• Voyage au pays des deux pères. Les deux personnages de ce récit, écrit entre la Pologne et Paris, ont réellement existé.
    C'est le père sublimé qui réconcilie la narratrice avec son père biologique, en lui faisant remonter le temps, en lui permettant de briser le silence des cinq années durant lesquelles son père a été prisonnier en Allemagne.
    À partir de lettres retrouvées par hasard dans une boîte rouge, elle découvre qu'au-delà de l'apparence fantasque de son père, se cache un être de souffrance, un figurant de la défaite, un inadapté social en quête de liberté absolue.
    Le poète, qu'elle a la chance de rencontrer au cours d'une lecture à Paris, peu de temps après la mort de son père, a, lui aussi, des comptes à régler avec cette drôle de guerre où il avait rejoint la Résistance.
    Il y a, ce jour là, de la magie dans l'espace et le temps. Un véritable déclic.
    Une tendresse qui ne se démentira pas, jusqu'au bout. Les deux font vraiment le père.`

  • Entre Georges Braque et Varengeville, une histoire de ciel, de terre et de mer. Suivez le peintre dans ses promenades solitaires, refaites ses gestes quand il ramassait des galets sur les plages de vasterival ou du petit-ailly. Le galet est là, sur la plage. Eclairé. En gros plan. Sur fond néant. Sur le sable. Oublié. Magnifié. Ignoré. Abandonné comme ariane à naxos. Troué. Vagabond. Repéré. Caressé. Choisi. Sublimé. Seul l'oeil qui le regarde lui redonne vie un instant. Comme des milliers de promeneurs, comme Braque, comme Hans Hartung qui les photographiait, nous en sommes venus à collectionner certaines têtes au sourire énigmatique et des corps érodés par les ans. Leur apparence étrange, inquiétante, sensuelle révèle un monde second de l'objet, en offrant un espace subjectif, parfois intime, que le lecteur est invité à partager, en contrepoint de textes inspirés, enjoués ou graves, navigation au long cours dans ce pays secret où la mer est sans cesse peinte et réécrite.

  • Rire bleu

    Françoise Dax-Boyer

    Comme l'a écrit son ami vidéaste et écrivain, Jean-Paul Fargier, « Rire Bleu » est un bouquet d'intimités rouges. D'éclats de bien- être : Qu'on est bien là, sur cette terre, ligne 28. C'est où ? C'est à Lisbonne. C'est ici. Une ligne entre les lignes d'un livre, d'une main, d'une vie.
    Humour et gravité, sensations et liberté, accents graves et accents aigus se conjuguent au présent. Au lecteur de saisir l'instant, d'humer l'arôme du temps arrêté et de rire bleu. Bleus à l'âme. Bleu d'amour. Bleu du ciel. Bleu de mer(e). Bleu de terre.

  • « La Femme est la Forêt, comme le suggère Françoise Dax-Boyer, en lançant un autre jeu de cache-cache avec son F inaugural qui renvoie à la Femme autant qu'à la Forêt. Je vois très bien la forêt qui s'ouvre dans la femme. Du coup, c'est évident, Aragon s'est trompé : c'est la forêt (pas la femme) l'avenir de l'homme. » a écrit Jean-Paul Fargier.

    F comme Forêt F comme Femme Folie Force Fragilité À chacun sa forêt, à chacun ses fées et ses monstres, à chacun ses légendes, à chacun sa dualité.
    À chacun son arbre.
    Un arbre ne cache pas la forêt nous confie Françoise Dax-Boyer.

    Dites moi quel jour vous êtes né(e), je vous dirai l'arbre que vous êtes. Lisez l'astrologie des arbres.

  • Ce « bestiaire amoureux » est composé de proses et poésies mêlées, où Françoise Dax-Boyer exprime son étrange passion pour les animaux, des plus symboliques comme l'ours et le lion, aux plus inattendus comme la sauterelle, la coccinelle ou la libellule.
    Elle s'inscrit dans la tradition de Colette, n'hésitant pas à jouer de son nom pour célébrer son abeille, sans oublier un clin d'oeil à La Fontaine.
    Elle nous conte ses histoires en des pages où l'émotion et le fantastique le disputent à la drôlerie et parfois même à la cocasserie, le tout souligné par l'élégance et l'humour des dessins de Christian Broutin avec lequel s'est nouée une belle complicité de création.

    Sur commande
  • Il existe des milliers de livres de recettes qui rivalisent d'originalité et de surprises.
    Mais le parti pris de Françoise Dax-Boyer - qui signe là son onzième ouvrage -, est de cuisiner avec rimes et passion, et de chanter quelques recettes bien choisies parmi ses gourmets amis. Ils ont mitonné avec amour une cuisine bien à eux, selon leur terroir et leur personnalité. C'est ainsi qu'on retrouvera la recette de la bougnette, de la bécasse, et du cassoulet mazamétain sans oublier celle des homards, des moules et des huîtres au safran de son cher « Basson d'Arcachin ».

    Écoutons l'auteur transformé en Peau d'Âne fredonnant la recette du cake d'amour ! Elle glisse avec malice l'anneau d'or dans la pâte, formule un voeu de sa baguette magique, et lance une poudre d'étoiles vers son prince charmant.

    Cerise... ou plutôt Framboise sur le gâteau, c'est Christian Broutin qui a accepté d'illustrer cet ouvrage. Vous y retrouverez son sens intense du trait, son univers personnel, une dimension poétique, des images si réelles si rêvées, comme l'écrivait leur amie commune Andrée Chédid. Livre en main, vous pourrez donc déguster des yeux ses dessins alléchants, et surtout chanter, à tue-tête, dans votre cuisine, votre recette préférée pour faire saliver vos chers invités.

empty