Esotérisme

  • En une grande diversité de chapitres, l'auteur décrit les principes fondamentaux et les modalités de l'ésotérisme, éclairant ainsi une réalité souvent fort méconnue ou abusivement interprétée.
    L'ésotérisme, c'est d'abord une manière de voir ou de connaître car «La prérogative de l'état humain, c'est l'objectivité, dont le contenu essentiel est l'Absolu. Il n'y a pas de connaissance sans objectivité de l'intelligence ; il n'y a pas de liberté sans objectivité de la volonté ; et il n'y a pas de noblesse de caractère sans objectivité de l'âme... Or l'ésotérisme, par ses interprétations, ses révélations et ses opérations intériorisantes, tend à réaliser l'objectivité pure et directe ;
    C'est là sa raison d'être.»

  • Dans cet ouvrage, Fritjhof Schuon retrace la chute progressive de l'homme moderne, et "la glissade vers le bas"" des chrétiens révoltés contre leur tradition. Il traite également de la polémique - ou du dialogue truffé de malentendus - qui opposa hellénistes et chrétiens, du chamanisme peau-rouge et des peuples mongoloïdes en général, ainsi que de la signification particulière et universelle du monachisme. Il conclut avec l'essai "Religio perennis", la "religion invisible" ou "sous-jacente", qui résume ce qui est au coeur de toutes religions et qui est l'essence de la religion en tant que telle, le temps lui-même n'étant "qu'un mouvement spiroïdal autour d'un Centre immuable".

  • « Notre conscience de l'Absolu doit devenir pour nous une seconde nature, qui nous libère des méandres, des impasses et des abîmes de la contingence. » Métaphysicien et homme de prière, Frithjof Schuon (1907-1998) est l'auteur de nombreux ouvrages qui ont fait de lui l'un des principaux représentants de la Sophia perennis, la Sagesse intemporelle et universelle présente au coeur de tous les grands patrimoines de l'humanité. Les aphorismes ou extraits ici rassemblés offrent une belle ouverture sur sa perspective et son enseignement spirituel aux antipodes du sectarisme.
    Composé d'une quarantaine de mots-clefs (Sérénité, Mesure, Bonheur, Beauté, Orgueil, Grâce, Liberté, Noblesse, Ego, Réforme, Dieu ou Monde.) - comme tous les titres de la collection Fragments, inaugurée par La puissance de la modération de Pierre Rabhi - et suivi d'un Abrégé métaphysique offrant plusieurs définitions qui permettent d'accéder à la terminologie de l'auteur, cet ouvrage est un appel à l'intelligence de la foi, à l'intériorité et au sens du sacré.
    « L'intelligence n'est belle que quand elle ne détruit pas la foi, et la foi n'est belle que quand elle ne s'oppose pas à l'intelligence. »

  • Saisir les racines de l'impasse dans laquelle s'est engagé l'esprit moderne, tel est le propos de cette réédition des Stations de la Sagesse, un classique paru pour la première fois en 1953. Les essais réunis dans ce recueil visent à dégager le sens profond des doctrines religieuses et des sagesses traditonnelles pour satisfaire au besoin de causalité et d'intelligibilité propre à l'esprit humain, trop souvent méconnu et négligé par les enseignements religieux fondés sur la seule croyance.

    Sur commande
empty