• Les Éditions Contrechamps publient le troisième et dernier volume des écrits du compositeur d'origine hongroise György Ligeti (1923-2006), l'une des personnalités les plus marquantes de la musique de l'après-guerre.
    Après un volume composé par Ligeti lui-même, regroupant neuf essais qui étaient pour lui représentatifs de ses réflexions sur la musique, puis un volume consacré aux textes autobiographiques et aux commentaires sur ses oeuvres, ce dernier volume regroupe les textes plus théoriques et ceux qu'il a consacrés à d'autres compositeurs.
    Les trois volumes couvrent ainsi l'ensemble des textes du compositeur.
    Ce troisième volume comprend les premiers essais écrits en Hongrie avant 1956 et les textes liés à sa participation aux cours de Darmstadt, où sont posées les questions de la composition de timbres et de textures, de la musique électronique, de la spatialisation, des problèmes de l'enseignement et même d'une écriture moderne pour l'orgue. Plusieurs essais datant de sa première période sont consacrés à Bartók, alors que ceux liés à l'époque de Darmstadt sont centrés sur Webern. Ligeti réfléchit par ailleurs sur les techniques de collage chez Mahler et Ives, évoque Hindemith, Cehra, Cage, Vivier et la musique minimaliste américaine, rend hommage à Kurtág ainsi qu'à plusieurs personnalités telles qu'Adorno, Dahlhaus, Arom, Lutoslavski, Rosbaud, Ernest Bour.
    La plupart de ces textes furent à l'origine des conférences ou des émissions de radio. Si les tous premiers ont été rédigés en hongrois, la plus grande partie de ces écrits ont été rédigés en allemand (les textes hongrois ont par ailleurs fait l'objet d'une traduction en allemand sous la supervision de Ligeti lui-même). Ils adoptent tous un style direct et visent, avec sobriété et précision, à cerner des problématiques compositionnelles fondamentales. S'ils sont moins spéculatifs que ceux de Stockhausen, avec lequel Ligeti travailla après sa fuite de Hongrie, ils abordent les problèmes de la composition de façon originale. Sur la question du timbre, par exemple, Ligeti montre dans quelle mesure un changement de paradigme dans la pensée musicale est en jeu. Le compositeur manifeste une totale indépendance d'esprit dans ses approches, loin du dogmatisme qui régna dans les cercles d'avant-garde de l'époque, et il ne néglige jamais de replacer les problèmes contemporains dans la continuité de l'histoire.
    Ces textes sont essentiels pour comprendre non seulement la démarche du compositeur, mais aussi les enjeux de la musique de la seconde moitié du XXe siècle.
    Ils ont été traduits par Catherine Fourcassié, qui a non seulement traduit la quasitotalité des textes des deux volumes précédents, mais avait de plus travaillé sur le premier avec Ligeti lui-même.

  • Ce nouveau volume français des écrits de l'un des plus grands compositeurs des XXe et XXI e siècles complète les Neuf essais sur la musique publiés par Contrechamps du vivant du compositeur en 2001.
    Ce nouveau volume français concerne donc les essais de Ligeti sur sa vie et son oeuvre, avec de nombreux textes encore inédits en français. Quatre chapitres orientent successivement le lecteur vers des articles autobiographiques - par exemple "Souvenirs musicaux de mon enfance et de ma jeunesse" ou "Ma judaïté" -, des lettres et textes de circonstance faisant apparaître tantôt quelques expériences particulières, des épisodes de son existence, ses prises de position ou ses jugements face à certaines questions politiques et sociales ("Schott", "Lettre ouverte"), des textes plus ou moins développés et transversaux touchant sa musique ("Les effets de la musique électronique sur mon travail de composition", "Il se passe dans ma musique quelque chose de très aventurier", etc.), et enfin les nombreux textes de Ligeti sur ses oeuvres, avec pour certaines d'entre elles différents commentaires rédigés à divers moments de sa carrière. Ces chapitres correspondent au découpage du second volume de l'édition allemande, hormis certains textes que nous n'avons pas jugés indispensables parmi ceux consacrés aux oeuvres, surtout lorsqu'ils recoupaient en grande partie le contenu d'un ou de plusieurs autres essais. Certaines correspondances avec Ove Nordwall ont été rajoutées à propos de quelques oeuvres des années 1960.

  • Aventures orchestre

    György Ligeti

    • Peters
    • 1 January 2000
    Sur commande
  • Nouvelles aventures

    György Ligeti

    • Peters
    • 1 January 2000
    Sur commande
  • Lux aeterna

    György Ligeti

    • Peters
    • 1 January 2000
    Sur commande
  • Cello concerto orchestre

    György Ligeti

    • Peters
    • 1 January 2000
    Sur commande
  • Volumina orgue

    György Ligeti

    • Peters
    • 1 January 2000
    Sur commande
  • Requiem

    György Ligeti

    • Peters
    • 1 January 2000
    Sur commande
empty