Littérature générale

  • Casimir Balureau, petit chef d'entreprise couvert de dettes, redoute l'arrivée d'un éventuel huissier pour le saisir. Mais quand ce dernier arrive à l'improviste, Casimir le confond avec un client et reconnaît en lui un ancien camarade de régiment!
    Notre pauvre Casimir ira alors réveler a son "vrai faux ami" qu'il a planqué dans sa cave pas mal d'objets de valeur... Un comble!

  • Ne dit-on pas qu'une nouvelle, bonne ou mauvaise, n'arrive jamais seule ? Pourtant, cette journée commençait comme à l'accoutumée, sous les meilleurs hospices, pour ce bon vieux Jeannot, paysan pantouflard et attaché à son petit déjeuner aux aurores tardives. Mais l'arrivée d'une lettre suffira à perturber cette tranquillité si chère à toute la famille. Notamment, la fille unique répondant au doux nom de Bernadette, bizarrement enceinte, qui, prise de fringales à répétition, en arrive à dévorer le pain rassis du chien ; et la Germaine, sa femme, perdant la boule à tout bout de champ, qui se promène curieusement avec une corde sans rien au bout ! Voilà bien de quoi déjà agacer notre cher Jeannot sauf que la lettre en question renferme également son lot de surprises, une bien curieuse, voire fâcheuse nouvelle même : en effet, une ligne TGV doit traverser la propriété familiale tout juste à l'emplacement de la grange ! Alors là, c'est la fin des haricots. et le début d'innombrables fous rires dans la salle !

  • C'est complet

    Jérôme Dubois

    "Au vieux plumard", petit hôtel miteux, acceuille le couple Labranche, tombé en panne d'essence. Ce qu'ils ne savent pas, c'est que leur chambre est aussi occupée par le couple Delafeuille! Qui plus est , Mme Delafeuille aurait quitté prématurément la société de M Labranche, après avoir refusé ses avances...
    Un chassé-croisé parfaitement orchestré et tout simplement irrésistible!

  • Quoi de pire que rentrer de voyage et découvrir que sa maison a complètement été vidée ! Peut-être par la bonne à tout faire, bonne à rien faire et surtout bonne à tout voir, qui a un sérieux problème d'ordre sentimental avec Monsieur ? Monsieur qui, lui, a un sérieux problème également mais plutôt d'ordre intestinal ! Ou par la maîtresse de Monsieur qui, elle, a une. sérieuse phobie du public ?! Votre public, lui, qui dans un premier temps assiste, circonspect et sans le savoir, à une répétition laborieuse de la pièce qui va être jouée juste après. Mais rien ne va se passer comme prévu ! À la surprise générale et surtout du public, le metteur en scène, qui était dans la salle, décide à la dernière minute de redistribuer les rôles ! Réquisitionnant même la femme de ménage du plateau, pas commode du tout, pour jouer le rôle de la soubrette ! Sauf que cette dernière ne connaît pas le texte, n'a aucun talent et n'a jamais vu une pièce de théâtre de sa vie ! À pleurer de rire !

  • Quand trois copines s'aperçoivent qu'elles sortent avec le même homme, c'est toute la gente masculine qui est prise à partie !. Une comédie efficace, facile à monter, sans décor et surtout sans pitié pour ces messieurs! Mesdames, à vous d'jouer!

  • 6f.-4h (ou 5f.-5h.) ; décor : un intérieur de campagne vieillot ; durée : 1 h 40 Champcrotteux est une petite bourgade où il fait bon vivre... Ou plutôt, où il faisait bon vivre ! En effet, depuis peu, une boîte de strip-tease, Le Club des poulettes, est venue s'implanter dans le village ! Ce qui n'est pas pour déplaire aux hommes du village qui y passent tous leurs week-ends ! Remontées contre ceux-ci, les femmes décident de passer à l'offensive et de frapper fort en laissant leurs maris complètement livrés à eux-mêmes! Sauf que ces derniers sont absolument incapables de se débrouiller tout seuls et finiront même par manger des tartines de cassoulet froid sur des biscottes !

  • Pour la réalisation des transistors FDSOI 22 nm et 3D FinFET 10 nm, la gravure de couches ultraminces de quelques nanomètres d'épaisseur doit être réalisée sans endommagement de la couche sous-jacente et n'est plus envisageable avec les procédés reposant sur les plasmas continus à haute densité. Une nouvelle technologie de gravure est étudiée dans cette thèse : elle consiste à modifier la surface d'un matériau sous l'action d'un plasma et à retirer par voie chimique le matériau modifié, sélectivement par rapport au matériau non modifié. Nous nous focalisons ici sur la compréhension de la modification du matériau SiN induite par les plasmas de H2 et He, suivie d'une gravure chimique réalisée en solution de HF. Tout d'abord, un dépôt de conditionnement est développé pour prévenir la dégradation des parois et assurer la reproductibilité du procédé. Des diagnostics en plasmas de H2 et He sont ensuite réalisés pour déterminer la nature des ions, leurs flux et leurs énergies. Enfin la modification du SiN est caractérisée par différentes techniques d'analyse de surface (FTIR, SIMS, TEM).

    Sur commande
  • Les textes de ce recueil ont été écrits pour certains à plus de dix ans d'intervalle, d'autres sont nés la même journée, principalement dans les transports en commun, parfois dans des lieux moins communs, mais au fond connus de tous. Certains sont quasi des descriptions littérales de moments vécus, d'autres laissent plus de place à l'imagination. Tous exigent une interprétation. Et figurent, mis bout à bout, un journal poétique. Bien sûr, d'innombrables et d'inénarrables moments n'apparaissent pas ici, ou seulement entre les lignes. Il n'y a pas de dates, pas d'ordre chronologique, car même le temps ne peut estimer ni conjurer le temps de vivre par le détour de l'autre.

    Sur commande
  • Dans le quartier pour femmes d'une prison, un atelier théâtre se met en place. C'est une première pour presque tout le monde. Le directeur innove. Le comédien n'est jamais entré dans une prison. Les détenues n'ont - mis à part l'une d'elles - jamais mis les pieds dans un théâtre, ni, si ce n'est dans le cadre scolaire, lu une pièce. Cette détenue, solitaire et silencieuse avant que ne débute l'atelier, décide de prendre la parole pour bouleverser le projet prévu par l'intervenant. Cette pièce a été écrite dans le cadre d'un cours du département Théâtre de l'Université Paris 8 Saint-Denis qui vise à sensibiliser les étudiants aux actions hors du réseau de diffusion de l'art. Cette année-là nous avons travaillé en direction du secteur pénitentiaire, avec des étudiants en deuxième année de Licence Théâtre et une correspondance avec deux personnes détenues qui ont apporté leur regard et contribué à l'écriture en cours. La pièce a été jouée au Studio-Théâtre de Stains dans le cadre du festival «Jeune Théâtre». À la suite du texte, nous avons joint une série d'exercices qui ont été menés avant et pendant l'écriture de la pièce.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Pas facile d'imaginer une soirée tranquille quand votre femme vous annonce que bientôt vous allez être trois à vivre sous le même toit et que vous vous méprenez en croyant qu'elle est enceinte alors qu'il s'agit de votre belle-mère, complètement dépitée, qui vient s'installer quelques jours à la maison suite à l'annonce de son futur divorce ! Bon, admettons. Mais quand, par inadvertance, vous trouvez le moyen d'assommer et d'enfermer bêtement cette même belle-mère dans le dressing, alors là. Difficile maintenant de rester crédible et de dissimuler les faits devant des agents de police incrédules mais incapables, surtout quand votre voisine perturbée et perturbante n'a de cesse de vous importuner et de glousser comme une poule devant son coq ! Et alors que votre chère maman croit dur comme fer qu'elle va enfin être grand-mère, votre collaborateur, lui, a pris la très mauvaise initiative de débarquer mais juste quand il ne fallait pas ! Le pauvre homme, victime des événements et de la plume habile de l'auteur, se résignera donc à se travestir pour trouver une issue de secours certes improbable mais alors tellement drôle à cette sacrée bonne comédie, aux scènes épiques, aux dialogues savoureusement drôles et à la chute. monumentale !

empty