• L'urgence écologique interpelle à la fois la société de consommation et la démocratie libérale. Les responsables politiques, y compris les libéraux, expliquent désormais qu'ils doivent « reprendre la main sur l'économie » et « changer de logiciel ». Or ils ne pourront y parvenir que s'ils disposent de leur propre cadre de pensée, affranchi des notions de PIB, de croissance et de pouvoir d'achat.
    C'est ce cadre conceptuel que Jean Haëntjens nous propose avec « l'économie des satisfactions ».
    Comment fonctionne cette économie ? Quelles sont ses lois ? Comment pourrait-elle renouveler la réflexion politique et économique ?
    Au-delà de son apport théorique, cet essai propose aussi une méthode politique pour faire advenir une société compatible avec les limites de la planète.

  • Le premier essai qui pose la question du rôle et de l'influence des GAFA dans la Cité.

    La fabrique et la gestion des villes sont aujourd'hui confrontées, comme de nombreuses autres activités, au remplacement de décisions humaines par des décisions algorithmiques. Le problème, concernant la cité, est que la substitution n'est pas seulement technique et professionnelle : elle est aussi politique. Elle ne touche pas que les métiers et les emplois ; elle affecte la capacité des responsables locaux et des citoyens à penser et à porter des projets de société.

    Une confrontation majeure est donc engagée entre la cité politique, matrice historique des démocraties occidentales, et la ville-service numérisée proposée par les géants de l'économie numérique que sont Google, Apple, Facebook, Amazon, Uber et les milliers de start-up qui gravitent autour de ces entreprises. Celles-ci ont un objectif commun : prendre des positions dominantes sur les marchés urbains (logement, transports, services municipaux) qui constituent plus du tiers des dépenses des ménages.

    Si notre société a pris conscience de l'influence croissante des acteurs de l'économie numérique sur ses choix, elle hésite entre la fascination devant les promesses d'un « salut par la technologie » et la peur d'un monde placé sous surveillance généralisée. En prenant l'exemple des villes et de la démocratie locale, Jean Haëntjens nous explique que l'avenir n'est pas à espérer ou à redouter, mais à conquérir.

  • Pendant que les États s'épuisent à courir après une croissance qui les boude, certaines villes affichent des progressions insolentes, et attirent à la fois des habitants, des entreprises et des talents. Au moment où les États reportent leurs politiques environnementales, elles investissement massivement dans l'écologie et l'indépendance énergétique. Quand les responsables nationaux sont systématiquement désavoués, les maires de ces cités sont régulièrement réélus. Ces villes ont un secret : elles s'intéressent aux satisfactions et aux ressources avant de s'intéresser aux richesses. Elles ont mis au point une méthode qui, tôt ou tard, s'imposera aux États.

  • Les réponses aux défis, crises et mutations de notre temps s'inventent aujourd'hui en grande partie dans des villes. Longtemps considérées comme les " voitures-balais " du développement, priées de mettre en oeuvre les politiques décidées par l'État, elles sont désormais des moteurs économiques majeurs et des laboratoires d'innovations sociales, culturelles, écologiques et politiques. Dans Les villes au secours de l'État, Jean Haëntjens montre comment les pouvoirs locaux, pragmatiques et non partisans, trouvent des solutions qui échappent aux pouvoirs nationaux ; et pourquoi l'attractivité résidentielle de ces villes, leur climat créatif, leur implication dans l'écologie, leur gouvernance élargie, leur penchant pour l'innovation, leur mise en réseau, sont devenus des atouts majeurs. Il explique pourquoi les nations ont besoin des villes, et les villes des États, et fournit les clés pour tirer pleinement parti des ces " moteurs sociétaux " et de ces " PME politiques " que sont aujourd'hui les villes.

  • La ville frugale Nouv.

    awaiting publication
  • La France, tout comme l'Europe, dispose d'un atout majeur et aujourd'hui méconnu: ses villes. Depuis vingt ans, les villes, suivant l'exemple de Barcelone, Copenhague ou Bilbao, ont engagé une mutation sans précédent. Elles ont reconquis leurs centres, redécouvert les tramways, inventé de nouvelles formes culturelles, créé des éco-quartiers. Elles ont étendu et affirmé leurs pouvoirs dans tous les champs de la vie en société pendant que les Etats réduisaient les leurs. Elles sont aujourd'hui en première ligne pour gérer l'exclusion, les délocalisations, ou encore la protection de l'environnement. Elles seules sont capables de transformer l'«éco-désir» ambiant en réalisations concrètes, en fonction de chaque lieu, de chaque culture locale.
    Dans la course au développement durable qui s'est ouverte, un compte à rebours a commencé. La compétition est engagée entre les continents et les modèles de développement. La France, l'Europe doivent verser au débat leurs villes, leurs cultures, leurs règles de gouvernance, de solidarité, de responsabilité.
    Tel est l'objet de cet essai qui, tout en faisant voyager le lecteur dans l'espace et le temps, lui permettra de mieux comprendre les enjeux de sa propre cité. Et de ses propres engagements.

  • Comment rendre nos villes moins gourmandes en espace et en énergie ?
    Comment vivre, travailler, rencontrer, circuler autrement dans des villes plus frugales ?
    Ce livre propose des solutions concrètes, et un modèle pratique et opératoire pour y parvenir.

  • Il est aujourd'hui admis que l'organisation des villes est une des clefs qui permettra d'inventer un mode de développement plus compatible avec les ressources de la planète. On sait aussi que cette ville soutenable - que l'on voudrait plus compacte, plus passante, plus conviviale, moins cloisonnée, moins dépendante de l'automobile. - devra inverser radicalement les pratiques de fragmentation et d'étalement qui caractérisent la production urbaine depuis 60 ans.
    Ce livre nourri à la fois de la pratique professionnelle de l'auteur et d'échanges avec des professionnels et des centres de ressource intéressés par les stratégies urbaines développe son précédent livre " Le Pouvoir des Villes " (l'Aube 2008) en proposant, en quelque sorte, un mode d'emploi de ce pouvoir. Son idée force est qu'il faut se mettre à penser et à agir la ville comme un corps organisé, et que chaque ville a un besoin vital d'une pensée stratégique. Un livre en avance sur les pratiques.

  • ` En quelques mots :
    Qui a déclaré la guerre à l'Irak? Les 300 millions d'Américains ou leurs 240 millions d'automobiles ? Hier, les peuples se faisaient la guerre pour nourrir leurs enfants. Demain, ils se battront sans doute pour nourrir leurs voitures.
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Contenu du livre :
    Il y a aujourd'hui, de par le monde, près d'un milliard d'automobiles et probablement plus de cent milliards de machines diverses. Ce peuple mécanique, qui va tripler au cours des vingt prochaines années, pèse déjà lourdement sur notre organisation sociale, sur notre environnement et même sur notre façon de penser. L'espèce humaine est désormais en concurrence avec ses créations mécaniques pour le partage de ressources aussi essentielles que l'air, l'espace, l'eau ou les denrées alimentaires.
    Si l'homme ne veut pas être gouverné par les machines, il doit apprendre à les gouverner. L'objet de ce livre est de poser les principes simples susceptibles de fonder un tel gouvernement : un " gouvernement des machines " qui permettrait déjà de lever quelques-unes des menaces majeures pesant sur notre avenir, et de réinventer un " humanisme avec les machines ".
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Auteur :
    Jean Haëntjens, économiste et urbaniste, s'intéresse depuis trente ans à toutes sortes de machines, dans les domaines des transports de l'énergie ou du traitement de l'information. Les villes sont, pour lui, les plus belles des machines, et celles qui déterminent (presque) toutes les autres.
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Déjà publié(s) :
    Le Pouvoir des villes (l'Aube, 2008), La Dociété soft (Denoël, 1985).
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Les points forts :
    Une approche décapante et inédite du monde des machines - et de ses relations avec celui des hommes -s'adressant à tous ceux qui cherchent des " clefs " pour anticiper l'avenir et agir sur lui.

  • La nécessité d'inventer un autre modèle de développement, durable et économe, est aujourd'hui mondialement reconnue, voire proclamée.

    Mais si cet autre modèle tarde à émerger c'est, pour Jean Haëntjens, en grande partie parce que nous sous-estimons le poids - économique, politique, social et culturel - des milliards de machines qui peuplent notre univers. Milliards de machines que nous avons, nous-mêmes, créées !

    Pour conforter son bien-être, l'espèce humaine s'est mise en concurrence avec les espèces mécaniques pour le partage des ressources essentielles - air, espace, eau, énergie ou denrées alimentaires. Aussi, si l'homme ne veut pas être gouverné par ses machines qui le servent mais le concurrencent, il doit apprendre à les gouverner. Et pour cela, il faut poser les principes qui permettront de reprendre les machines en main.

    Pour ce faire, il nous faut étudier comment les rapports homme-machine ont évolué avec le temps, pourquoi de Gaulle, les premiers écologistes et les pionniers de la micro-informatique se sont passionnés pour la technopolitique et, à partir de cette analyse, obtenir de nos machines qu'elles soient pour nous des solutions plutôt que des problèmes. Un livre original, qui déplace notre regard sur notre avenir.

  • Urbanisation fulgurante, concentration des richesses, fractures sociales, hausse de la consommation énergétique et des émissions de gaz à effet de serre... Depuis quelques années, l'organisation des villes s'est imposée comme une clé pour relever les principaux défis économiques, sociaux et écologiques de notre temps.

    Longtemps considérées comme des sources de problèmes, les villes sont de retour sur le devant de la scène politique. Elles sont désormais regardées comme les lieux où s'inventent toutes les solutions : des nouveaux modèles économiques (circulaire, collaboratif, résilient...) aux systèmes énergétiques émergents (solaire, méthanisation, géothermie...), en passant par des modes de mobilité novateurs (transports par câble, voiture électrique, vélos...), des formes culturelles inédites (art urbain, festivals, événements...) et des pratiques de la démocratie renouvelées (participation citoyenne, cité wiki...).

    *L'éco-urbanisme* est cette approche transversale qui vise à donner à toutes ces initiatives la cohérence qui leur manquait. « Nous avons cherché à montrer que cette mutation laissait le champ libre à de nombreux possibles et que nous en étions tous acteurs », écrivent Jean Haëntjens et Stéphanie Lemoine. Ils présentent dans cet ouvrage des exemples concrets de villes préfigurant, aux quatre coins de la planète, les écocités de demain.

    L'enjeu est de taille : selon les deux auteurs, l'organisation des villes pourrait devenir, au XXI

  • - Le cours complet avec des mises en situations concrètes de terrain ;
    - Des outils pratiques pour les stages en maternité et la MSP (mise en situation professionnelle) ;
    - Des fiches techniques et des fiches ressources avec plus de 50 illustrations ;
    - Des exercices corrigés.

  • Perfides !

    Haentjens

    Perfides !
    Date de l'édition originale : 1875 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
  • Finalement, Olav plante franchement ses yeux dans ceux d'Élisa. Un silence électrique, fervent, entre eux.
    Il murmure, prononçant exagérément chaque syllabe :
    - Il faut que je te dise, je suis fou. J'ai toujours su que ma tête était fêlée.
    Tout jeune déjà. C'est dans la famille. Le sang slave, ou germanique, ou juif...
    Élisa hésite sur le sens de la phrase, un instant suspendue au bref pincement de coeur qu'elle a suscité. Elle prend parti pour la légèreté, levant au ciel des yeux sceptiques avec une petite moue comique :
    - Oui, je vois ça...
    Il insiste :
    - Je te jure, fou à lier !
    Elle se tait.
    Il sourit et ses yeux se teintent de violet dans la lumière voilée. Le serpent à son poignet rentre vivement la langue.

    Dans ce roman bref, percutant, Brigitte Haentjens explore les états limites de la sexualité, du désir. Elle creuse en profondeur les liens qui unissent la création, l'amour, la mort.

  • Les perfides

    Haentjens Clement

    Les Perfides ! / Clément Haentjens http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k133855t

    Sur commande
  • An invaluable practitioner guide to the contemporary European banking insolvency regime, with detailed commentary on the BRRD and SRMR.

  • Following the chaotic effects of the global financial crisis on European financial markets, the legislative regime introduced by the European Union (EU) represents a dramatic new approach to bank insolvency law, and will have a profound effect on the way banks function. The second edition of EU Banking and Insurance Insolvency evaluates these important developments and their implications for the Eurozone countries. A comprehensive general introduction sets out the EU
    insolvency law framework and the principles which govern financial institutions.

    The book provides detailed commentary on the Bank Recovery and Resolution Directive (BRRD) and Single Resolution Mechanism Regulation (SRMR), the legislative instruments central to the EU's response to the crisis, intended to harmonize Member States law. It considers the new powers given to government authorities under the BRRD to write down shares and debt instruments issued by banks, and the function of the newly created 'Single Resolution Board'. Commentary on the Winding-Up Directive
    (2001/24/EC) and the Insurance Insolvency Directive (2001/17/EC) discusses the significant changes these statutes have undergone as a consequence of the adoption of the BRRD and SRMR, as well as several high-profile court cases decided on the interpretation of these two statutes, including the Landsbanki
    and Kaupthing cases, and the Lehman Brothers, Isis Investments, and Heritable Bank cases.

    This is an invaluable practitioner guide to the new European banking insolvency regime, written by experts in the field.

  • Un grand amour est mort. Plus rien ne subsiste, sauf l'omniprésence douloureuse de l'absence. Comment recomposer le corps éclaté ? Où retrouver la sérénité ? La peine est si profonde que tout réconfort semble futile.

    Pourtant, à force d'apprivoiser la douleur à chaque tournant du quotidien, on renoue avec la vie. On apprend à subir le souvenir d'un amour qui aurait dû être autre chose qu'un espoir déçu.

    Extrait

    je ne pourrais pas écrire sur la peine d'amour
    elle est trop fulgurante

    c'est l'après qui dure
    l'écho du cri en dedans qui déchire tout
    les nuits et les jours pour retrouver le corps éparpillé et
    tous les lambeaux dispersés par l'éclatement

    il faut seulement marcher à quatre pattes
    c'est à peu près la seule position endurable quand on a mal au
    ventre

  • Une tranche de vie, une fresque sociale où trois effeuilleuses, ces femmes qu'on regarde, mais qu'on n'écoute jamais, prennent enfin la parole. Un regard sur notre comportement dans la vie publique et l'intimité, sur les désirs et les frustrations face aux rêves inpsirés par le bombardement d'images publicitaires des médias.

  • Sudbury, depuis trente ans, est un creuset dans lequel les artistes continuent de puiser, qui continue de les alimenter. Six d'entre eux, dans le coeur desquels Sudbury occupe une place toute spéciale, ont accepté l'invitation d'André Perrier, directeur artistique du Théâtre du Nouvel-Ontario de 1998 à 2004, et on créé un conte urbain ayant pour cadre cette ville. Le résultat est un heureux et vigoureux mélange de styles, où l'humour côtoie le dramatique, où l'émotion brute et la truculence, à l'image de cette ville du Nord, éclatent à pleine page.

empty