• Le cri se répétait, obsédant, incompréhensible, pourvu pourtant d'une certaine force incantatoire, d'un pouvoir indéfinissable qui les obligeait à le murmurer, à le prononcer, à le crier à leur tour : - Vahanara !... Vahanara !... Vahanara !... Les sons jaillissaient de toute part. De leurs gorges mais aussi, semblait-il, de tout ce qui les environnait : du sol rouge, des rochers déchiquetés, des falaises abruptes : - Vahanara !... Vahanara !... Là-haut, au bord du précipice, Glenn Davies le braillait à perdre haleine, apparemment soumis à une admiration fervente. Valros, pour sa part, se montrait plus hésitant. Résister !... pensa-t-il en faisant un effort pour garder son sang-froid. Résister... Ne pas se laisser subjuguer... Instinctivement, il avait porté les mains à ses oreilles pour étouffer les sons. Vainement. Les quatre syllabes résonnaient dans son crâne, inlassablement : Va-ha-na-ra !... Va-ha-na-ra !... Le cri s'élevait en lui, impératif : Vahanara ! Raoul Valros secoua la tête. Résister !... C'était difficile... Il leva les yeux vers le sommet de la falaise, poussa un soupir, découragé. Là-haut, Gleen Davies venait de disparaître subitement...

  • Le cri se répétait, obsédant, incompréhensible, pourvu pourtant d'une certaine force incantatoire, d'un pouvoir indéfinissable qui les obligeait à le murmurer, à le prononcer, à le crier à leur tour : - Vahanara !... Vahanara !... Vahanara !... Les sons jaillissaient de toute part. De leurs gorges mais aussi, semblait-il, de tout ce qui les environnait : du sol rouge, des rochers déchiquetés, des falaises abruptes : - Vahanara !... Vahanara !... Là-haut, au bord du précipice, Glenn Davies le braillait à perdre haleine, apparemment soumis à une admiration fervente. Valros, pour sa part, se montrait plus hésitant. Résister !... pensa-t-il en faisant un effort pour garder son sang-froid. Résister... Ne pas se laisser subjuguer... Instinctivement, il avait porté les mains à ses oreilles pour étouffer les sons. Vainement. Les quatre syllabes résonnaient dans son crâne, inlassablement : Va-ha-na-ra !... Va-ha-na-ra !... Le cri s'élevait en lui, impératif : Vahanara ! Raoul Valros secoua la tête. Résister !... C'était difficile... Il leva les yeux vers le sommet de la falaise, poussa un soupir, découragé. Là-haut, Gleen Davies venait de disparaître subitement...

  • « Être capable de se déplacer à des vitesses supérieures à celle de la lumière et ne pas être fichu de régler convenablement la circulation en ville ! plaisanta Stone, c'est un peu paradoxal ! Il ignorait évidemment que Vandar, quelques instants plus tôt, avait chamboulé les programmes des ordinateurs chargés de surveiller et de régler le trafic. Ils n'avaient d'ailleurs jamais encore entendu parler de Vandar. Pourtant, ils n'allaient guère tarder à entendre citer ce nom. Après avoir parcouru quelques mètres, le Magnétobus s'arrêta de nouveau. Tout se déroula alors très vite. Müller aperçut trois silhouettes qui couraient à droite le long de leur véhicule. Puis ils virent un individu s'introduire à l'avant. Il tenait à la main un appareil semi-sphérique, peu volumineux, qui devait être une arme... - Venez ! - Vite ! En l'espace de quelques secondes, ils étaient poussés, tirés, hors du Magnétobus, entraînés, poussés de nouveau à bord d'un autre engin, plus petit, qui démarra aussitôt. Les trois cosmonautes terriens ignoraient encore beaucoup de choses ; à commencer par leur nouvelle destination. En revanche, ils commencèrent à entendre parler de Vandar...

  • - De toute façon, poursuivit Montoya, je ne vous ennuierai plus. - Vous partez ? s'enquit son interlocuteur, vaguement surpris. Ce Montoya, se disait-il, était vraiment un curieux personnage ! Il avait disparu pendant près de trois semaines, et il revenait soudain pour lui annoncer que... - Non, rétorqua-t-il. C'est vous qui fermez boutique. Manolo le dévisagea avec des yeux ronds. - Je... ? commença-t-il. Montoya actionnait de nouveau son briquet. Ce n'était pourtant pas pour ranimer la braise de sa cigarette qui, coincée à la commissure de ses lèvres, se consumait régulièrement en dégageant un mince filet de fumée bleutée. - Vous avez raison, se reprit aussitôt Manolo. Il y a bien longtemps que j'ai envie de prendre des vacances...

empty