• Longtemps, j'ai cherché une petite lumière. Le chant m'en a heureusement ouvert les portes. Le haïku, petit poème à la ligne verticale dont j'ai allongé la métrique, peint la vie, ses errances, son or, ses lunes noires et parfois la tant espérée présence divine. Madame Butterfly chante l'amour, écoutez plutôt... : « One good day, Tu apparaîtras sur ton esquif de buis, calme, limpide, exhaleras l'amour lilas, la nuit. One Good day, libre de mes nuits agitées, de sombres desseins, je sombrerai dans la douceur du moment serein. One good day, je nagerai libre, vers toi mon amour éternel. Le ciel d'orage accouchera d'un azur plein de miel. One good day, nous laisserons le passé et ses étraves aux étoiles, loin des moissons amères, nous goûterons aux liqueurs subtiles. One good day, je ne ferai rien, l'émotion sera un souffle de soie, un souffle divin traversera un apaisement, de moi et de toi. »

  • Haïkus à la française

    Hanna Rees

    Hanna Rees est avocate. Quand elle s'exprime, c'est souvent au nom des autres, au nom de la défense de leurs droits, principalement quand ils sont incarcérés ou en situation de précarité physique ou mentale. L'intensité de ce temps consacré à l'autre l'a conduite à exprimer ses émotions en peinture, en chant et plus récemment, en poésie. Prise par un emploi du temps surchargé, elle a opté pour l'enregistrement de ces instants de quiétude poétique sur son IPhone. Sont nés alors de jolis tableaux miniatures dédiés à la nature, à la spiritualité, à l'amour, dans la tradition des haïkus. Ces Haïkus à la française sont animés par une musique à la fois intérieure et lyrique.

empty