• Depuis son divorce, Mildrède s'est installée dans la campagne flamande. Assistante sociale, elle a pu tisser de nombreux liens avec les habitants du village. Tout allait pourtant bien jusqu'au jour où elle devient l'objet d'un harcèlement anonyme. Le commissaire Luigi Pedri tente de la protéger et mène l'enquête au milieu d'une population pleine de souffrances de toutes natures. Surprise : les suspects sont plus nombreux qu'on ne l'aurait cru et il va devoir faire vite avant qu'un " accident " ne survienne...

  • Mais que se passe-t-il près de Bergues ? Un matin, Mayou, 10 ans, arrive toute chamboulée à l'école. Ni une ni deux, elle explique à son meilleur ami Juan la raison de son trouble. Pendant la nuit, la petite fille a aperçu une lumière dans le château jouxtant la ferme où elle vit. Pourtant, la bâtisse est abandonnée. Bizarre. Malgré les réticences de Juan, Mayou décide de visiter l'endroit. Tant pis pour l'interdiction de ses parents. De toute façon, son copain gardera secrète cette escapade. Il a juré craché ! Armée de sa lampe-torche, Mayou explore le château. Ce qu'elle y découvre la laisse sans voix.

  • Sur commande
  • « Jeanne était née avec le siècle et fêtait ses quatorze ans ce jour-là, un lundi pluvieux du mois d'août, comme il y en a souvent dans les Flandres, même en août. Mais ce n'était pas un jour ordinaire : le tocsin avait sonné. La guerre était déclarée. » À l'occasion du centenaire de la Grande Guerre, Jeanne Dewilde choisit de transmettre son histoire à Catherine, une jeune journaliste. En 1914, elle a 14 ans. Elle ne se doute pas encore du bouleversement guettant la France. C'est pourtant lui qui guide son existence entre Cassel, Bailleul, Lille et Hazebrouck. Il est à l'origine de sa rencontre avec le lieutenant Destouches, futur Louis Ferdinand Céline, l'abbé Lemire ou encore le peintre William Orpen. Avec une volonté de fer, Jeanne traverse le conflit. Sa foi en l'humanité la transforme en une véritable héroïne. Pour le centenaire de la Grande Guerre, Geneviève Reumaux et René Charlet rendent hommage aux civils indirectement touchés par le conflit. Souviens-toi Jeanne dévoile un panorama réaliste de la vie quotidienne pendant la Première Guerre mondiale et souligne l'importance de la transmission de l'Histoire entre les générations.

  • Une nuit dans les Flandres, la police enregistre un appel de Georges-Albert Larchet : il a découvert sa femme Mathilde dans les bras d'un autre homme. Un amant muni d'un fusil. Georges-Albert l'a tué. Acte d'un mari jaloux ou légitime défense ? Tout conduit à conclure au crime passionnel. Tentant vainement de faire entendre une autre voix, Georges-Albert ne peut compter sur l'aide de Mathilde ; sa femme semble convaincue qu'il a sombré dans la folie. Pour Georges-Albert, ce n'est que le début du chemin de croix.

empty