Langue française

  • Dès mon jeune âge j'ai senti que Nohant échappait à toute banalité touristique. Qu'il s'y était passé des choses hors du commun ; que des gens étonnants, des artistes de génie y avaient vécu auprès d'une femme fantastique, et qu'il restait là un peu de leur âme. En écrivant cet ouvrage, je me suis vraiment reconnu dans l'humble témoin de l'existence de la Grande George, chez elle : dans son village. Ce p'tit gars, n'en doutez pas : c'est moi ! C'est comme lui, j'en suis sûr, que j'aurais aimé la Dame : du même amour sans espoir, à la fois exclusif et jaloux, fait de respect, d'admiration et de compassion. Cette identification entre Jean-Louis Boncoeur, célébrant la Lélia des champs, et le timide petit valet qui vécut dans son nombre n'est-il qu'un banal procédé d'auteur ? Il appartiendra au lecteur d'en juger. Peut-être seuls ceux qui aiment George Sand et qui me connaissent bien accorderont-ils foi à ma sincérité.

  • Après le succès qu'a rencontré son ouvrage le village aux sortilèges, jean-louis boncoeur, le plus populaire des conteurs berrichons, nous propose le diable aux champs, un nouveau périple à travers les campagnes du berry, ce " coeur de la france ".

    Pays mystérieux où les superstitions, les envoûtements, la sorcellerie et la magie restent des pratiques vivaces et où, aux détours des chemins, rôdent encore des démons, des bêtes fantastiques, mais aussi de bonnes fées, des puissances tutélaires.

    L'auteur sait à merveille nous faire partager l'émoi que suscitent ces rencontres, les sortilèges dont la survivance est ici étayée par des avis de médecins, des rapports de gendarmes, de nombreux et troublants témoignages.

    L'auteur: professeur de lycée, conférencier, jean-louis boncoeur est un de nos meilleurs conteurs et chroniqueurs régionalistes.

  • Un village banal et sans histoires et pourtant nous sommes au coeur même du pays du mystère. Au début du siècle dernier l'abbé Renon dénonçait déjà les singulières pratiques de ses paroissiens : magie, sorcellerie, envoûtements, exorcisme.
    Dans Le Village aux sortilèges, l'auteur, au bout de trente ans d'observations, nous raconte les incroyables faits dont il a eu connaissance, les passionnantes survivances de la sorcellerie que pratiquent quotidiennement les habitants.
    Légendes, contes rustiques du Berry - fief des sorcier selon l'auteur -, recettes magiques, invocations, incantations, exorcismes encore utilisés de nos jours, enrichissent un ouvrage qui ébranlerait la foi (ou la mauvaise foi) du plus méfiant des sceptiques.

    Professeur de lycée et conteur du terroir (Berry). Ecrivain chroniqueur régionaliste. Conférencier.

  • Contes du Berry

    Jean-Louis Boncoeur

    • Eponymes
    • 3 December 2013

    « Il était une fois, au pays de Berry, un tout petit village éloigné de la ville (.) En ce tempslà, les méchants miracles de la science n'avaient pas encore tué les dernières fées de chez nous et les hommes du petit village ne rougissaient pas de croire encore aux légendes (.) On faisait de son mieux pour ne pas tomber dans le péché, à la fois angoissé et ébloui par ce monde invisible, fabuleux, peuplé de démons et de fades » J-L B Jean-Louis Boncoeur (Edouard Lévêque dit) est un homme de lettres et comédien français Professeur de lettres et d'arts plastiques, il est une des figures les plus célèbres du Berry.
    A la fois homme de théâtre, berger observateur et moraliste, poète et bien sûr écrivain .
    Ces Contes du Berry doublement préfacé par Daniel-Rops et Sébastien Robert à l'attention du jeune public ont connu un immense succès

    Sur commande
  • L'almanach du Berry est un retour aux sources... Agrémenté de dictons, de proverbes, de devinettes, de recettes et de remèdes, il propose, mois par mois, à la manière des almanachs populaires de nos aïeux, le relevé des rassemblements communautaires du Berry, fêtes et foires, laïques ou religieuses. La pérennité des coutumes locales est déjà un fait historique. Par le rappel des événements mémorables qui marquèrent le cours du temps, Jean-Louis Boncoeur privilégie la petite histoire aux dépens de la « grande ». Et c'est respecter la tradition que de vouloir faire revivre, dans les pages d'un almanach, la vie des humbles, avec leurs problèmes, leurs joies et leurs peines de tous les jours. Almanach populaire, richement illustré, l'ALMANACH DU BERRY est un ouvrage de référence qui ne manquera pas de passionner les vrais Berrichons.

  • Sur l'Arnon, au lieu-dit « La Vieille Morte », un moulin en ruine, hanté par une légende.
    Alentour, à Ids-Saint-Roch, à Morlac, au Châtelet-en-Berry, et, plus loin vers Saint-Amand-Montrond, on vit au rythme des « années folles », dans l'ignorance (ou l'oubli) des croyances archaïques de la terre berrichonne. Et pourtant. Pourtant, quand, au lendemain d'une harassante journée de « batteuse », on découvre au village, deux cadavres insolites, renaît la peur ancestrale de la malédiction !

empty