• ses pas, tout naturellement, le conduisirent à l'endroit où eurydice était tombée, tuée par le serpent.
    la faille ne permettait pas le passage. cela n'entama pas sa détermination. il accorda la lyre et bientôt sa voix jaillit dans la nuit, comme de son coeur même, au bord de se briser.

  • À Camicos, en Sicile, un prêtre d'Apollon voit surgir du ciel un homme épuisé qui porte des ailes dans le dos. C'est Dédale, brillant ingénieur, qui lui raconte son histoire. Vivant en Crète avec son fils Icare, il a conçu pour le roi Minos un gigantesque Labyrinthe, dans lequel a été enfermé le terrible Minotaure. Mais lorsque Dédale aide le jeune Thésée à tuer le Minotaure, la colère de Minos est à son comble. C'est Dédale lui-même qui sera désormais prisonnier avec son fils Icare dans le Labyrinthe ! Seul un oiseau parviendrait à s'en évader...

  • Un jour de printemps, une louve recueille deux bébés abandonnés. Il s'agit des jumeaux Rémus et Romulus, les petits-fils de Numitor, dont le frère Amulius a usurpé le pouvoir. Devenus adultes, les jumeaux décident de créer leur propre ville. Mais les deux frères sont en désaccord, et Romulus en vient à tuer Rémus. Seul, il fonde la ville de Rome, et organise l'enlèvement des Sabines pour la peupler de femmes. C'est le début de guerres qui le mènent à partager le pouvoir qu'il a tant espéré...

  • La jeune Coré a été enlevée par Hadès. Pendant que sa mère Démeter erre à travers le monde à sa recherche, Perséphone découvre avec terreur, mais aussi fascination le royaume des morts, dont Hadès est le roi. Lorsque Démeter apprend qui retient sa fille prisonnière, sa colère est immense. Elle décide alors de se venger des dieux à travers les hommes.

  • Le soir de sa rentrée en sixième, Mélanie prend un stylo et se met à écrire à son père, parti depuis deux mois. Comme il n'est plus là, elle a décidé de TOUT lui raconter : la rentrée en sixième, les disputes avec sa mère, ses amies qui ne lui parlent plus et surtout, ce qui s'est passé avec Vincent, son amoureux. Enfin, il était son amoureux AVANT, parce que maintenant... tout est différent.

  • Ce récit est inspiré de la bataille de la Meuse, dernière bataille de 1914-1918.
    Un soldat meurt alors même que l'armistice vient d'être instauré. Au-delà de la mort absurde de ce soldat vue à travers le regard de son ami épargné, c'est aussi toute la difficulté du retour et de la réadaptation qui est évoquée, dans une France meurtrie au lendemain de la guerre.

  • Le jeu du dictionnaire n'est pas un jeu d'argent, et pourtant il enrichit tout le monde et à tous les coups on gagne.
    On y gagne en vocabulaire. on y gagne quelques parties de rigolade, comme quand ousmane explique que la palangrotte, c'est la femme des cavernes, ou quand j'écris que l'échauguette, c'est un petit moule à gaufrettes. mais quand ce jeu devient l'occasion de se traiter de tous les noms pour mes deux meilleurs copains, les deux nouveaux, les deux rivaux, ousmane, le boute-en-train et benjamin, le premier de la classe, rien ne va plus, j'ai l'impression d'y perdre.
    Heureusement qu'un grand d'au moins 16 ans va tous nous obliger à nous serrer les coudes, avec ses agressions pas seulement verbales ! alors, ce jeu du dictionnaire, il pourrait nous faire gagner aussi en confiance et en amitié, après une belle série de pataquès, d'entourloupettes et de quiproquos.

  • Le narrateur, professeur d'Histoire, raconte que, quand il était enfant, sa famille portait un regard méprisant et craintif sur les tsiganes, considérés comme des voleurs et des menteurs. En grandissant, ses sentiments pour " ces gens-là " sont devenus ambivalents, partagés entre la répulsion et la fascination pour ce peuple empreint de liberté. Il évoque alors deux souvenirs d'enfance qui, selon lui, ont été à l'origine de sa vocation d'enseignant. Son premier souvenir date de juillet 1969 où, par un concours de circonstances, il a été confronté à un vieux tsigane fou de chagrin. Le second souvenir, quelques années plus tard, est le jour où il apprend par le biais d'une brochure, l'existence des camps d'extermination nazis. Il est alors en mesure d'établir le lien entre ces deux souvenirs.

  • Harcèlement

    Guy Jimenes

    Valentin est seul. Seul dans un collège où aucun professeur, aucun éducateur ne s'est aperçu de sa souffrance. Seul dans une classe où tous les élèves savent, mais ne disent rien. Seul face à la violence sournoise de celui qui aurait pu être un ami. Comment se défendre alors, quand on a perdu tout espoir, comment s'en sortir quand on a perdu le goût de vivre ?

    Sur commande
  • Une aventure pleine de mystère et de rebondissements, qui nous plonge au coeur d'une époque troublée.
    Florence, juin 1611. Fiorina n'est qu'une gamine des rues, mais la voilà recrutée par un mystérieux comploteur qui veut s'en prendre à Galilée. Celui-ci, au sommet de sa gloire, prépare une grande fête à laquelle le duc de Florence lui-même est attendu. Fiorina en profite pour se faire engager comme servante. Tout pourrait se passer comme prévu si la jeune fille ne dissimulait pas un secret propre à mettre en péril sa mission...

  • 26 avril 1937. La ville de Guernica est bombardée par les franquistes. Ce jour-là, le jeune Émilio se trouve sur le marché avec toute sa famille. Malheureusement, il est le seul survivant... Des années après, sa fille Isaura, jeune étudiante en archéologie, participe à des fouilles et doit exhumer les corps des victimes du régime de Franco entassés dans une fosse commune... Ce roman est avant tout celui de la mémoire de la Guerre civile dans la société espagnole d'aujourd'hui et de la relation d'une jeune archéologue à son père, dans la nécessité pour elle de connaître le passé et pour lui de l'oublier.

  • Quand les Français entreprennent la conquête de l'Algérie, à partir de 1830, un jeune chef leur fait face : Abd el-Kader. Contre les troupes coloniales, il va diriger la résistance. Ce formidable guerrier saura faire preuve de courage mais aussi d'une grande sagesse. Il deviendra une figure mythique de la lutte contre le colonialisme.

  • Pense aux jours heureux

    Guy Jimenes

    Pense aux jours heureux. Ludovic se répète les paroles de cette belle chanson pour se consoler. Il pense à Fatouma, aux jours heureux quand ils étaient assis côté à côte à l'école en CE1 et que tous les enfants parlaient d'eux en disant " Oh, les amoureux. ". Ils s'entendaient à merveille et ne se quittaient pour ainsi dire pas, jusqu'à ce que tout bascule.
    " Je comprenais maintenant la raison de la tristesse de Fatouma. Papa m'a exposé en quelques mots le terrible scénario : comme le père ne travaillait plus, la famille s'était retrouvée sans ressources, car la maman de Fatouma n'était pas autorisée à travailler. Ne pouvant plus payer leur loyer, les Diallo avaient dû déménager en urgence pour ne pas s'endetter davantage. Les services sociaux de la ville mettaient une chambre à leur disposition dans cet hôtel, en attendant que le préfet décide de la suite à donner. La situation n'est pas si mauvaise, affirme maman. Le préfet nous a reçus. Il a promis qu'aucune famille ne sera expulsée cet hiver. De toute façon, c'est la loi. "

  • Trop dans une seule journée

    Guy Jimenes

    Pour Louise, la journée débute mal : Son amoureux Victor ne lui parle plus, elle pense qu'il ne l'aime plus. Cette histoire la tourmente toute la journée. Le soir en rentrant chez elle, sa maman lui annonce qu'elle ne rentre pas à la maison... ses parents se séparent. Trop, c'est trop pour Louise ! Et si ces deux histoires avaient un lien...

  • Mort pour rien ? 11 novembre 1918

    Guy Jimenes

    • Oskar
    • 18 September 2008

    Ce récit est inspiré de la bataille de la Meuse, dernière bataille de 1914-1918.
    Un soldat meurt alors même que l'armistice vient d'être instauré. Au-delà de la mort absurde de ce soldat vue à travers le regard de son ami épargné, c'est aussi toute la difficulté du retour et de la réadaptation qui est évoquée, dans une France meurtrie au lendemain de la guerre.

  • Toute la famille de José a rompu avec la tante Nieves, " la honte de la famille ". Trois ans durant, José a vécu dans ce demi-secret de famille, dans ces silences obligés. Nieves était membre de l'ETA, elle était terroriste. Jusqu'au jour où José intercepte et cache une lettre de Nieves destinée à son père. Il décide alors d'aller voir sa tante.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Vive les punitions

    Guy Jimenes

    M. barillet, le maître des cm1, a la fâcheuse manie de donner des punitions à ses élèves. à la moindre erreur, au plus petit retard, il les bombarde de lignes à copier ! pour arnaud, nicolas, lætitia et andré, c'en est trop : ils décident de contre-attaquer...

    Une histoire réjouissante qui traite par l'absurde et l'humour un aspect désagréable de l'école : les punitions. détournant le procédé, guy jimenes se joue des codes et fait des enfants des naïfs s'infligeant volontairement une avalanche de punitions, face à un maître faussement sévère...

  • Villa du crime

    Guy Jimenes

    Marie, une adolescente de 12 ans, passe les vacances avec Damien, son père divorcé. Il a loué une superbe villa retirée non loin de la mer. Lors de la remise des clés, Mérédith, la personne de l'agence leur fait une confidence. Cette maison n'a pas été louée depuis un an, car un crime a été commis : un père a tué sa fille...

empty