• Acidulés

    Georges Kolebka

    Fort du succès planétaire des 92 Comprimés qui ont bouleversé la France par leur brièveté et leur intensité, Georges Kolebka confie de nouveau un recueil de textes à l'Arbre vengeur où l'on confesse pour cet auteur une admiration ancienne depuis cette série des Villas sans soucis diffusée par les Papous dans la tête de France Culture.
    Depuis trois décennies et sans se départir d'une vivacité communicative il nous adresse des nouvelles qui tendent à devenir de plus en plus compactes, l'auteur se réjouissant de pouvoir sur une même page apercevoir le début et la fin de son histoire. Certains personnages, n'ayant pas épuisé tout leur capital en un recto, reviennent parfois enfoncer le clou, un peu plus.
    Quelques titres en vrac : «Comment épater ses amis en décrivant un tas de pêches», «Un week-end tendu comme une corde à linge», «Détails ignorés de la vie de Chateaubriand», «Le polyester chiné leur est monté à la tête», ou «Il se tordit de rire comme rarement» Georges Kolebka est un auteur plutôt unique en son genre qui trace depuis des décennies un sillon que l'édition n'encourage guère : le texte bref, voir fort bref sinon très bref. Il y a acquis une maîtrise exceptionnelle que son humour, nourri de fantaisie, d'un regard aigu sur nos contemporains, et d'une ingénuité insolente, rend indispensable à ceux qui y ont goûté. Pataphysicien pour les uns, chantre de l'absurde pour les autres, observateur de nos dérisions magnifiques, perfide sans jamais être cruel, il a trouvé dans la page blanche unique le territoire où exprimer tout le comique que lui inspirent ses voisins, ses amis, ces anonymes dont il dévoile à l'univers la grandeur romanesque qui ne tient qu'en quelques lignes (c'est déjà ça).

    Les Acidulés de Kolebka sont garantis sans sucre, sans aspartam, sans saloperies en tous genres, c'est du fait main, du roulé dans la paume, ça vous pétille quelques instants dans la tête et c'est pour ça que c'est bon.

    Sur commande
  • 92 comprimés

    Georges Kolebka

    Parce qu'il existe encore des gens pour croire que l'humour sauvera le monde, votre libraire vous prescrit cette boîte de Comprimés.
    Vous l'ignorez encore mais vous lui en serez reconnaissant. Vous cherchiez un livre drôle, un écrivain original, un ton unique, des personnages à foison, de l'absurde délicat, des bestioles intrépides et de l'herbe tendre, ces pages les contiennent et plus encore. En 92 textes, Georges Kolebka, s'il ne soigne pas la varicelle, guérit de bien des maux modernes : morosité, ennui, sérieux et autres pathologies inquiétantes.
    Précautions d'emploi : un risque d'addiction est signalé aux conducteurs de véhicules et utilisateurs de machines. Cette médication n'a aucune date de péremption.

  • Que peut-il donc bien se passer un matin entre 10h00 et 10h05 ? Cinq minutes tout au plus, et une multitude d'événements banals.
    Un homme renverse de l'alcool sur son bras. Une femme angoisse soudain. Un insecte grimpe le long d'une herbe... Mais voici qu'une loufoquerie débridée s'empare de ces bribes d'existence. Une chute dans la rue conduit à mettre en doute la compétence de Dieu. S'embrasser aboutit à de longues considérations sur la chimie humaine et les qualités remarquables du porc. L'absurdité fait craquer les coutures du quotidien.
    Le train-train déraille. Danger!
    À l'évidence, le bon sens a déserté. Le non-sens l'a avantageusement remplacé. Et dire que, demain, toutes les montres vont de nouveau indiquer 10h00 pile. Puis, un peu plus tard, 10h05 !

    Sur commande
  • Le pétrole se répand, un volcan ne cesse de déverser ses cochonneries, l'euro ne sait plus où il en est, les financiers ont des maux de têÍte, la télé et les journaux ont des angoisses : on stresse tous comme des malades. Brefs, de Georges Kolebka, a une ambition : remettre en marche les muscles zygomatiques, ceux qui dessinent un sourire sur le visage, et qui sont bien rouillés chez beaucoup ! Brefs, c'est un recueil d'une centaine de récits qui vont de quelques lignes à quelques pages. Toutes les facettes du comique sont au menu ! Extravagances, cocasseries, excentricités, absurdités, Brefs, c'est burlesque et inattendu ! On y croise des joueuses de Keno, un dictateur, des bourdons, le Pêre Noël, des acrobates, des spermatozoïdes, etc. Toute une " humanité " délirante et drôle. Brefs, on en lit quelques pages ici ou là. Quand on a cinq minutes, dans le train ou le métro, histoire d'oublier la sinistrose ambiante. Brefs, c'est à consommer sans modération.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Sur commande
  • Confettis

    Georges Kolebka

    Sur commande
  • Tous paranos

    Georges Kolebka

    Autant prévenir ... Ici, il convient de mettre de côté tout esprit de sérieux et tout cartésianisme. Une loufoquerie sans frein et systématique est destinée à faire craquer les coutures du quotidien.
    Une compagnie de soldats arpenteurs établit la toute première carte d'état-major... Au sein du comité de direction d'une entreprise performante, chacun se met soudain à parler en langage codé... Des relations complexes se tissent jusqu'à la folie entre un homme et un robot...
    De récit en récit, du burlesque à l'humour noir, nous sommes propulsés dans un délire calme qui, sous une apparence très sensée, fait valdinguer les limites du raisonnable.

    Sur commande
  • Pour la première fois, Georges Kolebka révèle dans cet ouvrage le " rapport intégral et détaillé des dispositions à prendre en prévision de la visite du président Kraken, chef d'Etat de la Voragie, au président Boc, chef d'Etat du Bernun ".
    Georges Kolebka, dans son style si particulier, si unique, ne garde rien sous silence, du rôle des dames de compagnie à la composition des menus, de la teneur des conversations de bon ton à l'ordre de préséance des réunions stratégiques. D'Ubu à notre monde il n'y a qu'un pas, et Dieu qu'il est petit.

empty