• Sanguines

    James Barnaby

    Macabre découverte de la PJ dans la cour du Palais-Royal, sur l'une des colonnes de Buren : le buste embaumé d'un corps humain représentant la déesse Athéna. Eleni Kokino, élève-officier de police en stage à Police-secours, s'invite sur la scène de crime et reconnaît immédiatement la victime. Il s'agit d'une des membres du groupe de paroles qu'elle fréquente, destiné aux femmes abusées. Elle ne connaît que son prénom : Peggy. Outre cette coïncidence, elle se sent visée par l'inspiration hellénique de la mise en scène. D'origine grecque par son père, la jeune femme a longtemps été guide touristique à Athènes, jusqu'à ce qu'un drame la pousse quelques années plus tôt à changer de carrière et à rentrer en France.
    Le lendemain, une autre femme du groupe de paroles est retrouvée morte dans le jardin du Luxembourg, au pied de la statue d'Artémis, embaumée elle aussi. Eleni sent l'étau se resserrer autour d'elle et prend peur. Si elle ne veut pas être la prochaine sur la liste, elle n'a qu'une seule issue : traquer l'artiste pervers qui transforme les femmes en statues de chair.

  • À Londres, un père de famille se suicide après avoir abattu sa femme et leurs deux filles. En Écosse, un soir d'orage, deux jeunes enfants disparaissent dans la nuit. Le point commun de ces deux affaires : Angelica, jeune fille au pair américaine, qui rêvait simplement de visiter l'Europe. Terrible coïncidence ou sombre machination ?

  • à fleur de peau

    James Barnaby

    • De boree
    • 18 October 2018

    - Un thriller d'une grande efficacité, un suspense haletant à mesure que Jane retrouve la mémoire.
    - Un décor et une atmosphère très US : grands lacs du Nord, campus universitaire, métropole américaine (Chicago).
    - Thématiques inspirées de faits réels : l'hyp- nose, pratique utilisée par la CIA à partir des an- nées 1950 dans le cadre de son programme MK-Ultra à des fins d'endoctrinement.
    - Une transposition originale des méthodes de lavage de cerveau : le pouvoir hypnotique des dessins animés de Walt Disney.
    - Des personnages charismatiques, en particu- lier Sleuth, un agent du FBI rebelle et marginal, et Jane, à la fois fragile et lucide.
    - Le soutien du livre par le site Les Petits Mots des Libraires et les blogs de polars.

    Brillante étudiante à l'Université du Wisconsin à Madison, Jane souffre de « fugues temporelles » depuis ses 11 ans, année où elle a été enlevée, dans des circonstances mystérieuses qui n'ont jamais été élucidées. En vacances dans le chalet familial au bord du lac Mendota, la jeune fille est seule avec son beau-père Richard, sa mère ayant dû se rendre en urgence à Chicago pour son travail. En pleine nuit, elle se réveille les mains ensanglantées, un couteau à ses pieds. Elle n'est plus dans sa chambre mais dans celle de ses parents. Richard gît à ses côtés, égorgé...
    Arrêtée, Jane est déférée devant la Cour criminelle. Elle le sait, elle a tout de la coupable idéale. Pour le procureur du comté et la police de Madison, l'affaire est claire : Jane a commis ce crime odieux dans une crise de folie. Ce n'est pourtant pas l'avis de Joseph Sleuth, l'agent local du FBI, qui penche plutôt pour un assassinat politique maquillé en crime de famille. Écologiste militant, Richard, en campagne électorale pour le poste de sénateur, avait en effet de nombreux ennemis à la Bourse des valeurs agricoles de Chicago, lobby puissant et influent, où le père de Jane est courtier... Libérée sous caution et placée en observation dans un hôpital psychiatrique sur décision du juge, Jane est prise en charge par un spécialiste de l'hypnose. Au fil des séances qui la replongent dans son passé, elle retrouve la mémoire. L'étau se resserre...

  • À fleur de peau

    James Barnaby

    Depuis qu'elle a été enlevée dans des circonstances mystérieuses à 11 ans, Jane souffre de fugues temporelles. Etudiante, elle passe ses vacances dans le chalet familial sur le lac Mendota avec Richard, son beau-père. Une nuit, elle se réveille les mains ensanglantées auprès du corps égorgé de ce dernier. La jeune femme est arrêtée mais Joseph Sleuth, agent du FBI, doute de sa culpabilité.

  • Sanguines

    James Barnaby

    Quand la mort se déguise en oeuvre d'art... Le buste d'une femme embaumée est découvert au Palais-Royal, représentant la déesse Athéna. Cette mise en scène macabre viserait-elle l'élève-officier de police Eleni Kokino ? Car la Grèce antique a, pour celle qui fut guide touristique à Athènes, une résonnance particulière. Et ça, seul l'homme qui a brisé sa vie le sait parfaitement.

    Macabre découverte de la PJ dans la cour du Palais-Royal, sur l'une des colonnes de Buren : le buste embaumé d'un corps humain représentant la déesse Athéna. Eleni Kokino, élève-officier de police en stage à Police-secours, s'invite sur la scène de crime et reconnaît immédiatement la victime. Il s'agit d'une des membres du groupe de paroles qu'elle fréquente, destiné aux femmes abusées. Elle ne connaît que son prénom : Peggy. Outre cette coïncidence, elle se sent visée par l'inspiration hellénique de la mise en scène. D'origine grecque par son père, la jeune femme a longtemps été guide touristique à Athènes, jusqu'à ce qu'un drame la pousse quelques années plus tôt à changer de carrière et à rentrer en France.
    Le lendemain, une autre femme du groupe de paroles est retrouvée morte dans le jardin du Luxembourg, au pied de la statue d'Artémis, embaumée elle aussi. Eleni sent l'étau se resserrer autour d'elle et prend peur. Si elle ne veut pas être la prochaine sur la liste, elle n'a qu'une seule issue : traquer l'artiste pervers qui transforme les femmes en statues de chair.

empty