Point Image

  • En 1953, les jeunes de l'époque avaient fait connaissance, chez leur libraire habituel, avec une nouvelle collection pour la jeunesse : les Marabout-Junior de l'éditeur Gérard & C° de Verviers.
    Avec une couverture attirante, des illustrations choisies et un dossier d'information " Marabout Chercheur ", ces petits livres se distinguaient par leur qualité et sortaient de l'ordinaire de l'époque. Un nouveau héros apparut pour la première fois dans une aventure intitulée : " la vallée infernale " : Bob Morane. Pour les illustrations intérieures, l'éditeur avait fait appel à un jeune dessinateur italien qui avait déjà participé à Milan aux dessins de "La Rose de Bagdad", dessin animé aussi connu que ceux de Disney en Italie : Dino Attanasio.
    De cette première collaboration à l'aventure "Les Sosies de l'Ombre Jaune" en 1961 plus de 200 dessins illustreront les diverses aventures de Bob Morane. La collaboration Henri Vernes/Dino Attanasio se concrétisa encore lorsque l'hebdomadaire "Femmes d'Aujourd'hui" fait paraître le 25 mai 1959 la première planche de "L'Oiseau de Feu". Aujourd'hui encore de nombreux lecteurs restent attachés à cette période historique.
    Mais tous ne possèdent pas l'ensemble des anciens Marabout Junior. Aussi, ils retrouveront avec plaisirs les dessins de Dino Attanasio qui constituent une véritable archive ! (S. Algoet)

  • Dés son apparition en librairie, la collection Marabout-Junior devint la favorite des écoliers en retard de lectures.
    C'était en 1953. Il fallait voir les cancres et les tire-au-flancs suer le martyre, parce qu'à l'approche du mois de juin, ils devaient présenter au moins dix résumés de romans lus au long de l'année scolaire. Pour les briques de Dumas, Hugo et Gautier, le cinéma et les feuilletons radiophoniques permettaient d'assurer, vaille que vaille, quelques élucubrations, dans lesquelles les distraits remplaçaient Edmond Dantes par Jean Marais et Esmeralda par Gina Lollobrigida.
    Restaient les six autres " fiches de lecture "... C'est là qu'intervenaient les Marabout Junior. Les biographies de Mermoz et de héros de la guerre, encore proche, servaient d'alibi à glisser un ou deux Bob Morane. Comment expliquer à nos profs que c'étaient là les seuls bouquins que nous avions réellement dévorés ? Les illustrations de Dino Attanasio invitaient à la lecture, elles invitent aujourd'hui à la nostalgie.
    Attanasio a fait vivre Bob Morane et son monde. A peine le volume acheté, nous nous précipitions sur les dessins pleine page, et nous savions en un clin d'oeil que le commandant était en grande forme et qu'il rencontrerait toutes les peines du monde à venir à bout de ses ennemis. Le texte d'Henri Vernes complétait la magie. Les dessins d'Attanasio, c'était notre home cinéma d'alors, nos parents et les surveillants de collège ignoraient l'usage des lampes de poche qui permettaient de lire sous les couvertures.
    Nous ne savions pas notre chance de partir à la découverte de continents lointains par la grâce de ces images, à la composition accrocheuse, où l'équilibre des blancs et des noirs signifiait, tantôt " danger ", tantôt " mystère ", ou " suspense ". Près d'un demi-siècle plus tard, l'invitation au rêve est intacte et Dino Attanasio en reste l'enchanteur. Ce deuxième volume vous montrera à suffisance que nous n'exagérons pas ! (Alain De Kuyssche)

    Sur commande
empty