• Faire un dictionnaire amoureux de la Bretagne, c´est parler avec amour de la Bretagne, sans omettre bien sûr le mauvais temps qui y règne parfois. Cet ouvrage voudrait être un dictionnaire amoureux de la foi évangélique. Cette foi m´aide à vivre. Pas seulement moi sans doute, sinon cela ne vaudrait pas la peine d´en parler. Elle m´aide à vivre, pourvu que je me libère de la religiosité. C´est essentiellement une confiance. La confiance que m´inspire Jésus, cet homme exceptionnel de l´histoire qui, justement, s´est libéré d´un carcan religieux en faisant sa joie, qu´il trouvait en lui-même comme lui venant d´ailleurs, communiquée par Celui qu´il appelait son Père. Ce que je sais de cet homme, je l´ai reçu, mais je l´ai reçu avec des mots pipés, des mots-piégés, ceux de l´église catholique, institution millénaire dont tout aujourd´hui, ou presque, est à revoir, à refonder dans son langage comme dans ses pratiques, à part les services qu´elle rend à la société, qu´il ne faut pas méconnaitre. Certes cette foi, cette confiance, ce qu´elle implique et que j´ai conscience de n´en vivre qu´imparfaitement, il me reste à en explorer bien des virtualités. Ce livre est un premier résultat. Derrière les pièges du langage religieux, je cherche à retrouver l´élan des paroles d´origine et des gestes qui ont inauguré, il y a 2 000 ans, une voie d´humanité inédite et qui garde toutes ses promesses aujourd´hui. C´est ce à quoi je m´attache, c´est ma foi, ce qui m´anime et dont je souhaite débattre.

  • Une passionnante enquête historique sur Jésus menée par le sociologue Guy de Longeaux. Pour atténuer l'image du magicien faiseur de miracles et le replacer à hauteur d'homme, il le resitue dans son époque, en s'appuyant sur les travaux de théologiens et d'historiens. Et balaie ainsi beaucoup de fantasmes et d'idées reçues.
    Dans la lignée d'un Jacques Duquesne (qui a écrit la préface), Guy de Longeaux raconte, avec un sens aigu du détail, le destin extraordinaire d'un homme ordinaire.
    Il se livre aussi à une analyse des forces et faiblesses de l'Eglise catholique aujourd'hui. Et l'appelle à fuir les sentiers battus du conformisme pour retrouver l'esprit et le souffle des premières communautés chrétiennes.

  • La possibilité de conception d'un enfant par recours à un tiers, avec la Procréation Médicalement Assistée, change la signification de la filiation en la détachant de la biologie. Or notre ascendance biologique paternelle est un des déterminants de notre personnalité et ne peut être ignorée sans dommages. "Connaître ses parents biologiques et être élevé par eux" est un droit de l'enfant selon une convention internationale. De plus admettre la PMA pour une femme seule encourage à la constitution de familles monoparentales, ce qui est contradictoire avec leur situation considérée par l'État comme défavorisée.

    Sur commande
  • A partir d'entretiens avec des chefs d'établissements, des professeurs, des parents d'élèves et de questionnaires auprès d'élèves de terminale, l'auteur scrute le paradoxe d'écoles catholiques se revendiquant comme "lieux d'Eglise" tout en ayant, de par leur contrat avec l'Etat, une obligation "d'ouverture à tous". Un christianisme ouvert au débat "laïque" dans une quête universelle de vérité, telle apparaît être l'attente fondamentale. Se profile aussi un modèle de laïcité comme terrain de rencontre des différences dans un lieu dont l'identité authentiquement chrétienne soit exempte de toute notion de pouvoir.

    Sur commande
empty