Fabrique

  • L'inauguration en grande pompe de la « Canopée » des Halles, au printemps 2016, a marqué l'apogée médiatique de la réhabilitation du centre de Paris entamée quelque quinze ans plus tôt par le maire socialiste Bertrand Delanoë. Aussi controversé pour ses partis pris architecturaux que pour son coût, ce grand toit jaune n'est pas seulement la partie émergée d'un complexe souterrain qui associe un Forum commercial et une gare de banlieue, construits dans les années 1970 en lieu et place d'un vénérable marché. Avec la rénovation des espaces de vente qu'il surmonte, du jardin qui le prolonge et de la Bourse de Commerce qui lui fait face - investie par la Collection Pinault d'art contemporain - il symbolise un projet bien plus vaste, qui s'est soldé par la privatisation et la normalisation accrue de l'espace public au coeur de la capitale.
    Cet ouvrage fait suite à La Campagne des Halles, qui enquêtait à chaud sur les tenants et aboutissants de la consultation d'urbanisme dont est sorti ce énième projet pour le quartier. Il se concentre cette fois sur les polémiques et les déboires qui ont émaillé la phase de réalisation, au fil d'un interminable vaudeville où le ridicule l'a souvent disputé au scandale. Il expose les enjeux de cette opéra- tion pour ses nombreux acteurs, édiles et élus, associations de riverains, promoteurs, concepteurs.
    Il montre les stratégies croisées des pouvoirs politique et économique pour transformer le centre de Paris, où la recherche d'une nouvelle image rencontre celle de nouveaux profits. Il se penche sur le rôle joué dans cette entreprise par l'urbanisme et l'architecture, instruments et témoins de toutes ces mutations. L'analyse des positions, des décisions, des impensés, des victoires et des défaites des uns et des autres dessine ainsi le sens de la bataille dont les Halles viennent une fois encore d'être le théâtre.
    À partir de ce cas d'étude aussi particulier qu'exemplaire, ce livre met en lumière les ressorts concrets de la fabrication de l'environnement urbain aujourd'hui : il n'intéressera pas seulement les professionnels de l'espace et les Parisiens, mais tous ceux qu'inquiète l'impact, présent et à venir, de la mondialisation sur le quotidien des citadins.


  • le centre de paris n'en finit pas de panser ses plaies
    architecturales.
    près de vingt-cinq ans après le désastre orchestré par jacques chirac, la mairie annonçait en 2002 son intention de rénover le quartier des halles. appel d'offres, sélection des concepteurs, exposition de leurs propositions, concertation " citoyenne ", choix final fin 2004 : ce livre raconte les rebondissements d'une affaire publique toujours en suspens. il montre comment le vide de la politique et de la culture municipales dans
    le domaine de l'urbanisme a laissé le champ libre aux intérêts politico-financiers et aux pressions des riverains, et conduit à un faux débat terminé en queue-de-poisson.
    françoise fromonot revient sur les quatre projets en lice, sur la polémique médiatique qu'ils ont déclenchée et s'interroge sur l'incapacité chronique des architectes français et de la critique à nourrir une véritable réflexion. elle démonte l'alibi de la " démocratie participative " ainsi que les ressorts de la décision du maire. la nouvelle affaire des halles révèle ainsi la continuité de la politique urbaine de bertrand delanoë avec celle de ses prédécesseurs.
    un éclairage aussi instructif que cruel sur les mécanismes et les raisons qui façonnent aujourd'hui la forme d'une ville.

empty