• La littérature est à la source de la culture chinoise.
    Bien avant nous, la musique s'y est associée dans les cérémonies rituelles ou galantes et dans les différentes formes d'opéras chinois. Au moment où la Chine s'ouvre aux échanges avec l'Occident, cette musique doit réagir à l'arrivée d'instruments qu'elle ne connaît pas comme les violons ou les pianos.
    Se posent alors deux questions : comment préserver le caractère culturel original d'une musique soumise à une appropriation adaptée d'éléments occidentalisant tout en préservant un fort caractère artistique malgré un dirigisme politique qui entend s'imposer ?

  • La vie n'est certainement pas un long fleuve tranquille. De sa source à son delta, l'eau de notre existence traverse d'innombrables situations : faiblesse, impétuosité, débordement, aliénation, détournement, grandissement, pollution...
    Notre vie rencontre aussi les oeuvres humaines d'asservissement et de domination multiples et changeantes, grandioses ou détestables...
    De la terre à son ultime voyage, notre eau chemine dans la nature, dans ses beautés, ses merveilles, sa paix, sa force, sa cohérence, son intemporalité...
    La vie, la mort... et après ?

    Faut-il croire en l'homme et en toutes ses théories qui n'ont de constant que leur évolution ?
    Faut-il croire au néant et se contenter d'une non-réponse ?
    Faut-il croire en une Église dont les dogmes et les rites ont tant évolué au cours des siècles que le message originel de Jésus-Christ est tellement voilé qu'il est devenu illisible ?

    Dans cet ouvrage empreint de simplicité et de profondeur, l'auteur raconte son passage de « l'ombre à la vérité ». Il s'adresse personnellement à tous ceux qui cherchent et à ses amis catholiques qui parfois doutent.
    Les enseignements et les commandements de l'Église catholique sont comparés à ceux de Jésus recueillis par les évangélistes Matthieu, Luc, Marc et Jean, mettant ainsi leurs différences en lumière.
    De mémoires en cheminements, de citations en situations vécues, d'études en découvertes, l'auteur nous amène à discerner personnellement la possibilité de donner une réponse positive à la question posée il y a bientôt 2000 ans par Jésus-Christ : « Retrouvera-t-il la foi sur terre ? »

  • Jusque dans les années 1970, la médecine romaine a pâti d'une réputation peu avantageuse par rapport à la médecine grecque dont elle n'aurait été que l'héritière indigne, récupérant pour mieux le dilapider un savoir constitué depuis des siècles par Hippocrate et ses disciples. Depuis, les recherches en ce domaine n'ont cessé de s'enrichir et permettent aujourd'hui de réévaluer cette
    image négative. L'heure est au bilan. Dans ce livre, Jean-Marie André procède à une relecture systématique de la littérature latine, axée sur l'enquête médicale. Toutefois, loin de s'en tenir uniquement aux textes proprement
    scientifiques, l'auteur étend son champ d'analyse aux épîtres, satires, textes juridiques et philosophiques, traités d'architecture et manuels d'agronomie.
    La diversité de ces sources permet d'envisager l'étude selon des points de vue multiples - scientifique, sociologique, épistémologique, juridique - et de répondre aux questions suivantes : en quoi la médecine romaine se distingue-t-elle de la médecine grecque ? Quelles sont ses spécificités
    méthodologiques ? Quels ont été ses apports et ses régressions ? Quelle place tiennent les médecins et quelle est la psychologie des patients dans la monde romain ? etc. Il apparaît clairement que, contrairement à de nombreux préjugés, la médecine romaine ne se constitue pas en opposition à la médecine grecque. Elle l'a reçue de manière sélective et l'a assimilée, afin de produire un savoir d'ordre surtout pratique. En systématisant la prudence, les médecins romains ont notamment humanisé la pratique médicale, se
    détachant ainsi de leur image d'égorgeurs et d'affameurs. La dimension juridique de la médecine romaine et la mise en place d'un système d'hygiène publique comptent aussi parmi ses principales caractéristiques.
    Le texte est accompagné d'un grand nombre d'appendices : une présentation chronologique des médecins et écoles de la médecine antique, une carte des épidémies et endémies du monde romain, la reproduction du dossier médical des Julio-Claudiens, les maladies reconnues par le Digeste, etc.

  • Ce livre très largement illustré est basé sur le cours d'histoire de Gustave Huffel (professeur à la prestigieuse Ecole des Eaux et Forêts de Nancy) de 1925. Commenté et complété jusqu'à nos jours, il relate 2000 ans de l'histoire des forêts de France : évolution des essences, surfaces, peuplements, modes de propriété, droit forestier, techniques sylvicoles et usages des forêts et du bois...

    Toile de fond de l'Histoire de France, la forêt connut des politiques très diverses, alternant notamment entre le long et le court terme. Jean-Marie Ballu et Georges-André Morin livrent une véritable analyse du cours d'Huffel, jusqu'alors inédit, qu'ils ponctuent de commentaires pour mieux comprendre les enjeux économiques et politiques. Ils complètent ce cours par un examen de la période de 1827 - promulgation du Code forestier - à 2012.

  • Depuis 2015, l'arrivée de populations d'Afrique et du Moyen-Orient en Europe a cristallisé les tensions politiques entre pays membres, divisés face à la "crise migratoire". Mais, au-delà des discours alarmistes et/ou extrémistes, il apparaît que cette "crise" est moins liée au flux migratoire qu'à la gestion des conditions d'accueil.

    Quel est l'état de santé des migrants ? Comment accèdent-ils aux soins ? Quel est le rôle et le quotidien des professionnels de santé et acteurs de la solidarité ? À travers ces thématiques, des experts répondent, études et chiffres à l'appui, à certaines idées reçues sur les migrants (porteurs de maladies transmissibles, profitant du système de protection sociale français...) et décrivent les insuffisances des conditions d'accueil.

    Ce livre s'adresse aux professionnels et aux étudiants des champs sanitaire, social et médico-social, aux associations d'aide aux migrants, ainsi qu'à toutes les personnes qui s'intéressent à la santé des populations vulnérables.

  • C'est un étrange feuilleton médiatique. L'histoire sans fin d'une fermeture. Celle de la plus vieille centrale nucléaire de France : Fessenheim.

  • Le Yi Jing, livre traditionnel chinois, est surtout connu pour son utilisation divinatoire. Sa vocation profonde est de présenter l'ensemble des 64 situations énergétiques auxquelles un individu peut être exposé, sous forme de ? gures symboliques à six traits superposés, nommés « hexagrammes », combinant deux types de traits : des traits discontinus (polarité Yin) et des traits continus (polarité Yang).
    Un tel concept procède d'une approche de l'Homme et de son environnement, dans le cadre d'une conception énergétique de l'Univers, telle qu'elle a été décrite et appliquée depuis des millénaires en Médecine Traditionnelle Chinoise.
    Les techniques d'acuponcture détaillées dans cet ouvrage s'appuient sur les données fondamentales explorées dans Aux sources de la médecine chinoise (Médicis, 2009). Les 64 hexagrammes ont été étudiés avec leur signi? cation énergétique propre à chaque situation, en résonnance avec l'aspect énergétique du morphotype des sujets. Ceci permet au thérapeute acuponcteur de trouver pour son patient une orientation diagnostique et thérapeutique individualisée, personnalisée grâce à un calculateur et des ?ches cliniques.
    L'ensemble des deux ouvrages constitue ainsi un panorama aussi complet que possible de l'utilisation des données traditionnelles du Yi Jing en pratique médicale courante.

  • Ghardaïa, beni-abbès, touggourt, ourgla, tamanrasset.
    Les pistes du grand désert sont parsemées d'embûches et, sur ces routes écrasées de soleil, l'on est jamais à l'abri d'une étrange rencontre ! du fond des puits au sommet des montagnes, des dunes brûlantes à la fraîcheur des oasis, une foule de personnages pittoresques et fantastiques surgissent dans le quotidien des paysans et des nomades. maléfiques ou bienveillants, ils troublent l'ordre des choses et bouleversent les destinées.
    Djinns, sorcières, marchands, esclaves, monstres en tout genre, marabouts, pillards, démons ou bergers. les créatures du monde surnaturel se mêlent au peuple du désert et, tous ensemble, ils hantent les espaces infinis du grand sud. les contes du désert saharien nous parlent de guerres et de miracles, d'amour et de trésors perdus, du courage des femmes, des rêves des hommes et du lent cheminement des caravanes.

  • De l'atelier-laboratoire de Ferran Adrià aux bars taurins du vieux Madrid, des bars à tapas branchés de Barcelone aux cochons embrochés de toute éternité dans les arrière-cuisines, il y a tout un monde, il y a l'Espagne.
    L'Espagne a ses classiques qui ont conquis le monde, comme la paella, née à Valence, ou la tortilla, qui n'a pas vraiment de patrie. A ce patrimoine culinaire se sont ajoutées, depuis quelques années, ses créations et ses folies. Le pays de Dali et de Picasso a l'art de flamber ses antiques recettes. Mais cette modernité ébouriffée ne va jamais sans un ancrage fort dans la tradition. En s'attachant aux modes de vie, aux rituels de la table, aux habitudes culinaires, ce livre se présente comme une promenade au plus près du pays. Au-delà d'un simple voyage géographique, il s'agit d'appréhender un imaginaire intime, livré par les saveurs et les produits de la terre. Sur notre parcours, nous croiserons des icônes, comme le pan con tomate ou le jambon pater negra, des plats quotidiens tels que le cocido ou la parillada, mais aussi quelques secrets réservés aux initiés, comme une dégustation de manzanilla ou une après-midi doucement sucrée au Padro-Jimenez...

  • Créé en 1965, le corps des animateurs socioculturels et des professeurs d'éducation culturelle de l'enseignement agricole public n'a pas d'équivalent au ministère de l'Education nationale. Son histoire et les débats, parfois vifs, qui l'ont marquée, manifestent la manière dont certains responsables du ministère de l'Agriculture ont voulu faire une place à l'éducation et à l'animation dans la formation des agriculteurs et des ruraux, en reprenant à leur compte une partie des idéaux de l'Ecole nouvelle, de l'éducation populaire et, dans une moindre mesure, de la Jeunesse agricole catholique. On peut considérer qu'au-delà des problèmes spécifiques de l'enseignement agricole, la naissance puis l'évolution de l'éducation socioculturelle illustrent et synthétisent, à bien des égards, quatre décennies de discussions et de controverses concernant les missions de l'école et la « rénovation pédagogique »

    Sur commande
  • Retrouvez le vrai goût de l'Espagne en 50 recettes faciles et inventives, superbement illustrées par Jean-Marie del Moral.

  • Tout phénomène psychologique peut être étudié d'un point de vue général ou d'un point de vue différentiel.
    L'approche générale se centre sur ce que les individus ont en commun, l'approche différentielle, sur ce qui les distingue. Les différences étudiées dans le cadre sont aussi bien qualitatives (processus mis en oeuvres, stratégies déployées, etc.) que quantitatives (performances, temps de réponse, etc.). Les questions relevant de la psychologie différentielle sont donc à la fois nombreuses et diverses.
    Toutes les fonctions psychologiques, cognitives ou conatives, sont concernées. Les différences qu'on y observe sont elles-mêmes l'objet de questions multiples concernant leur stabilité temporelle, leur cohérence selon les situations, leur organisation, leur origine, leur signification. Cet ouvrage, qui s'appuie sur les travaux récents présentés lors des 14e Journées de Psychologie Différentielle (Abbaye des Prémontrés de Pont-à-Mousson, septembre 2000), offre une vue d'ensemble de ces questions de psychologie différentielle.
    Il permet de dresser un état des lieux des recherches sur la variabilité des conduites, d'en dégager les lignes de force et de faire apparaître les problèmes théoriques, méthodologiques et épistémologiques rencontrés dans l'étude des différences psychologiques. L'ouvrage fait également ressortir l'intérêt de cette étude pour les divers champs d'application de la psychologie, l'éducation et la santé notamment.
    Ces questions de psychologie différentielle intéresseront non seulement les spécialistes de la discipline, mais également l'ensemble des étudiants, enseignants, chercheurs et praticiens concernés par la variabilité des conduites.

  • L'histoire de ce livre, unique au monde par la richesse de sa documentation et de son illustration, est à soi seule une sorte de roman.
    André Velter, écrivain-poète mais surtout petit-fils d'artisan, Marie-José Lamothe, formée à l'étude des arts populaires, et le grand photographe Jean Marquis (il fut après la guerre l'un des animateurs de l'agence Magnum) auront mis près de cinq ans, sillonnant les provinces, visitant, interrogeant et photographiant des centaines de maîtres-artisans, dépouillant des milliers de livres rares, à bâtir cette cathédrale à la gloire de l'Outil et de la main artisane.
    Le Libre de l'Outil a connu un succès immense. Bernard Pivot au cours d'une émission restée clans les mémoires (on était en 1977) l'avait couronné sans barguigner " le plus beau livre de l'année " ; tandis que René Char clamait à la ronde que cet ouvrage " magique " était à soi seul un acte de résistance, dans la mesure où il décrivait une geste passée et présente qui faisait honte à notre probable avenir.
    Et puis le courageux éditeur de cette bible dut mettre la clé sous la porte, et le livre disparut pour longtemps des tables de la librairie. Pis, on apprenait dire les films de l'ouvrage avaient été détruits par une main distraite. Par chance, une équipe de graveurs italiens qui maîtrisent en artistes la technique du scanner ont réussi, sollicités par les auteurs, à reconstituer à partir des planches d'hier l'intégralité du précieux volume, s'offrant même le luxe d'en améliorer ici et là le détail.
    On les en remerciera d'autant mieux que la majorité des photos reproduites dans ces pages ne pourraient pas être prises aujourd'hui. Les artisans que l'on voit ici à la tâche pour la plupart ne sont plus - et n'ont pas eu de successeurs.

  • Avant la grande conférence sur le climat de décembre prochain, ce numéro 2 est consacré à la méta-écologie (terme inventé par Jean-Marie Pelt) qui tourne autour de la fameuse phrase de Spinoza : « Dieu, c'est la nature ». En effet, il est une façon de parler de notre environnement et de la nature au sens large, autre que quantitative et matérielle : il s'agit, pour la sauver, de véritablement réenchanter notre monde.

    Marc de Smedt a demandé à une trentaine de spécialistes, philosophes, scientifiques, naturalistes, sociologues, ethnologues, poètes et journalistes, de témoigner, dans leur sphère et en partant de leur expérience propre, de la façon dont le concept de nature leur parle jusqu'au plus profond de leur être.

    Une vision renouvelée de la Terre comme être vivant et de l'univers comme entité mue par une intelligence qui nous dépasse mais n'en est pas moins réelle et bien questionnante !

  • Jacasserie

    ,

    • Yil
    • 18 October 2018

    En me donnant la parole, Jean-Marie Lejude et André Parisot ont pris un risque. Mais la diversité de mes propos qu'ils soient poétiques, philosophiques ou simplemenjt ludiques, a récompensé leur audace. J'entre en silence et vous laisse en compagnie de mes jacasseries et de ses contours ?

    Sur commande
  • Tel le « Jardin de la Corse », c'est ainsi que la Balagne apparaît dans l'imaginaire des insulaires et des continentaux depuis la fin du xviie siècle. Enserré par la mer, la montagne et les déserts du nord-ouest de l'île, ce territoire d'à peine 1000 km2 laisse une indéniable impression de richesse, celle d'un terroir où abondent la vigne et les arbres fruitiers. Mais la Balagne est aussi depuis le Moyen Âge un pays de petites villes, telles Calvi ou Algajola, relais économiques et politiques entre la Corse et les cités italiennes et françaises.

    Or, depuis un demi-siècle, la Balagne connaît une pression résidentielle et touristique inédite qui pose avec acuité la question de la durabilité de son développement.
    /> La Corse, qui se singularise en Méditerranée par une géographie montagneuse, une biodiversité et un endémisme remarquables tout autant que par une identité et une culture préservées, est devenue l'une des premières destinations de l'industrie touristique européenne. Pourtant, entre Belgodere, Calenzana et les ports de L'Île-Rousse ou de Calvi, rien ne semble encore définitivement joué en matière d'occupation des terres et d'aménagement de l'espace.

    En se centrant sur la notion d'« urbanisation », cet ouvrage retrace la géographie, l'histoire et l'économie de l'occupation humaine sur le littoral balanin durant un millénaire (xie-xxie siècle). Les auteurs établissent les continuités et les ruptures dans l'utilisation de ses ressources, en particulier foncières et en mesurent l'impact territorial. Menée de la naissance des premières villes au Moyen Âge jusqu'à la pression urbano- touristique contemporaine, l'analyse comparatiste montre comment, à trois moments- clés de son évolution, le système territorial balanin a fait preuve de résilience.

    Une recherche fine qui vient apporter sa pierre à l'édifice d'une analyse plus globale des conditions d'habitabilité du littoral méditerranéen. Un livre qui éclairera le citoyen comme le décideur public soucieux d'un développement équilibré.

    Sur commande
  • Introduction, 9 Chapitre 1 / L'activité sportive à la lumière de la psychanalyse, par Marie-Hélène Brousse, 11 I / L'approche clinique, 11 1 . 1. De la clinique psychologique à la clinique analytique, 11 1 . 2. La psychanalyse, une clinique du sujet, 13 II / Le travail clinique et la recherche théorique, 16 III / Psychanalyse, sport et discours de la science, 17 3 . 1. Discours de la science et modification du sujet, 17 3 . 2. Discours de la science et psychanalyse, 19 a) La découverte freudienne, 19 b) Lacan et l'avancée structurale, 21 3 . 3. Discours de la science et sport, 23 IV / Les intersections entre le sport et la psychanalyse, 25 4 . 1. L'intersection épistémologique, 25 a) Le modèle de la machine, 26 b) La conception du corps, 28 c) Le concept de structure : le sportif assujetti, 30 d) La notion de discours : le discours du sport, 31 4 . 2. L'intersection clinique, 34 4 . 3. L'intersection éthique, 35 V / Conclusion : La position du clinicien, 38 Chapitre 2 / La performance, par Françoise Labridy, 41 I / Une recherche clinique qui tienne compte des effets de la fonction symbolique sur le lien social, 42 1 . 1. La fonction symbolique, le langage et le corps, 42 1 . 2. L'impossible à penser, 44 1 . 3. Une conceptualisation de l'expérience analytique : réel, imaginaire, symbolique, 45 1 . 4. La méconnaissance du réel, 47 1 . 5. " Les athlètes dans leur tête ", 49 1 . 6. Le corps et ses " discords ", 51 1 . 7. Sexualité et pulsions, 53 1 . 8. Sous l'idéal : les fantasmes et la pulsion, 54 II / Comment le goût de la performance vient aux sportifs, 56 2 . 1. Se référer au transfert, 56 2 . 2. Motivations, désir et transfert, 57 2 . 3. Sens et non-sens, 59 2 . 4. " D'un écrou de mouvement ne pas faire un écrou de serrage ", 61 2 . 5. La contingence du réel, 61 2 . 6. Entendre le réel à travers des paroles singulières, 64 III / Dire la performance, 65 3 . 1. L'acte, 65 3 . 2. De l'agir à l'acte, 66 3 . 3. Agir, acte manqué, acting out, acte, 69 3 . 4. " J'agis, donc j'existe ", 72 3 . 5. La jouissance dans l'acte sportif, 73 3 . 6. L' " insymbolisable " de la chair et le mouvement, 74 IV / La place du transfert dans la performance des sportifs, 75 4 . 1. Une relation de transfert inéluctable, 75 4 . 2. Les approches psychologiques de la relation entraîneur-entraîné, 77 4 . 3. La conceptualisation psychanalytique du transfert dans le champ sportif, 80 4 . 4. L'amour : couvercle de la pulsion, 81 4 . 5. Du narcissisme de l'amour à son leurre, 83 4 . 6. Recherches cliniques, causalité et vérité de la performance, 86 V / La collectivisation par le lien sportif, 88 5 . 1. Le sport dans la cité et l'envers du social, 89 5 . 2. Les paradoxes de l'insertion par le sport, 90 5 . 3. La " fusion communielle ", 91 5 . 4. Le sacrifice des corps, 92 5 . 5. Les aventuriers du corps, 94 5 . 6. Le sport au-delà du père, 95 5 . 7. La foule, les masses, la meute, 96 5 . 8. La méconnaissance de la pulsion de mort, 97 Chapitre 3 / La transmission du savoir dans une activité physique et sportive : les sports de combat, par André Terrisse, 109 I / L'écoute des sportifs peut-elle apprendre à la psychanalyse ?, 109 II / La transmission, une question, 116 2 . 1. La transmission du savoir : une question didactique, 116 2 . 2. La transmission du savoir en sport : état des lieux, 119 2 . 3. L'impossible de la transmission, 123 2 . 4. Le contexte particulier

    Sur commande
empty