Audiolib

  • Jocelyne se rêvait styliste à Paris, elle est mercière à Arras. Elle attendait « l'amour toujours », son mariage se banalise dans le quotidien. Mais un jour, entraînée par deux amies à « tenter sa chance », elle gagne une petite fortune au Loto. Mille possibilités s'offrent désormais à elle. Et si c'était beaucoup trop ? Si, à avoir tant gagné, elle risquait de perdre plus encore ? A faire, lucidement, la liste de ses envies, comment ne pas se rendre compte qu'elles peuvent être contradictoires ? Avec beaucoup de vivacité, une réévaluation subtile du « bonheur de vivre ».Odile Cohen donne exactement ce qu'il convient de tendresse et de profondeur à ce récit doux-amer de la quête de l'accomplissement de soi.

  • « À quarante-sept ans, je n'avais toujours aucune ride du lion, du front, aucune patte d'oie ni ride du sillon nasogénien, d'amertume ou du décolleté ; aucun cheveu blanc, aucune cerne ; j'avais trente ans, désespérément. » Il y a celle qui ne vieillira pas, car elle a été emportée trop tôt. Celle qui prend de l'âge sans s'en soucier, parce qu'elle a d'autres problèmes. Celle qui cherche à paraître plus jeune pour garder son mari, et qui finit par tout perdre.
    Et puis, il y a Betty.
    Avec ce nouveau roman, l'auteur de La Liste de mes envies (JC Lattès, 2012), traduit dans le monde entier, offre un conte visionnaire où il est question de l'amour à l'épreuve du temps qui passe... ou qui ne passe pas.

  • Emma, quarante ans, mariée, trois enfants, heureuse, croise le regard d'un homme dans une brasserie. Aussitôt, elle sait.
    Après On ne voyait que le bonheur, Grégoire Delacourt explore dans ce roman virtuose la puissance du désir et la fragilité de nos existences.

  • Tandis que le pays s'embrase de colères, Geoffroy, treize ans, vit dans un monde imaginaire qu'il ordonne par chiffres et par couleurs. Sa pureté d'enfant « différent » bouscule les siens : son père, Pierre, incapable de communiquer avec lui et rattrapé par sa propre violence ; sa mère, Louise, qui le protège tout en cherchant éperdument la douceur. Et la jeune Djamila, en butte à la convoitise des hommes, fascinée par sa candeur de petit prince.
    Fureurs, rêves et désirs s'entrechoquent dans une France révoltée. Et s'il suffisait d'un innocent pour que renaisse l'espoir ? Alors, peut-être, comme l'écrit Aragon, « un jour viendra couleur d'orange (...) Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront ».
    Lumineuse, vibrante, une grande histoire d'humanité.

  • Antoine, la quarantaine, est expert en assurances. Depuis longtemps, trop longtemps, il estime, indemnise la vie des autres. Une nuit, il s'intéresse à la valeur de la sienne et nous entraîne au coeur de notre humanité. Du nord de la France à la côte ouest du Mexique, On ne voyait que le bonheur offre aussi une plongée dans le monde de l'adolescence, pays de tous les dangers et de toutes les promesses. Après le succès mondial de La Liste de mes envies et de La première chose qu'on regarde, Grégoire Delacourt signe un roman bouleversant sur la violence de nos vies et la force du pardon.

    Sur commande
  • Le 15 septembre 2010, Arthur Dreyfuss, vêtu de son caleçon fétiche, regarde un épisode des Soprano quand on frappe à sa porte. Il ouvre. Scarlett Johansson. Il a vingt ans, il est garagiste. Elle a vingt-six ans, et quelque chose de cassé.
    Après le succès de La Liste de mes envies, qui lui a valu une renommée internationale, Grégoire Delacourt signe un roman féroce et virtuose sur la naissance de l'amour et la vérité des âmes.
    Par son interprétation incisive, Marc Weiss donne à cette rencontre un rythme qui en souligne la percutante densité.

    Sur commande
  • Mon père

    Grégoire Delacourt

    « Je me suis toujours demandé ce que je ferais si quelqu'un attentait à l'un de mes enfants. Quel père alors je serais. Quelle force, quelle faiblesse. Et tandis que je cherchais la réponse, une autre question a surgi : sommes-nous capables de protéger nos fils ? » G.D.
    Après La Liste de mes envies et On ne voyait que le bonheur, Grégoire Delacourt nous interroge avec force sur notre propre humanité à travers un huis-clos saisissant, au coeur d'une église, entre un père et l'agresseur de son fils.

empty