• Voici assurément un livre qui n'est pas comme les autres, puisqu'il a été rédigé pour être le guide des guides spirituels.
    Ce livre du maître n'a donc pas été écrit pour être répandu, ni donc pour être lu par ceux-là même qui pratiquent les exercices spirituels. il s'agit de manières de procéder requérant de l' " exercitant " le désir de chercher et de trouver dieu dans l'orientation de sa vie, c'est-à-dire le désir de vivre. cette traduction inédite de jean-claude guy a été réalisée sur le texte latin approuvé par le pape paul iii et imprimé en 1548, que saint ignace considérait comme immuable et définitif, après l'avoir élaboré, testé et mis au point pendant plus de vingt ans.
    Curieusement, cette version définitive n'avait pas paru en français depuis un siècle et demi.

  • Élaboré dès 1522, Ignace de Loyola, père fondateur des jésuites, travailla inlassablement jusqu'à sa mort à ce recueil de méditations. Conçues pour être à l'âme ce que les exercices physiques sont au corps, les «Exercices spirituels» puisent leurs origines lointaines dans la philosophie antique. Ils sont la porte d'accès pour se connaître soi-même, entrer dans le mystère de Dieu, et orienter sa vie. La force de ce modèle spirituel a été telle qu'au-delà du domaine proprement religieux il a contribué, spécialement en France, à imposer l'idée que la culture est avant tout culture de soi, et, de Montaigne à Georges Bataille, que la littérature ne vaut que comme expérience intérieure.

  • Récit du pèlerin

    Ignace De Loyola

    • Salvator
    • 28 February 2019

    Iñigo (Ignace) est issu d'une famille de chevaliers basques. Jusqu'en 1521, il vécut dans la société des Grands d'Espagne, menant la vie de cour des nobles de son temps. En 1521, blessé par un boulet de canon, Ignace est contraint à plusieurs mois de convalescence. C'est l'heure de Dieu. Il fondera la Compagnie de Jésus. Plus tard, entre 1553 et 1556, répondant à la demande de ses compagnons qui souhaitaient garder son testament spirituel, Ignace de Loyola raconta sa vie à Luis Gonçalves da Cámara : le Récit du pèlerin constitue cette autobiographie.

  • Cet ouvrage présente les principaux écrits laissé par Ignace de Loyola, fondateur de la Compagnie de Jésus : Exercices Spirituels, Textes fondateurs de la Compagnie de Jésus, Journal Spirituel, Constitutions de la Compagnie de Jésus, Lettres et instructions, Récit autobiographique.
    La personnalité d'Ignace apparaît tout au long de ses écrits comme faite de contrastes dont l'unité ne se réalise que grâce à l'équilibre de l'action. Rigueur de la raison et goût des "grandes choses" ; fermeté et tendresse ; "détermination aussi fixe et immuable qu'un clou vigoureusement planté" et souplesse extrême devant les situations et les personnes; regard toujours porté vers le plus universel et passion quasi scrupuleuse pour le détail apparemment infime...
    Ce livre s'est imposé comme la référence pour qui s'intéresse à Ignace de Loyola.

  • Neuf mois avant de mourir, saint Ignace achevait le récit de son existence que transcrivait aussitôt celui qu'il avait choisi pour recueillir ses paroles, le Père Louis Gonçalves da Camara. Une nouvelle édition en était nécessaire pour restituer plus fidèlement la rudesse du style oral et pour faire apparaître plus clairement quelle fut la véritable intention de son auteur. Car, dans un récit où alternent les expériences mystiques et les aventures rocambolesques d'un perpétuel vagabond, " le pèlerin " (comme il se nomme) entend montrer comment, d'un bout à l'autre, Dieu l'a conduit sur ces étranges chemins ; de conversion en conversion, c'est Dieu qui a fait du caballero, rêvant de reproduire les exploits des saints, le fondateur de la Compagnie de Jésus au service de l'Eglise. Il répond ainsi à la demande réitérée de ses compagnons les plus proches : livrer à ses fils le testament de sa vie. Ce récit n'est pas une autobiographie ni un " saint Ignace par lui-même "... Au même titre que les Exercices spirituels et les Constitutions de la Compagnie de Jésus, le Récit d'Ignace est proprement un acte fondateur.

  • Iñigo (Ignace) est issu d'une famille de chevaliers basques.
    Jusqu'en 1521, il vécut dans la société des Grands d'Espagne, menant la vie de cour des nobles de son temps. En 1521, blessé par un boulet de canon, Ignace est contraint à plusieurs mois de convalescence. C'est l'heure de Dieu. II fondera la Compagnie de Jésus. Plus tard, entre 1553 et 1556, répondant à la demande de ses compagnons qui souhaitaient garder son testament spirituel, Ignace de Loyola raconta sa vie à Luis Gonçalves da Cámara le Récit du pèlerin constitue cette autobiographie.

  • Né en 1491 prés de la ville d'Azpeitia, au Pays basque espagnol, ordonné prêtre à Venise en 1537, fondateur de la Compagnie de jésus, Ignace de Loyola est mort en 1556.
    Parmi la masse d'écrits qu'il a laissée, émergent deux textes fondamentaux, que nous avons réunis ici sous une présentation commode et accessible : les Exercices spirituels et l'autobiographie - appelée Testament ou encore Récit du pèlerin. Ces deux textes, et principalement les Exercices, ont exercé au cours des sièclesune influence décisive dans la chrétienté, influence qui déborde largement le cadre de la Compagnie.
    Ils furent constamment réédités et traduits dans toutes les langues européennes. On les trouvera ici dans les remarquables traductions de Pierre Jennesseaux S. J. et Eugène Thibaut S. J. Les Exercices spirituels sont ici précédés du Testament, appelé parfois Récit du pèlerin ou encore Autobiographie, texte qu'Ignace de Loyola dicta, peu avant sa mort, au père Louis Gonzalès de Camara.

  • Retraite d'après les Exercices spirituels de saint Ignace / par J. B. A. Boucher,... http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k74009g

    Sur commande
  • Les exercices spirituels de S. Ignace de Loyola ... Traduits du latin en françois, par un Père de la mesme Compagnie http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5679765x

    Sur commande
  • Bien souvent on ne connaît un personnage illustre que par des témoignages extérieurs ou par les images simplifiées qu'engendrent sa renommée.
    Et il est peu de saints qui aient consenti à témoigner sur eux-mêmes. Ces rares témoignages sont d'autant plus précieux. L'Autobiographie, dictée par saint Ignace à son secrétaire vers la fin de sa vie, révèle ainsi les péripéties dramatiques que cet homme a connues pour répondre à sa vocation, et comment, à travers des aventures qui nous paraissent aujourd'hui d'un extraordinaire pittoresque, il se laissait guider.
    Raconté par lui-même, ce Général autoritaire n'est plus qu'un ascète aux renouements incroyables, un pèlerin sans ressources qui affronte, l'âme ingénue, les pires dangers, un apôtre harcelé par des clercs incompréhensifs, un homme de Dieu, enfin, animé toujours d'un seul souci : la plus grande gloire de son Créateur et Seigneur. Une première traduction française de l'Autobiographie avait été réalisée en 1922 sous le titre le Récit du pèlerin.
    La traduction offerte ici est celle, désormais classique, que publia Alain Guillermou en 1962.

  • Le récit de pèlerin

    Ignace De Loyola

    • Salvator
    • 1 December 2006
    Sur commande
  • Retraite d'après les Exercices spirituels de saint Ignace / par J. B. A. Boucher,...
    Date de l'édition originale : 1807 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
empty