• Vingt-cinq siècles de pensée économique sont réunis dans cet ouvrage. Quatre-vingts parcours essentiels de vie et d'idées, de la condamnation de l'enrichissement personnel par Aristote à la critique du fanatisme du marché de Joseph Stiglitz en passant par la lutte de Milton Friedman contre l'interventionnisme ou la proposition de taxe sur les transactions financières de James Tobin. Français ou Anglo-saxons, hommes ou femmes, orthodoxes ou hétérodoxes, qui sont les précurseurs et les héritiers de Marx, de Hayek et de Keynes ? Quels économistes servent l'establishment ? Quels sont ceux qui en font une critique radicale ?
    Une alliance de pédagogie et d'érudition pour comprendre les plus grands théoriciens de la discipline économique et les idées maîtresses qui animent encore les débats d'aujourd'hui.

    Gilles Dostaler, décédé en 2011, était économiste et professeur d'histoire de la pensée économique à l'Université du Québec, à Montréal, et contributeur au mensuel Alternatives Économiques depuis 2002.

  • Cet ouvrage examine quelques-uns des combats essentiels engagés par Keynes, quelques volets de son action et de sa pensée. Action et pensée sont évidemment étroitement reliées, et l'une et l'autre s'éclairent à la lumière du contexte dans lequel Keynes a vécu. C'est pourquoi Gilles Dostaler combine les aspects contextuels, biographiques et analytiques de ses contributions.
    Il sera évidemment question de la vision économique de Keynes, en mettant l'accent sur la lutte contre le chômage et son explication de la détermination du niveau de l'emploi dans une économie de marché.
    L'ouvrage nous éclaire sur la lutte qu'il a menée, sa vie durant, sur l'échiquier politique en cherchant à défifi nir une troisième voie entre la réaction et la révolution. Très actif durant les deux guerres mondiales, Keynes s'est employé à proposer des moyens pour éviter le retour de ces catastrophes.
    Pour montrer que l'oeoeuvre de Keynes demeure féconde pour inventer les politiques à venir... bref qu'il est plus jamais urgent de le relire.

    Sur commande
  • John Maynard Keynes (1883-1946) est sans conteste l'économiste le plus célèbre et le plus influent de l'histoire. Son nom reste associé à une nouvelle école de pensée, et aujourd'hui, dans une période de libéralisme radical et de démantèlement de l'État providence, ses idées sont plus que jamais au goût du jour.
    Pourtant, Keynes voyait beaucoup plus loin que l'économie. Féru d'art, de littérature, de psychanalyse et de philosophie, il a pris une part active à la vie intellectuelle de son temps. Écrivain prolifique, c'était aussi un homme d'action, tour à tour ou simultanément militant politique, conseiller écouté, enseignant, homme d'affaires, spéculateur, fermier, protecteur des arts et négociateur international. Il côtoyait les grandes figures du monde de la politique, mais ses plus proches amis demeuraient Virginia Woolf et les artistes du groupe de Bloomsbury.
    Avec cet ouvrage, Gilles Dostaler est le premier à donner toute la mesure d'une oeuvre et d'un personnage à tous égards exceptionnels. Enrichi d'une bibliographie exhaustive, son livre constitue désormais l'instrument de référence indispensable sur Keynes.

  • La chute du mur de Berlin, en 1989, suivie de l'effondrement de plusieurs des régimes politiques qui se réclamaient du marxisme, a constitué pour plusieurs la faillite de la pensée de Marx. Les années 1990 et 2000 n'ont pas marqué l'essoufflement d'un débat commencé en 1867 avec la publication du premier livre du Capital, portant sur la théorie de la valeur et des prix. Les économistes recherchent toujours à résoudre un problème qui, outre ses dimensions économique et mathématique, recèle un enjeu politique.

  • Sur commande
  • Friedrich hayek (1899-1992) a été, sur le plan de la pensée mais aussi sur celui de l'action, un des principaux artisans de la reconstruction du libéralisme au xxe siècle.
    à travers une oeuvre abondante et dense, hayek a cherché à donner de nouveaux fondements à un libéralisme qu'il a sans relâche opposé au keynésianisme et à toutes les formes d'interventionnisme. ce livre présente toutes les facettes d'une pensée complexe qui se déploie aussi bien dans les domaines de la psychologie et de la philosophie que dans ceux de l'économie, de la politique et du droit. dans un univers académique hautement spécialisé, c'est une approche globale et multidisciplinaire des phénomènes sociaux que nous offre hayek, qui se considérait d'abord comme un économiste.
    Le lecteur découvrira un penseur à bien des égards hétérodoxe, y compris face à un courant de pensée néolibéral qui se réclame de lui.

  • La crise contemporaine, remettant en cause le dogme des marchés infaillibles, suscite un regain d'intérêt pour les auteurs qui insèrent l'économie dans une réflexion anthropologique plus ample et jugent réductrices les anticipations qui misent sur un individu calculateur et rationnel.
    Tel fut le cas de Keynes, mais aussi de Freud, dont les intuitions se croisent, comme le montre cet ouvrage. L'énergie motrice du capitalisme est celle de la pulsion de mort, au sens freudien, heureusement mise au service de la croissance. Mais celle-ci n'est-elle pas en train de rencontrer une inflexion majeure ? La course sans fin à une production qui n'est plus régulée par la satisfaction des besoins, mais mue par la seule espérance de gains futurs, ne dessine-t-elle pas un avenir de destruction plutôt que d'abondance ?

empty