• Un archiviste de la ville imaginaire d'Alika, en Algérie, retrouve les traces de la fondation de sa ville à l'endroit où eut lieu la résidence forcée de deux caravanes de marchands venues de Tunisie, au moment de la conquête de l'Algérie par la France. Le manque de femmes dans cette société confinée va produire un phénomène inédit en pays musulman : une sorte de matriarcat qui va durer le temps d'une génération.
    Cette découverte - qui heurte les autorités conservatrices actuelles - va bientôt rendre célèbre l'archiviste Mohamed Bourrichi dans l'Algérie contemporaine et déterminer son ascension à la tête d'un état algérien de fiction. En résumé, un récit plein d'humour très documenté, doté de toute la poésie du conte oriental.
    />

  • Terre de rencontre, l'Algérie a vu au gré des siècles s'épanouir en son sein tant les différentes cultures de la Méditerranée que les trois principales religions monothéistes.
    Peu de temps avant de quitter l'Algérie, l'auteur croise une manifestation en faveur de l'indépendance, dont l'un des mots d'ordre est : « Pied-noir rentre chez toi ! » Quelques semaines plus tard, à Paris, des inconnus écrivent sur la voiture de ses parents, immatriculée en Algérie : « Pied-noir go home ! » Depuis il ne sait plus quel est son pays : celui dont il a été chassé ou celui où il fut accueilli comme un chien. Avec le recul du temps, il considère tous les habitants de l'Algérie comme des compatriotes. Il sait à quel pays il aurait aimé appartenir : à une Algérie indépendante, égalitaire, multiraciale et multiconfessionnelle. En attendant que l'histoire reconsidère sa position, ce récit, audelà de sa tentative de réconciliation des mémoires, présente le projet de ce que pourrait être une Algérie future, enfin réunifiée humainement...

empty