Ce livre s'attache à suivre certaines de ses campagnes, retraçant une trajectoire qui va de son enfance et adolescence algériennes vers un avenir messianique ouvert à l'Autre. Au passage, il lui aura fallu en découdre avec un ami trop proche de certains thèmes éthiques, Emmanuel Levinas, ainsi qu'avec un ennemi plus vulnérable, Giorgio Agamben. À travers leurs méditations croisées, Derrida insiste sur le fait que la lutte polémique est préférable à la paix, car elle en fonde la possibilité tout en mettant en question les théologies guerrières. Le roman récent de J. M. Coetzee, Une enfance de Jésus, et les poésies de Stéphane Mallarmé vont servir à illustrer ces attentes et ces tensions entre chien et chat, entre futur et avenir, entre drôles de trêves et drôles de guerres : entre hospitalité et hostilité.
    Jean-Michel Rabaté est professeur au Département d'anglais et de littérature comparée à l'Université de Pennsylvanie, à Philadelphie. Cofondateur de la Fondation Slought, coéditeur du JournalofModernLiteratureet membre de l'American Academy of Arts and Sciences, il est spécialiste de Joyce, Pound, Bernhard, Lacan et Beckett. Auteur ou directeur d'une quarantaine de publications sur la modernité, la psychanalyse et la philosophie, il dirige également le collectif After Derrida (Cambridge University Press).

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Featuring the latest research findings and exploring the fascinating interplay of modernist authors and intellectual luminaries, from Beckett and Kafka to Derrida and Adorno, this bold new collection of essays gives students a deeper grasp of key texts in modernist literature. Provides a wealth of fresh perspectives on canonical modernist texts, featuring the latest research data Adopts an original and creative thematic approach to the subject, with concepts such as race, law, gender, class, time, and ideology forming the structure of the collection Explores current and ongoing debates on the links between the aesthetics and praxis of authors and modernist theoreticians Reveals the profound ways in which modernist authors have influenced key thinkers, and vice versa

  • Longtemps interdits ou ignorés, les livres de James Joyce ont gardé une grande partie de leur mystère, et une certaine réputation d'hermétisme, qui en font encore une terra incognita de notre modernité. Ce n'est pas un hasard : son oeuvre, fourmillante de merveilles et de faux-semblants, a été conçue avec l'intention délibérée d'égarer le lecteur dans une sorte de dédale qui prend la forme d'un véritable univers au second degré. C'est à l'exploration de ce labyrinthe que nous convie cet essai, avec toutes les clefs nécessaires pour franchir une à une les portes du sanctuaire. Du Portrait de l'artiste à Dublinois, des Exilés à Ulysse et Finnegans Wake, Jean-Michel Rabaté nous fait entrer dans l'intimité d'une pensée créatrice, qui a construit l'une des oeuvres les plus éblouissantes de la littérature mondiale.


  • Dans cet essai, Jean-Michel Rabaté montre que le mensonge est intimement lié au paradoxe, donc voué de manière structurelle à la contradiction, tant dans ses manifestations sociales que politiques et philosophiques.
    Pour expliquer et mettre en scène les paradoxes du mensonge, l?auteur prend comme point de départ le champ de la politique et des médias aux États-Unis, lieu où l?on observe une grande fascination pour ce thème. Il expose brillamment l?attitude de Clinton et de Bush face au mensonge privé ou d?État, avant d?aborder des cas célèbres de journalistes ou d?écrivains. Les témoignages de Steve Glass, Lauren Slater et, par l?intermédiaire du livre d?Emmanuel Carrère (L?adversaire), de Jean-Claude Romand apportent d?autres perspectives sur la pratique du mensonge.
    Celui-ci ne peut se réduire à une contradiction entre un certain discours et la réalité des faits. Il faut combiner d?autres critères pour comprendre les logiques du mensonge contemporain : il y a d?abord le test de la réalité, toujours indispensable, même si cela reste souvent un point d?indécidabilité ; il y a ensuite l?intention de tromper, sans laquelle,
    comme disait saint Augustin, on ne peut parler de mensonge puisqu?on peut toujours mentir en disant la vérité factuelle ; enfin, il y a le mensonge réflexif, c?est-à-dire l?erreur sur soi-même, la méconnaissance produite par l?inconscient qui sous-tend erreurs, lapsus et actes manqués. Il conclut de manière paradoxale sur l?affirmation conjointe de l?inévitabilité et l?inexcusabilité du mensonge.
    Jean-Michel Rabaté nous livre ici une belle synthèse, remarquablement claire, entre une réflexion politique et une interrogation philosophique.

  • Anglais 1913

    Jean-Michel Rabate

    This innovative book puts modernist literature in its cultural, intellectual, and global context, within the framework of the year 1913.
    Broadens the analysis of canonical texts and artistic events by showing their cultural and global parallels
    Examines a number of simultaneous artistic, literary, and political endeavours including those of Yeats, Pound, Joyce, Du Bois and Stravinsky
    Explores Pound's Personae next to Apollinaire's Alcools and Rilke's Spanish Trilogy, Edith Wharton's The Custom of the Country next to Proust's Swann's Way

empty