• Le long supplice de Prométhée, condamné par Zeus à être attaché à un rocher où un aigle lui dévore le foie, pour avoir donné le feu aux hommesoe

    Prométhée (le Prévoyant), qui croit plus en l'intelligence que dans la force brute, choisit le parti de Zeus dans la guerre sans merci qui oppose dieux anciens (les Titans) et dieux nouveaux (Zeus et les Olympiens). Mais Prométhée a trop confiance en lui-même, et malgré l'opposition du roi des dieux, il décide d'aider les hommes qui viennent d'être créés. Il leur offre le feu et la technique - et par là la maîtrise du monde ? Le roi de l'Olympe, fou de colère, condamne alors Prométhée à être enchaîné à un rocher, où chaque jour un aigle vient dévorer son foie, qui repousse chaque jour.
    Ainsi prisonnier, Prométhée reçoit de nombreux visiteurs, humains ou divins - qui cherchent tous à le convaincre d'obtenir le pardon de Zeus. Le Titan connaît enfin le doute : a-t-il eu raison de trahir Zeus ? de faire confiance aux hommes ? Quel avenir attend ceux-ci oe

  • Ancienne déportée, à Ravensbrück en 1943, Germaine Tillion a lutté toute sa vie pour la justice, les droits humains, la paix et l'égalité entre les hommes et les femmes.
    En humaniste bienveillante, cette ethnologue réaliste mais pleine d'humour a combattu l'ignorance et a lutté contre la barbarie. Jusqu'à sa disparition, à 101 ans, elle a sauvé des centaines de personnes et a souvent risqué sa vie pour défendre ses valeurs, en Algérie notamment. Le 27 mai 2015, elle entre au Panthéon.
    Des proches de Germaine Tillion ont apporté leur témoignage à Jeanne Teisson afin qu'elle fasse revivre cette grande dame.
    Comme une flamme qui jamais ne s'éteint, la pensée de Germaine Tillion éclaire notre présent.

  • " Il fait attention à la marche, en entrant. Il frôle le velours râpeux des sièges. Le paradis est au troisième rang à partir du fond, septième fauteuil. Elle y est. Voici son parfum d'abord, puis sa façon de répondre à son bonjour, joyeusement mais avec, au fond, cette tension secrète qui l'émeut. " Marine et Mathieu, deux passionnés de films anciens, se rencontrent régulièrement au cinéma Lux. Ils tombent amoureux l'un de l'autre. Banal? Pas vraiment, car ils ont chacun un secret qu'ils cherchent à cacher...

    Ce livre a reçu le Prix sorcières (1999), le Prix de l'Eté du livre de Metz, le Prix Entre guillemets de Chateaubriand.

  • La valise oubliée

    Janine Teisson

    La maman de Johan l'a inscrit à un cours de théâtre. Tous les mercredis, il est clown dans la famille Cornichon. Mais Johan se sent mal à l'aise dans ce rôle et, alors que le petite troupe doit se produire dans un hôpital, il oublie volontairement sa valise d'accessoires...

  • En se rendant à la librairie «L'ogre bouquiniste», mademoiselle Rosalie et ses dix élèves ne se doutaient pas que l'après-midi serait si mouvementé...

  • Les rois de l'horizon

    Janine Teisson

    • Syros
    • 9 June 2011

    Meriem a quatre ans lorsque sa famille est massacrée par l'armée coloniale française. Sauvée par un nomade, elle va suivre Abd el-Kader, chef légendaire...

  • Ce texte se lit comme un poème, comme une chanson. C'est la mère qui parle certes mais il s'agit bien d'un duo car Elle, toujours présente, fait un bruit formidable !
    Ce texte montre des parents aux abois, qui « craquent » et n'en finissent pas de chercher désespérément une solution ou du moins une piste pour échapper au malheur : retourner en Afrique par exemple, où Elle a eu une enfance heureuse, du moins en apparence.
    Le plus remarquable réside sans doute dans la sincérité, l'authenticité et la mise à nu de cette mère souffrante. Elle peut dire sa violence et son désespoir avec une remarquable pudeur, sans la moindre exhibition. [...] Ce poème est aussi une clinique de l'anorexie qui semble avoir glissé d'une génération à l'autre. Tout y passe au fil des pages : l'obsession de la nourriture, les ingrédients, les calories, les grammes, les rituels alimentaires, la maîtrise tandis que la mère s'essaie et s'épuise à tenter de trouver une porte de sortie : laisser exploser sa colère, s'opposer, simuler l'indifférence, lâcher prise, renoncer, abandonner. [...]...

    Ce récit est aussi un message d'espoir pour des parents qui pourront retrouver certains points communs avec leur propre expérience personnelle ou familiale. Puisse ce témoignage leur venir en aide !

    Dr Annick Poquet-Issad Psychiatre

  • Vingt courtes nouvelles qui confrontent les personnages à leurs démons ? à moins que ce ne soient à leurs anges intérieurs dont le poids contraste avec l'air extérieur. Ici l'être profond se transforme, s'exprime ou crie. Un sourire deviendra salvateur, une coupe de cheveux propulsera Mathilde dans son passé : des mains interdites qui caressent ses cheveux, celles d'un Allemand. La peur de l'enfant laid entraînera l'avortement à six mois de grossesse. Une naissance, devenue secret d'adulte, entraînera l'incompréhension des enfants et laissera des séquelles... Et ces séquelles, et cette violence, ils en ont tous, subies ou provoquées comme à Kouribga, l'adulte qui a un trou à la place de l'oeil gauche, comme ces enfants trop curieux et impatients de voir la femme la plus grosse du monde... Kadidja devant l'anéantissement des fourmis, cet homme qui s'acharne à tuer un chat, cette chenille avalée lors d'un repas professionnel, ce spectacle d'une marionnette, insoutenable. Tous ces êtres sont-ils manipulateurs ou manipulés comme cette pauvre marionnette ?
    N'auraient-ils pas avalés eux aussi une chenille de fiel pour être aimés ? Des personnages attachants enfermés entre libre arbitre et jugement des autres - voire jugement dernier. Les fées dans la dernières nouvelles nous avertissent : "Tu te méfieras du MOI car il n'est pas fiable et tu le détesteras car le MOI est haïssable [...] tu le transformeras, tu le repeindras aux couleurs qui plairont aux autres.
    [...] Et si hélas, les fées s'étaient un peu trop penchées sur notre berceau ?

  • Depuis qu'une autoroute a été construite à proximité, la maison du vieux Paulou est invendable. Paulou a l'idée de la faire visiter à une famille de sourds, qui tombe aussitôt sous le charme de la jolie demeure camarguaise. Peu à peu, le vieil homme s'attache à ceux qu'au village on désigne comme "ces gens-là"...

    Un siècle plus tôt, Jean Peyre, un jeune sourd, écrit à ses parents pour leur raconter sa vie dans l'institut où il a été placé. Élève brillant, il voit pourtant son avenir menacé. L'État encourage les "oralistes" à éliminer la langue des signes, qui est pour les sourds l'unique moyen de communiquer et de s'instruire...

  • Les pages de ce recueil forment un seul poème incandescent. Une nuit, la maison de Janine Teisson a brûlé. Elle venait de se donner enfin le droit d'écrire, d'exprimer sa créativité jaillissante. Au-delà des objets, des tapis, des robes et des photos de famille, ce sont ses écrits, ses histoires, ses personnages partis en fumée qui la hantent. Son écriture, tel le phénix, renaîtra-t-elle des cendres ? Le recueil est illustré avec les compositions graphiques de Marion Béclu.

  • Ce soir, la cité des Capucines ressemble à Chicago. Un bébé a été enlevé ! Pourquoi les chiens du quartier ont-ils été empoisonnés ? Pourquoi Yannick a-t-il été embarqué par la police ? Peut-on croire aux visions de la grand-mère de Mérièm ? Que se passe-t-il dans le camion de pizza ? Quel lien y a-t-il entre le bébé kidnappé et les usines chimiques SOTIXA ? Où est passé Perlin le clochard ami de Pinpin ? Pourquoi les pizzas sont-elles si mauvaises ? Hélèna, Mérièm, Idir, Samuel et Frida vont mener l'enquête jusqu'à se mettre vraiment en danger...

  • Pour son maître, Loulou n'est pas un chat normal : il déteste chasser les souris ! Eh bien, puisque c'est comme ça, le prince Duracuir l'envoie au cachot. Heureusement, il y rencontre Lili la souris qui trouvera la ruse pour le sortir d'affaire. Une atmosphère médiévale pour l'amitié improbable d'un chat et d'une souris.

  • Sarah Bernhardt, Agatha Christie, Colette, Marie Curie, Aliénor d'Aquitaine, Simone de Beauvoir, Diane de Poitiers, Françoise Giroud, Edith Piaf...

    Qu'elles se soient vouées à lui, perdues pour lui, appuyées sur lui, ou qu'elles aient profité de lui, ou qu'elles aient vécu paisiblement à ses côtés, reine, écrivaines, femme d'affaire, artistes, chercheuse, résistante, professeure, les vingt et une femmes dont l'histoire est ici contée ont un point commun : toutes ont aimé un ou plusieurs hommes jeunes, ou très jeunes, et ils les ont passionnément aimées.

  • Le hasard et le danger précipitent Patricia la fugueuse, en rupture de tout, chez Hortense, une très vieille dame, qui a mené sa vie avec audace, humour et passion. Elles vont s'apprivoiser et s'aimer.
    La vieille dame, entourée d'amis plus originaux les uns que les autres, et la jeune louve solitaire, se lancent ensemble dans une aventure à rebondissements au cours de laquelle Hortense lègue à Patricia son amour du Burkina et son inaltérable confiance en la vie.
    Quant à la salle de bain, vous découvrirez, en lisant ce livre, quel rôle elle joue.

    Sur commande
  • Elle a 15 ans et pèse quarante kilos. Elle est anorexique. Sa mère a tenu le journal de cette descente aux enfers en consignant chaque étape de la maladie qui a duré dix longues années.

  • Lorsque dans la nuit, une créature montée sur escarpins, les lèvres écarlates, jaillit laissant derrière elle une vie une vie terne et routinière, comment s'étonner qu'autour d'elle les hommes tombent, assommés ?
    Mais qui est qui, au juste, dans cette histoire abracadabrante ? Fine Rossignol est-elle en danger ? Est-elle la femme d'un assassin ?
    Par quel être inclassable la belle Camille, médusée, est-elle séduite ?
    Tout au long de ce récit tendre, loufoque et sanglant, les catastrophes convergent, de Paris au coeur de l'Afrique, sur l'inénarrable F. Rossignol, qui, dans sa naïveté, cherchant le calme, récoltera la tempête, l'aventure, et l'amour.

  • Orléans 1941. Hans rencontre Marguerite. Ils s'aiment profondément dans le cataclysme de la seconde guerre mondiale, mais la dernière lettre que son amante a envoyée à Hans après la Libération n'aura jamais de réponse.
    Qu'est devenu Hans ?
    Soixante ans plus tard, alors que la mémoire de Marguerite est en ruine, sa petite fille Romane ouvre l'enquête.

    Le douzième corps est surtout un roman sur la mémoire.

    Sur commande
  • Dans NON ! il n'y a qu'une seule voix : celle d'une jeune fille de dix-sept ans. Internée dans un hôpital psychiatrique. Engluée dans des engagements qu'elle croit ne pas pouvoir rompre, elle est devenue ano-rexique. Incapable de dire NON ! Elle est emprisonnée dans le silence.

    Dans un long monologue interrompu parfois par la mère ou l'interne, la jeune fille prend conscience de ce qui l'a amenée là. Réussira-t-elle à faire basculer sa vie du bon côté ? On peut l'espérer.

    Sur commande
  • Né d'un père français et d'une mère polynésienne qu'il n'a jamais connue, Touaramavit en Polynésie jusqu'à l'âge de neuf ans, élevé par sa grand-mère. Quand il rejoint son père en France, rien n'est facile : dans ce pays de grisaille, personne ne semble comprendre sa nostalgie pour son lagon bleu, ses poissons multicolores et sa grand-mère... sauf Véronique, la femme de son père, et Alexandre, qui a grandi en Algérie. Et puis, ce Noël-là, la joie est immense : Touaramaa reçu un aller-retour Paris-Rangiroapour les vacances !

  • Il a pris pour femme une veuve algérienne de treize ans. Ma mère n'a jamais semblé s'interroger à ce sujet. Une femme de treize ans?! Elle m'a toujours dit que cet homme n'avait jamais renié ses choix. L'amour, la religion musulmane, l'Algérie. Contre tous. Ils ont eu une fille. Malheureuse, semble-t-il. Enfin, c'est ce que dit ma mère. Française, Algérienne, Africaine, ma mère est ce mélange. Voilà d'où lui viennent ses yeux violets et ses cheveux drus.

    Trois époques, de la colonisation aux années 90.
    Trois femmes, Djeyhmouna, Monique et Claudia.
    La petite paysanne soustraite à un sort terrible par Ismaël - personnage librement inspiré de la vie de Thomas Ismaël Urbain , la militante pour l'indépendance, et celle qui part sur les traces de sa famille algérienne.?

    Un parcours magnifiquement restitué, où tous les chemins mènent ou ramènent à l'Algérie, lieu de tant de questionnements et de douleurs.
    Une écriture sobre et percutante au service d'un récit à la fois captivant et poignant qui nous emporte au-delà des images convenues.

    Sur commande
  • Helena, Idir, Frida, Mériem et Samuel dits "Les Rebelles", sont invités dans la propriété Goodfellow dans le Périgord pour les vacances. À peine arrivés, ils découvrent que la collection de bagues de la duchesse de Poussac a disparu de même que sa chatte Kitty. C'est alors que l'on retrouve des bijoux dans le foie gras de la ferme bio qui appartient au domaine.

    Dans cette suite de Pesticides, pizzas et petit bébé des thèmes aussi variés que l'écologie, l'amour, le féminisme ou encore la religion sont abordés.

  • Dans le monde obscur d'Icibas, sous la terre, des êtres qui ne portent pas le nom d'hommes, recyclent les ordures qui descendent d'Enhaut. Pâles et presque chauves, ils travaillent le verre, le papier, les matières organiques qui sont pour eux des dons de la " Parfaite créature ". Ils ignorent qu'à la surface, dans la lumière et le luxe, vivent d'autres humains.
    Parmi les habitants d'Icibas, un jeune garçon, Niels, n'est pas comme les autres. Aidé par Chami, fille de Bia, la guérisseuse, il va sauver Rached, un homme tombé d'Enhaut. Ce dernier leur dévoile l'existence du monde d'Enhaut et devient leur professeur : il leur apprend à lire et à écrire. Grâce à cette éducation, les enfants d'Icibas se préparent à remonter à la surface. Mais il leur faudra lutter contre les terribles gardiens de l'ordre d'Icibas et contre les Bénisseurs, une secte intégriste. Aidés de leurs amis, ils parviendront à quitter Icibas pour enfin découvrir Enhaut, une nature inconnue. Un long chemin semé d'embûches s'ouvre pour Niels et ses compagnons qui cherchent à convaincre les habitants d'Icibas de remonter à la surface...

  • Qui est la personne assassinée dans le bain à bulles à l'institut de thalassothérapie de la Grande Motte ?
    Madame Merle a deux noms. Est-elle une tranquille écrivaine pour la jeunesse ou une meurtrière ?
    Le plombier est-il un tueur en série ? Un terroriste ? Un enfant perdu ?
    Une muette peut-elle témoigner ?
    Peut-on pardonner le massacre de son enfant ?
    Et celui de son enfance ?
    Combien y a-t-il d'assassins ? Et de meurtres ?
    Qui va gagner la coupe du monde de foot ?
    Toutes ces questions trouvent leurs réponses dans ce roman foisonnant où les personnages et les mobiles des crimes s'entrecroisent, où le passé meurtrier sème la mort mais aussi l'espoir d'une autre vie pour les survivants.

    Sur commande
empty