• C'est l'histoire d'un homme qui se sépare d'une femme pour lui consacrer un livre.
    C'est l'histoire d'un homme qui sait qu'il aura un jour à choisir entre la vie et la littérature.
    C'est l'histoire d'un homme qui a choisi la littérature.
    Pour célébrer une femme.
    Et la vie.

    Un roman qui pose l'éternel problème de l'amour et de la littérature.
    De son affirmation et de sa transfiguration. L'héroïne, Clarisse, est-elle prétexte ou aiguillon ?

    Après Hölderlin, Rilke, Proust ("Les intermittences du coeur"), Kafka, François Kasbi donne à entendre le roman du coeur et du corps cher à Villon. Un dialogue poétique et sensible entre l'être aimée et sa représentation-restitution par l'écriture.
    Avec, comme enjeu, la littérature, "tant il est vrai qu'il y a une vieille incompatibilité entre la vie et l'oeuvre" (R.M. Rilke).
    La question subsidiaire éternelle s'ensuit : est-ce la vie qui copie l'art, ou l'art qui copie la vie? François Kasbi esquisse une réponse dans ce livre... amoureux.

  • Le fameux François Kasbi, critique littéraire le plus prolixe de France, a collaboré et collabore toujours à la quasi totalité des rubriques littéraires de la presse parisienne, provinciale, et même au-delà. Ses chroniques paraissent tous les jours un peu partout pour la plus grande joie de ses admirateurs.
    Il s'agit ici pour les éditions La Bibliothèque d e la suite d'une suite inactuelle où l'on visite des figures d'écrivains reconnus, mais souvent beaucoup lus inconnus qu'on ne pense comme Paul Jean Toulet ou Gobineau, on croise Barbey, mais aussi Aragon en compagnie de Berl ou de Drieu. Des furieux, des libres, des controversés, des magnifiques. A ces derniers s'ajoute une trilogie : Stendhal, André Fraigneau, Roger Nimier. Ah les voilà, ces retardataires.
    La réunion cette fois est complète. On commence.

  • Aragon, Drieu La Rochelle, Berl, Barbey d'Aurevilly, Bloy, Claudel, Valéry, Toulet, Gobineau...
    Des poètes, des hommes au singulier et en colère, en place (mais pas toujours la "bonne"), des imprécateurs de fort tonnage, des exilés très sédentaires (ou pas)... Des "hommes de livres" ou "de lettres" ou "tout court". Du menu fretin, donc (ou presque), Une balade, une invitation à les lire - ou les relire, un passage de témoin, une dette acquittée (tentative), une lecture (possible), une gourmandise (toujours), une "fraternité" (présomptueuse).
    Un livre donc, une certaine "géographie littéraire", qui alertera les amis - et détournera les autres... Mais puisque vous en êtes déjà là... Restez. Visitons ensemble... Vous me suivez ? Après vous...

  • Le Who's Who de la littérature ; la Bible du bon et du mauvais goût ; les Miscellanées littéraires de Mr Kasbi ; le B.A.-BA de (presque) tout ce qu'il faut savoir en matière de littérature contemporaine : un bréviaire capricieux. Mais pour quoi faire ? Pour mettre en bouche, faciliter un choix, distinguer un livre ou un écrivain, donner envie de lire, ou de relire, de découvrir Aragon ou Agnon, Laurie Colwin ou Léon Bloy, Botho Strauss ou Stendhal, Alasdair Gray ou Jacques Audiberti... Ou alors, selon le genre goûté : polémiques ou classiques, essais ou biographies, littérature française ou étrangère, petites notes ou longues chroniques, portraits ou entretiens. Choisir le grave si l'humeur le dicte, ou le léger si le caprice l'approuve, l'étude érudite ou la comédie romantique. Embrasser les possibles - très fort. Tout le monde peut venir, personne n'est exclu : l'érudit et le dilettante. Y compris l'érudit qui voudrait se détendre. Ou le dilettante qui voudrait, un temps, cesser de l'être. Donc, oui, évidemment, cela vous concerne. Vous, lecteurs, invétérés ou non, spécialistes ou non. Ou futurs lecteurs invétérés : la boulimie (contrairement à une idée reçue) est contagieuse. Venez musarder dans ces 512 pages de littérature : tout ce qui est bon n'y est pas - mais l'on garantit que tout ce qui y est, à un titre ou à un autre, est bon. Vaut la peine qu'on s'y attarde. Comme un guide pour remédier à la déroute de la visite en librairie. Un livre de chevet qui vous empêchera de dormir.

empty